Le Royaume de Bretonnie
Bienvenue en Bretonnie, manant(e) ! N'oublie pas, avant toute chose, de te présenter selon le Sainct Patron de Présentation dans la section prévue à cet effet : http://labretonnie.forumactif.com/t1-presentation-voici-le-patron-que-vous-devez-suivre



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Edouard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yve
Chevalier du saint Graal


Nombre de messages : 632
Localisation : De retour en mon chateaux
Date d'inscription : 13/06/2005

MessageSujet: Edouard   Lun 10 Oct 2005 - 22:56

Voici un texte pour un concour dee nouvelle.

Oyez, oyez braves gens, gentes dames et beaux messires, Venez écouter le récit le plus extraordinaire jamais conté sur terre : L’histoire d’Edouard, le chevalier paysan.

« En l’an de grâce 1544, en notre beau royaume de Bretonnie naquit Edouard dont le père était prévôt du duché de Parravon. A l’âge de 13 ans, il fût accueilli dans le régiment nommé « le régiment de la dame bleu » en l’honneur de la dame du lac qui apparût à Gille le Breton juste avant que ses compagnons et lui même ne partent en guerre contre les peaux-vertes. Rapidement, il apprit à manier l’hallebarde aussi bien que l’épée. A la mort de son père deux ans plus tard, ses compagnons le désignèrent prévôt à l’unanimité. Depuis lors, il était à la tête d’un régiment de 50 hommes d’arme. Lors d’une escarmouche avec d’autres gobelins, il décapita le chamane ennemi. Le jour même, le duc le promût écuyer monté tout en conservant le commandement de son régiment. Etre écuyer monté était le grade le plus haut que puisse atteindre un homme issu d’une famille de paysans. Mais les prières quotidiennes qu’adressait Edouard à la dame du lac portèrent leurs fruits.

A l’âge de 19 ans, à la saint Jean, Edouard braconnait sur les terres du duc. Au moment où il attrapa un lièvre, un cri fendit l’air. Ce cri n’était pas humain. Plein de curiosité, il s’approcha. Quand il vit la bête, son sang se glaça. Un troll attaquait un convoi où semblait se trouver que de riches dames. Elles étaient sans défense face à ce monstre de 9 pieds de haut. Edouard n’hésita pas un instant, rêvant de ces légendes de paysans recevant 20 pièces d’argent suite à des actes héroïques. Il prît son arc et visa. La flèche ricochât sur l’armure légère que portait le troll. Il en prit une seconde, la tira pendant que le troll se retournait pour voir d’où était partie la première. Celui-ci fut atteint mais Edouard savait qu’il fallait plus d’une flèche pour abattre un troll. Il sonna de son cor en espérant que ses hommes d’arme l’entendraient. Il savait qu’il était loin, mais courut poursuivi par le troll. Ce n’est pas difficile de devancer un troll mais Edouard s’arrêtait de temps en temps pour que le troll ne retourne pas chercher querelle au convoi. A moins d’une lieue de la caserne, il s’arrêta et sonna de son cor. Les hommes d’armes accoururent et abattirent le troll épuisé.

Le lendemain, Edouard vit arriver devant chez lui le fer de lance des chevaliers errants. Il les suivit avec Mousillon, son percheron. Arrivé au château, il fut présenté au duc, et rentra dans la grande salle. Ils étaient tous là. L’actuel maitre-archet, les chevaliers du royaume, Arthur le chevalier du graal qui protégeait la chapelle de la forêt de Châlon, le duc arborant son écu de sable au pégase d’or et la cour. Le duc commença « En vertu des pouvoirs qui me sont conférés, je te nomme, Edouard, chevalier errant. Tu recevras 2O portions de terrain, un salaire de 1O pièces d’argent et je te fournirais ton équipement car tu viens de sauver ma fille. Tu prononceras ton serment demain. » Edouard fut et est toujours un des seuls quatre paysans à être devenu chevalier. Le lendemain, le duc organisa une cérémonie et Edouard commença à réciter le texte qu’il avait apprit.

…Lorsque les ennemies attaqueront mes terres
De mon seigneur et de notre roi.
Tant que je vivrais,
Les terres des bretonniens
Seront préservé du malheur.

Pour l’honneur de la chevalerie, notre roi, et la dame

« Les chevaliers errant rayonnent d’arrogance, traitant les paysans et même les autres chevaliers avec dédain. Désireux de prouver leur talent, ils chargent lors des batailles au cœur de l’armée ennemie sans se soucier du danger, se couvrant d’honneur ou connaissant une mort glorieuse. » Ainsi avait décrit le vénérable Hieronymous de Nuln à sa majesté impérial Karl-franz I. Il n’avait pas tort et Edouard était l’archétype du chevalier errant. A l’âge de 25 ans, il participa a la bataille de la « colline rouge ».Edouard était dans le fer de lance qui devait charger le plus gros régiment nain. Les chevaliers chargèrent. Edouard était en première ligne. Au bout d’une demi-heure de combats acharnés, il se retrouva sans adversaire à sa portée. Il fit cabrer son cheval et s’écriât au dessus du tumulte environnant « Pour Parravon, la dame et le roi ». La bataille venait de finir. Le roi, dès lors le nomma chevalier du royaume. Il lui donna des terres, un château et un village.
Le lendemain, Edouard renouvela ses vœux.

A 28 ans, il épousa Blanche de Quenelles et eut 2 fils. Durant le reste de sa vie, il participa à de nombreuses batailles et gouvernait ses terres avec justice. Depuis son mariage, il s’était calmé et n’allait plus à la guerre avec tant de fougue.

Mais l’âge vénérable de 50 ans approchait. Plus les jours passaient, plus la mélancolie l’envahissait. Il était vieux et la dame ne l’avait toujours pas appelé à la quête. Le jour, où Marc surnommé le pois chiche, fils du duc partit en quête, Edouard décida de partir aussi. Il savait que tenter cette aventure sans l’appel était mal vu par la société, mais personne ne saurait. Avant de partir, Edouard organisa une fête dans la pure tradition de la chevalerie. Il promit de revenir un mois plus tard pour le tournoi du « pégase d’or » et après avoir revêtu son armure récita le serment d’usage.

…Je dépose ma lance, symbole de ma richesse,
Je quitte ma femme, mes fils
Je laisse tout et je ne toucherais rien
Hormis les outils de ma quête
Aucun ennemi, aucune tentation
Ne me feront arrêter ma quête
Je ne dormirais jamais deux fois au même lieu
Je me donne cœur, corps et âme
A la Dame que je cherche
Et au graal…

La quête commençait mal. Oui il avait aidée Baudouin campeador à la bataille de la bannière brûlée, Oui il avait combattu des trolls, des gobelins, des skinks… mais aucune demoiselle du lac ne lui avait donnée sa bénédiction. Un mois plus tard, il rentra chez lui pour le tournoi. Pour lui, une foule joyeuse et colorée était rassemblée sur la place et tous l’accueillaient les bras ouverts, lorsque le chevalier de sinople apparut, hostile et sombre. Le chevalier de sinople est, comme vous le savez, le champion de la dame du lac et le protecteur des lieux sacrée de Bretonnie. Il se manifeste quand la Bretonnie est menacé par ceux dont le cœur est impur. Lames et flèches le traversent comme si il était fait de brume. Parfois il apparaît pour mener les chevaliers de la quête, à la dame. Mais il ne semblait pas être venu pour ça, il retira son gant et le jeta à Edouard. Ceci était une insulte terrible pour un chevalier. Edouard sortit son épée et chargea, le chevalier vert esquivât et toucha Edouard. Mais l’armure de celui ci amortit le coup. La colère l’envahit, et il frappa le heaume vert de toutes ses forces. L’épée fendit l’air mais ne toucha rien. Le chevalier de sinople avait disparut. Edouard pensa avoir gagné mais une douleur lui traversa le dos. Le chevalier s’était volatilisé pour réapparaître derrière. Il tomba de cheval et expira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radetzkymarsch.over-blog.fr/
yve
Chevalier du saint Graal


Nombre de messages : 632
Localisation : De retour en mon chateaux
Date d'inscription : 13/06/2005

MessageSujet: Re: Edouard   Lun 17 Oct 2005 - 15:19

des remarques ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radetzkymarsch.over-blog.fr/
Reynald de Châtillon
Astrabell de poche


Nombre de messages : 2182
Age : 27
Localisation : Sion CH
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Edouard   Mer 19 Oct 2005 - 15:58

C'est pas mal thumright


Le style pourrait être amélioré, il y a quelques fautes, quelques répétitions mais dans l'ensemble c'est plutôt pas mal!

Mais bon cette histoire ne paraît pas vraiment vraisemblable, aussi la façon dont c'est raconté, tout s'enchaîne à grande vitesse et avec la plus grande banalité, on dirait presque que son parcours est tout ce qu'il y a de plus normal, qu'il ne pourrait pas s'en passer autrement; enfin je sais pas trop comment expliquer.

Aussi ce que me plait pas trop c'est le fait qu'il s'agissent d'un progression continue qui suit la logique, sans originalité. Soldat, prévot, chevalier, chevaliers de la Quête... tout cela sans interuption et sans des perturbations, des problèmes qui se poserait au héros... bref des choses qui donnerait du ressord à l'intrigue et ajouterait du piment.

Bref j'espère que tu as compris ce que je voulais dire... Wink [/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve
Chevalier du saint Graal


Nombre de messages : 632
Localisation : De retour en mon chateaux
Date d'inscription : 13/06/2005

MessageSujet: Re: Edouard   Jeu 20 Oct 2005 - 9:44

Reynald de Châtillon a écrit:

Aussi ce que me plait pas trop c'est le fait qu'il s'agissent d'un progression continue qui suit la logique, sans originalité. Soldat, prévot, chevalier, chevaliers de la Quête... tout cela sans interuption et sans des perturbations, des problèmes qui se poserait au héros... bref des choses qui donnerait du ressord à l'intrigue et ajouterait du piment.
Je ne sais pas si il faut vraiment rajouter + de passage, car sinon le texte serai trop long. je pourais mettre des phrases du style
Et aprés avoir combattu mainte fois au coté du duc machin, Il partit mener avec le roi la bataille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radetzkymarsch.over-blog.fr/
Reynald de Châtillon
Astrabell de poche


Nombre de messages : 2182
Age : 27
Localisation : Sion CH
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Edouard   Jeu 20 Oct 2005 - 14:42

Je dirais plutôt qu'il faudrait ajouter des rebondissements, des obstacles conséquents qui se posent au héros. Il ne faut surtout pas que l'action se déroule de façon linéaire. Mais bon je conçois que pour celui qui a écrit le texte c'est dur à remarqué et que c'est plus aisé d'un point de vue extérieur.

Enfin j'espère que tu comprends? Confused Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'excommunié
Saint vivant


Nombre de messages : 1029
Localisation : Vous n'aimeriez pas savoir ou je me trouve en ce moment , vraiment pas.
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: Edouard   Jeu 20 Oct 2005 - 22:19

Bien sympa ton texte !

Mais on voit que tu n'a pas l'habitude d'écrire, certain thermes sont mal utilisés et maladroit.

Relis toi surtout ça évite les fautes syntaxique bêtes

Pour l'histoire, c'est pas mal mais la fin est trop triste... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve
Chevalier du saint Graal


Nombre de messages : 632
Localisation : De retour en mon chateaux
Date d'inscription : 13/06/2005

MessageSujet: Re: Edouard   Jeu 20 Oct 2005 - 22:56

l'excommunié a écrit:


Mais on voit que tu n'a pas l'habitude d'écrire,
dommage, j'ai mon bac de francais a la fin de l'anne

Citation :
certain thermes sont mal utilisés et maladroit.
Des thermes, bien sur. je suis a Rome.

Tu pourrais étre plus précis ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radetzkymarsch.over-blog.fr/
L'excommunié
Saint vivant


Nombre de messages : 1029
Localisation : Vous n'aimeriez pas savoir ou je me trouve en ce moment , vraiment pas.
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: Edouard   Ven 21 Oct 2005 - 21:38

humpfff

termes biensure...


je n'ai d'exemples précis et en plus la revue de sujet ne remonte plus j'usqu'aux texte donc sa va etre galere...

Citation :
l'excommunié a écrit:


Mais on voit que tu n'a pas l'habitude d'écrire,

dommage, j'ai mon bac de francais a la fin de l'anne

Rien de grave !! mais entraine toi !

pour moi se sera l'an prochain ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord popo
Paysan


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 12/10/2005

MessageSujet: Re: Edouard   Ven 21 Oct 2005 - 22:40

C'est sur que c'est pas de la grande litterature mais c'est très bien d'avoir oser et de s'être motiver pour avoir ecrit une histoire moi je dis thumright ,cependant je suis d'accord avec Reynald de Châtillon pour ce qui est de l'amelioration au niveau du suspens .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yve
Chevalier du saint Graal


Nombre de messages : 632
Localisation : De retour en mon chateaux
Date d'inscription : 13/06/2005

MessageSujet: Re: Edouard   Ven 16 Déc 2005 - 10:30

j'avais dit que c'etait pour un concours de nouvelle. le jury a decidée de recompenser que moi sur la 10ene de nouvelle( ca leur arrive parfois). j'ai eu un prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radetzkymarsch.over-blog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edouard   Aujourd'hui à 10:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Edouard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Capitaine de Frégate Edouard "Eddy" Wilson
» Marc-Edouard : Extraordinary
» coucou edouard
» Edouard-le-Sec Baron des Marches de Couronne
» [SPORT] Handball

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Bretonnie :: La Bretonnie : son histoire, ses chevaliers, ses châteaux :: Textes-
Sauter vers: