Le Royaume de Bretonnie
Bienvenue en Bretonnie, manant(e) ! N'oublie pas, avant toute chose, de te présenter selon le Sainct Patron de Présentation dans la section prévue à cet effet : http://labretonnie.forumactif.com/t1-presentation-voici-le-patron-que-vous-devez-suivre



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les belles histoires du baron Guilhem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baron Guilhem de La Tour
Messie nazi brasseur de Mad Beer


Nombre de messages : 3270
Age : 28
Localisation : Quelque part entre Paris et Colombes, en train de creuser un tunnel pour atteindre la Sainte Cave.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Les belles histoires du baron Guilhem   Jeu 23 Aoû 2007 - 0:22

Ayant récemment lancé une expédition punitive dans ma chambre dans le but avoué d'y remettre un peu d'ordre, je suis tombé sur un petit texte mettant en scène les braves chevaliers de La Tour. Il retrace de façon romancée (mais fidèle) un scénario d'escarmouche joué au cours d'une campagne contre un elfe sylvain de mes amis. dwarf

Pour ceux qui se demanderaient ce qu'a donné l'expédition punitive, je suis au regret d'annoncer qu'elle a échoué, et que ma chambre est toujours aussi mal rangée. Rolling Eyes

Pour ceux qui s'intéressent plus à mon texte, le voici, assorti d'un petit résumé des épisodes précédents de la campagne :


LES GARDIENS DES SENTIERS



Ennemi de longue date des chevaliers de La Tour, le seigneur elfique Anivarion a lancé une embuscade sur l'escorte du baron Guilhem, rompant ainsi la fragile paix qui règne habituellement entre la Bretonnie et Athel Loren. Bien qu'étant sorti vainqueur de l'affrontement, le baron fut à deux doigt d'y laisser sa peau, et décide donc de conduire ses vassaux sous les arbres de Loren. Il parvient à s'enfoncer rapidement dans la forêt, car les guerriers de son ennemi ne peuvent compter sur le soutien des autres clans, qui désapprouvent la conduite d'Anivarion, la jugeant dangereuse pour l'équilibre d'Athel Loren. Après plusieurs victoires, les chevaliers de La Tour aperçoivent au loin une ancienne tour de garde, et le baron décide de capturer cette position stratégique. Il envoie donc son vassal Suidebert en reconnaissance. Mais les elfes veillent...


- Halte !
Le galop des cavaliers cessa. Ils étaient arrivés à une fourche, et Beldane n'aimait pas cela. Il n'avait pas souvenir d'être déjà passé par là.
- Prenez à dextre, ordonna-t-il après un moment de réflexion. Et ralentissez un peu l'allure, on doit nous entendre à des lieues à la ronde.
Le groupe repartit. Autour d'eux, la forêt semblait plus sombre et impénétrable que jamais. Les branches des arbres formaient une voûte au-dessus du sentier et laissaient à peine entrevoir le ciel gris.
- Maudit soit cet endroit, murmura le jeune Cédric. Je voudrais n'avoir jamais quitté Durfort.
- Il te fallait bien quitter le château de ton père si tu voulais te battre et mériter tes éperons, lui rétorqua Beldane.
Mais au fond de lui, il ne pouvait s'empêcher de penser de même. Le seigneur Suidebert l'avait bien prévenu que sa mission serait difficile, et Beldane voyait à présent combien il avait eu raison. Quand ils avaient découvert ce raccourci inespéré pour atteindre la tour de garde, le premier souci de Suidebert avait été d'envoyer quelques hommes au baron Guilhem pour l'en informer, et il en avait confié le commandement au chevalier Beldane de Fargues, avec pour recommandation de faire diligence afin d'arriver au camp avant la nuit.
Déjà, le soleil se couchait, et les bois étaient baignés d'une faible lumière dorée qui ne tarderait pas à s'évanouir. Pourtant le campement était encore loin et l'obscurité les surprendrait probablement avant qu'ils n'y arrivent. La perspective de devoir chevaucher de nuit dans la forêt de Loren n'était guère réjouissante.

Beldane fut brusquement tiré de sa rêverie. Son destrier avait trébuché et menaçait de tomber en avant, dans un trou qui venait de s'ouvrir sous son sabot. Beldane ne dut son salut qu'à ses réflexes de cavalier. Dans la pénombre du fond du trou, il pouvait distinguer des pieux de bois acérés, dressés en l'air.
- N'allez pas plus avant ! Le reste du sentier est sans doute piégé. Et tenez vos armes à la main, ils ne doivent pas être bien loin.
- Maudit soient ces elfes ! cracha Cédric.
- D'accord avec toi, fiston, maugréa Beldane en empoignant son fléau d'armes.
Il n'avait pas achevé ces paroles qu'une flèche vint se ficher dans le cou de Rigonthe de Baissac, le chevalier qui se trouvait immédiatement à gauche de Cédric.
- Dispersez-vous ! Quittez le sentier et chevauchez du plus vite que vous pourrez ! ordonna Beldane à ses hommes en partant lui-même au galop.
- Et Rigonthe ? lui cria Cédric qui le talonnait. Nous ne pouvons l'abandonner ainsi !
- Il sera bien assez tôt pour s'occuper des morts quand nous aurons échappé aux flèches des fées ! répondit le brave Arnaud de Trémond alors qu'un trait venait se planter dans le bois de son écu avec un bruit sec.

Autour des chevaliers, la forêt semblait s'être éveillée. Une grêle de tirs s'abattait sur eux, mais les archers restaient invisibles, tapis dans la pénombre du sous-bois.
- Là ! s'écria Bernier qui chevauchait à leur gauche.
En effet, devant lui, Beldane vit une forme sombre. Déjà, Bernier s'élançait en faisant tournoyer son épée au-dessus de sa tête. Beldane voulu murmurer une prière à la Dame pour qu'elle protège le fougueux chevalier errant, mais deux flèches atteignirent Bernier en pleine poitrine au même instant, et il tomba au sol en poussant un gémissement de douleur.
- Noble Dame, garde-nous des traits de l'ennemi, et que leurs lames se brisent sur nos écus ! récita Beldane.
- Protège tes champions et offre-leur la victoire pour qu'ils chantent ta gloire jusqu'à la fin des temps ! continua Arnaud.
Une flèche siffla à l'oreille de Beldane. Les troncs n'étaient plus que des formes floues tant la vitesse des chevaliers étaient grande.
- Prenez garde ! cria Cédric en pointant sa lance en l'air.
Beldane leva la tête, juste assez tôt pour voir deux elfes s'abattre du haut des arbres sur Rostaing, qui vida les étriers et vint rouler à terre, se débatant toujours face à ses assaillants. L'instant d'après, son cri retentissait dans l'ombre derrière Beldane.
- Que nos coeurs soient hardis et fiers pour mériter tes faveurs, douce Dame ! Que nos bras soient sans faiblesse dans la vengeance des amis tombés ! cria-t-il.

Alors que Beldane achevait sa prière, Enguerrand de Laudier se rua sur eux à bride abattue.
- Messire Beldane ! Voyez au loin les lumières du camp !
- Louée soit la dame qui a entendu nos prières ! répondit Beldane. Où sont Agulfe et le jeune Ogier ?
- Ici, messire, dit la voix d'Agulfe, qui suivait de près Enguerrand. Mais Ogier vient d'être abattu.
- Cela, ils vous nous le payer, j'en fais voeu devant la Dame ! rugit Arnaud qui se plaça en tête du groupe.
Beldane comprit qu'il avait repéré un archer ennemi, et ne tarda pas à le voir lui aussi. Arnaud abaissa sa lance jusqu'au ras du sol. L'archer resta immobile, décocha une flèche qui ricocha sur l'épaulière du chevalier, puis bondit de côté pour éviter la lance. Mais Arnaud, en vieux jouteur, avait prévu le coup et fit dévier son arme en un clin d'oeil, perçant l'elfe de part en part.
Beldane n'eut pas même le temps de crier sa joie : une nouvelle volée de flèches les frappa de l'arrière, et Gilbert, le chevalier errant qui se trouvait à sa droite, en reçut une qui traversa son heaume comme s'il s'était agi de parchemin. Son corps s'affaissa sur l'encolure de son destrier, qui continua sa course avec son cavalier toujours accroché à ses étriers. Beldane maudissait une nouvelle fois les fées, quand il vit droit devant lui un archer qui le tenait en joue. Beldane leva son écu et sentit le trait s'y planter.
- Toi, mon gaillard, tu n'en réchapperas pas, se promit-il entre ses dents.
L'elfe était debout sur une branche basse, à hauteur des cavaliers. Beldane se rua sur lui, fit décrire un arc à son fléau, dont la chaîne s'enroula autour du long poignard que l'elfe avait saisit, et le désarma. Un autre coup et son ennemi était à terre, le crâne fracassé. Beldane ne s'attarda pas, voyant qu'il s'était laissé distancer. Il piqua des deux en direction des feux du campement.

Beldane rattrapa ses compagnons alors qu'ils n'étaient qu'à quelques centaines de toises des tentes du camp. S'arrêtant alors, ses hommes se retournèrent vers lui. Ils avaient quittés le sous-bois et aucun arc ne les prennait plus pour cible. Nul ne disait mot. Cédric remettait son épée au fourreau d'une main qui tremblait légèrement, et Enguerrand murmurait une prière. Beldane échangea un bref regard avec Arnaud, mais tous deux restèrent silencieux. Sur les dix chevaliers que le seigneur Suidebert avait envoyé, seuls cinq en avaient réchappé.
- Ceux qui sont arrivés sains et saufs peuvent remercier la Dame, dit Beldane en remettant son fléau à sa ceinture.
Les chevaliers se remirent en route.
- Et nous vengerons les autres, j'en fais le serment, murmura-t-il en jetant un dernier regard en arrière.


Et voilà. Merci d'avoir lu jusqu'au bout. Je serais heureux d'avoir vos commentaires sur le style, les fautes éventuelles, et tout simplement, de savoir si ça vous a plu. Smile


PS : Suite à un aimable mp d'Eldred (qu'il en soit maintes fois remercié), je me rends compte qu'on pourrait avoir des scrupules à poster dans ce topic, de crainte de couper mon récit. Rolling Eyes

Je précise donc que je n'ai pas créé de topic dédié à la discussion, et ce pour une simple raison : mon texte n'aura pas de suite, le récit de la partie étant terminé. Il n'est donc absolument pas gênant de poster ses commentaires à la suite. Smile

Je posterai peut-être d'autres épisodes de la campagne sur notre bien-aimé forum, mais ce sera probablement dans longtemps, et sûrement sous une autre forme que le texte ci-dessus, aussi ouvrirai-je alors un nouveau topic.


Dernière édition par le Jeu 11 Oct 2007 - 17:29, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldred ami du peuple fée
Chevalier de la Quête


Nombre de messages : 405
Age : 27
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Les belles histoires du baron Guilhem   Jeu 23 Aoû 2007 - 17:45

Salutation chevalier!

Ton textes est trés bien écrit, il y a du rythme et un bon esprit bretonnien, j'aime beaucoup!! thumleft

Par contre la fin est trop spontaner à mon goût:
Sa donne un peu l'impréssion qu'ils reprènnent leur route comme si de rien n'étais alors qu'ils viennent de combattre alors que certains de leurs proches son tombés.

Dommage qu'il n'y est pas une suite prévus d'ici peu, parce qu'une bonne histoire pourrais être lancé si tu as le temps et le courage d'en rédiger une, sachant que le talent, lui, est présent Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Guilhem de La Tour
Messie nazi brasseur de Mad Beer


Nombre de messages : 3270
Age : 28
Localisation : Quelque part entre Paris et Colombes, en train de creuser un tunnel pour atteindre la Sainte Cave.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Les belles histoires du baron Guilhem   Jeu 23 Aoû 2007 - 18:14

Eldred ami du peuple fée a écrit:
Ton textes est trés bien écrit, il y a du rythme et un bon esprit bretonnien, j'aime beaucoup!! thumleft
Content d'entendre ça ! cheers D'autant que c'est le rythme que j'avais le plus travaillé...

Eldred ami du peuple fée a écrit:
Par contre la fin est trop spontaner à mon goût:
Sa donne un peu l'impréssion qu'ils reprènnent leur route comme si de rien n'étais alors qu'ils viennent de combattre alors que certains de leurs proches son tombés.
Dommage collatéral du rythme que j'avais recherché... Laughing

Effectivement, ça finit un peu en queue de poisson. Je vais essayer de retravailler ça et de ralentir un peu le rythme sur la fin.

Eldred ami du peuple fée a écrit:
Dommage qu'il n'y est pas une suite prévus d'ici peu, parce qu'une bonne histoire pourrais être lancé si tu as le temps et le courage d'en rédiger une, sachant que le talent, lui, est présent Wink
En fait, j'ai écrit un texte pour la plupart des batailles de la campagne, mais dans un style très différent : ça se présentent comme le témoignage écrit d'un chevalier de l'ost du baron, et ça colle de très près aux parties telles qu'elles ont été jouées. En fait, c'est presque du rapport de bataille romancé, avec un style un peu médiéval... c'est donc assez descriptif, avec un point de vue plutôt neutre. Résultat : c'est très long, difficile à suivre sans un schéma tour par tour, et parfois chiantissime quand on n'a pas soi-même été impliqué dans la campagne. Je posterai peut-être ces textes un jour, mais pas avant de les avoir retravaillés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillebert
Saint vivant


Nombre de messages : 1491
Age : 34
Localisation : Trou paumé du Bocage Normand
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: Les belles histoires du baron Guilhem   Ven 24 Aoû 2007 - 12:09

J'aime beaucoup le style, c'est clair, avec un rythme haletant, ça se lit d'une traite, et je trouve dommage qu'il ne sagisse que d'une escarmouche car une bataille écrite comme ça serait très agréable thumleft


J'espère que tu nous gratifieras d'autres textes de cette qualité cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron de Mâchicoulis
Chevalier de la Quête


Nombre de messages : 288
Age : 24
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Les belles histoires du baron Guilhem   Ven 24 Aoû 2007 - 14:27

j'ai bien aimé mais on reste un peu sur sa faim. C'est un peu court pour une bataille non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Guilhem de La Tour
Messie nazi brasseur de Mad Beer


Nombre de messages : 3270
Age : 28
Localisation : Quelque part entre Paris et Colombes, en train de creuser un tunnel pour atteindre la Sainte Cave.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Les belles histoires du baron Guilhem   Sam 25 Aoû 2007 - 0:35

Déjà, merci à tous pour avoir lu (et pour vos commentaires) ! cheers

J'ai un peu modifié la fin ; c'est vrai que dans la première version, on se demandait si les chevaliers venaient d'échapper à la mort en perdant la moitié des leurs, ou s'ils rentraient juste du monoprix du coin, au vu de leur attitude un peu trop décontractée... Laughing

Guillebert a écrit:
J'aime beaucoup le style, c'est clair, avec un rythme haletant, ça se lit d'une traite
Merci beaucoup ! Au-delà du style, ce qui me fait le plus plaisir est de savoir que mon texte se lit vite et facilement, ce qui suppose que c'est lu sans ennui. Et pour le rythme, tu sembles rejoindre Eldred... grand merci, donc. Very Happy

Guillebert a écrit:
je trouve dommage qu'il ne sagisse que d'une escarmouche car une bataille écrite comme ça serait très agréable thumleft


J'espère que tu nous gratifieras d'autres textes de cette qualité cheers
Ce n'est pas impossible. Je vais essayer de prendre un peu de temps pour relire et apporter une ou deux corrections à un autre texte, celui-ci un peu plus long... et ce sera une vraie bataille, cette fois, promis !

Baron de Mâchicoulis a écrit:
C'est un peu court pour une bataille non ?
Pour une bataille, sans aucun doute. Mais comme à l'origine c'est une simple partie d'escarmouche, j'ai pris le parti de faire aussi court et rythmé que la partie elle-même. En fait, c'était un peu un "exercice de style"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron de Havras
La lance impétueuse


Nombre de messages : 7975
Age : 32
Localisation : Quelque part entre Colombes et Paris à saper des tunnels
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Re: Les belles histoires du baron Guilhem   Sam 25 Aoû 2007 - 0:43

Vraiment géniale comme idée de nous romancer tes parties (car j'espère bien qu'il y en aura d'autres Wink ).
Le récit est très sympa à lire et a un bon rythme.

Si jamais un jour tu changeais d'avis et que tu voulais compiler ce texte avec tes futurs récits dans une unique discussion interdite aux commentaires, fais-moi signe. Razz

Edit: bah merde alors, c'était mon 4000ème message !

_________________
Non, on ne fait pas que charger à Havras, on a aussi des sorciers !
Tremblez devant nos armées... et craignez ma potestas, car je suis votre suzerain !

"Le monde est quand même plus simple quand on le regarde à travers la visière d'un heaume."

Draw me like one of your french girls (par Toison d'or !):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didier de castillon
Saint vivant


Nombre de messages : 1995
Age : 55
Localisation : gargas 84400
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Les belles histoires du baron Guilhem   Sam 25 Aoû 2007 - 15:18

escarmouche ou batataille, peu importe, c'est la valeur du texte qui compte.
j'aime bien te lire, donc pour ma part, no problème.
tu peux continuer sans te prendre la tête !!!
un seul point à préserver, le rythme. thumleft

peut-être devrais-tu accentuer les odeurs !!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Guilhem de La Tour
Messie nazi brasseur de Mad Beer


Nombre de messages : 3270
Age : 28
Localisation : Quelque part entre Paris et Colombes, en train de creuser un tunnel pour atteindre la Sainte Cave.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Les belles histoires du baron Guilhem   Sam 25 Aoû 2007 - 22:58

De nouveaux lecteurs, gloire à la Dame ! cheers

Grand merci à vous deux pour les commentaires, toujours aussi sympas.

Baron de Havras a écrit:
Vraiment géniale comme idée de nous romancer tes parties (car j'espère bien qu'il y en aura d'autres Wink ).
Le récit est très sympa à lire et a un bon rythme.
Déjà, merci, ensuite... oui, j'en prends l'engagement solennel, il y en aura d'autres (pour ce qui est de savoir quand, par contre... Rolling Eyes ).

Baron de Havras a écrit:
Edit: bah merde alors, c'était mon 4000ème message !
Et ça, ça vaut bien le débouchage d'un bon gros Bordeleau de cent ans d'âge, non ? drunken

Le 4000e message du baron, quand même... et il est pour moi. Je suis très touché. Embarassed

Joyeux 4000e !!!

didier de castillon a écrit:
peut-être devrais-tu accentuer les odeurs !!! lol!
Mmmh, la douce odeur du sang d'elfe frais dans les sous-bois humides... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dudu
Chevalier du royaume


Nombre de messages : 224
Age : 29
Localisation : Nord (pres de Lille)
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Les belles histoires du baron Guilhem   Sam 25 Aoû 2007 - 23:18

Tres bon, court mais dense et précis. Ton récit est de plus tres agréable a lire, aérée et bien ponctué, chapeau, j'ai passé un bon moment devant mon écran.

De plus le style n'est pas mauvais du tout, et j'ai meme cru que les vaillants chevaliers (fuyant...) tomberait dans un petit piege mais il est vrai qu'il faudrait vraiment nuancer pour faire coller tout ca au court de la bataille.

Un bon conseil pour nous tous, fait d'autres batailles Wink

Dudu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldred ami du peuple fée
Chevalier de la Quête


Nombre de messages : 405
Age : 27
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Les belles histoires du baron Guilhem   Dim 26 Aoû 2007 - 4:46

Citation :
j'en prends l'engagement solennel, il y en aura d'autres
Hourra!!! cheers

Citation :
Joyeux 4000e !!!
Le 4000e... bof. LoL!

Que le vin coule à flots!! drunken drunken drunken
Pour notre bon Baron!! hip hip hip!!!!......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Guilhem de La Tour
Messie nazi brasseur de Mad Beer


Nombre de messages : 3270
Age : 28
Localisation : Quelque part entre Paris et Colombes, en train de creuser un tunnel pour atteindre la Sainte Cave.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Les belles histoires du baron Guilhem   Lun 27 Aoû 2007 - 19:14

Dudu a écrit:
Tres bon, court mais dense et précis. Ton récit est de plus tres agréable a lire, aérée et bien ponctué, chapeau, j'ai passé un bon moment devant mon écran.
Que dire ? Un grand merci, peut-être... Very Happy

Dudu a écrit:
les vaillants chevaliers (fuyant...)
Bon, c'est vrai, ils ont un peu l'air de fuir. Mais c'est qu'ils ont une mission à remplir qu'ils n'oublient pas : m'apporter un message urgent (et pas perdre leur temps à tailler des zoneilles en morceaux). Donc ils ne fuyent pas. Question de nuance. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les belles histoires du baron Guilhem   Aujourd'hui à 10:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Les belles histoires du baron Guilhem
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les belles histoires du baron Guilhem
» FPPPGC - VOTE - Les 5 plus belles villes
» Elles sont belles mes haies, elles sont belles ...
» Dalar Vaillefendre : Porte-Mort et baron
» Créer des belles créature très rapidement...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Bretonnie :: La Bretonnie : son histoire, ses chevaliers, ses châteaux :: Textes-
Sauter vers: