Le Royaume de Bretonnie
Bienvenue en Bretonnie, manant(e) ! N'oublie pas, avant toute chose, de te présenter selon le Sainct Patron de Présentation dans la section prévue à cet effet : http://labretonnie.forumactif.com/t1-presentation-voici-le-patron-que-vous-devez-suivre



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Blason des chevaliers de la table ronde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enguerrand le guerroyeur
Hussard de Bretonnie
avatar

Nombre de messages : 2372
Age : 34
Localisation : Lille
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Blason des chevaliers de la table ronde   Mar 23 Aoû 2011 - 16:02

Voilà j'ai eu la chance cet été de passer une semaine dans la fabuleuse forêt de Brocéliande en Bretagne, et suis du coup replonger dans l'épopée d'Arthur et de la table ronde (si ça vous tente je pourrais aussi montrer des photos des lieux vus dans cette forêt et liés à la geste du roi Arthur). J'ai acheté une très belle affiche présentant la table ronde avec les écus des principaux membres, et en farfouillant sur le net je suis tombé sur un bouquin de 1590 présentant les devises et armes des chevaliers de la table ronde.
Je vous passe le lien, ça peut satisfaire votre curiosité ou inspirer nos prévôts du pinceau!

http://patrimoine.agglo-troyes.fr/simclient/integration/EXPLOITATION/dossiersDoc/voirDossManuscrit.asp?INSTANCE=EXPLOITATION&DOSS=BKDD_II_16_6088_00

_________________
"Créfieu messire, n'oubliez point que le monde est rond comme cul de pucelle!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Venoch
Chevalier errant
avatar

Nombre de messages : 146
Age : 30
Localisation : Val de marne (94)
Date d'inscription : 16/02/2010

MessageSujet: Re: Blason des chevaliers de la table ronde   Mar 23 Aoû 2011 - 17:32

M'sieur ! Je suis également intéressé par les photos ! Merci à toi pour le lien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athanor.superforum.fr/forum.htm
Matthius
Chevalier du saint Graal
avatar

Nombre de messages : 592
Age : 24
Localisation : Genève
Date d'inscription : 22/08/2010

MessageSujet: Re: Blason des chevaliers de la table ronde   Mar 23 Aoû 2011 - 18:13

Merci bien! Bonne idée! cheers

Suis également intéresser par les photos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Guilhem de La Tour
Messie nazi brasseur de Mad Beer
avatar

Nombre de messages : 3270
Age : 29
Localisation : Quelque part entre Paris et Colombes, en train de creuser un tunnel pour atteindre la Sainte Cave.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Blason des chevaliers de la table ronde   Lun 31 Oct 2011 - 22:15

Je fais remonter ce topic de par ma très-sainte autorité, parce que la question de l’héraldique arthurienne me tient à cœur. Les vrais nobles sont ceux qui savent consacrer leur remarquable esprit à des sujets aussi complexes que futiles. Laughing

Au bas Moyen Âge (fin XVe à la louche, en débordant un peu sur le XVIe), on a vu fleurir des armoriaux de la Table Ronde qui essayaient de mettre en ordre la tradition héraldique plus que confuse des siècles précédents. Car il faut retenir que pendant longtemps, la plupart des chevaliers d’Arthur n’ont pas de blason attitré ; ceux dont le blason est décrit par un roman ou peint dans une enluminure font normalement partie des happy few de la Table Ronde, soit Lancelot, Gauvain, Galaad, Yvain et une poignée d’autres -mais même ces blasons-là peuvent changer d’un texte ou d’une peinture à l’autre. Les romans de Chrétiens de Troyes, qu’on peut considérer comme fondateurs du genre, décrivent rarement un blason, et jamais celui d’un chevalier de premier plan, si mes souvenirs sont bons ; Chrétien écrit en effet à une époque où l’héraldique n’est encore qu’en gestation. Au siècle suivant (le XIIIe, si vous suivez), le cycle du Lancelot en prose, hénaurme compilation de l’histoire du Graal et du règne d’Arthur, s’intéressera davantage à l’héraldique ; mais pour ce que j’en ai lu, il est tout sauf précis, et les écus et bannières qu’il évoque n’ont souvent qu’un lointain rapport (au mieux) avec les armoiries qui seront finalement retenues.

À ma connaissance, il n’y a pas tant de blasons véritablement consacrés par la tradition des enluminures. Je citerai celui de Lancelot, particulièrement fameux, bandé d’argent et de gueules, celui de Gauvain, plus tardif, de gueules ou de pourpre à l’aigle d’or à deux têtes, celui d’Yvain, le Chevalier au Lion, qui ne peut guère se passer d’un lion, celui d’Arthur, qui porte un nombre variable de couronnes sur un champ d’azur, et celui de Galaad, d’argent à la croix de gueules. Mais même ceux-là ont tendance à changer selon les époques et les peintres, à l’exception peut-être de l’écu de Galaad, hautement symbolique et surtout bien défini par les textes, puisqu’il s’agit traditionnellement de l’écu blanc du roi Mordrain sur lequel Joséphé, le fils de Joseph d’Arimathie, a tracé une croix vermeille à la suite -je vous assure- d’un saignement de nez miraculeux (partant, il est difficile de lui en attribuer un autre).

En gros, je résumerais l’évolution de l’héraldique arthurienne comme suit. Au XIIe siècle, on n’a quasiment rien, ni dans les textes, ni dans les enluminures (on a d’ailleurs relativement peu d’enluminures dans les manuscrits de romans arthuriens du XIIe). Au XIIIe, le roman arthurien connaît un immense et très durable succès. On commence à rencontrer de nombreux manuscrits richement illustrés. Mais certains se contentent de présenter des chevaliers portant des écus sans motifs héraldiques (souvent d’une couleur unie, ou avec des gribouillis à la con). Parfois, le peintre dote ses chevaliers de véritables armoiries, mais il en choisit de très simples (avec des bandes, des lions, des aigles, des croix…) et ne se soucie pas du tout de conserver la moindre cohérence d’une image à l’autre : j’ai vu des manuscrits où un personnage de premier plan (le roi Arthur, notamment) changeait presque systématiquement de blason à chaque page. Au mieux, on va rencontrer des livres où certains chevaliers importants ont une vague tendance à porter un blason relativement constant. Et c’est plutôt l’exception. Pour l’instant, j’ai surtout rencontré ce dernier cas pour Gauvain, qui porte assez souvent un écu blanc avec un quartier rouge (ça se blasonne « d’argent au franc-quartier de gueules »). Mais parfois, c’est l’inverse : un écu rouge avec un quartier blanc. On peut imaginer que ce genre d’écus se transmettaient d’un manuscrit à l’autre par la copie : quand on dispose de nombreuses versions d’un même roman, on s’aperçoit souvent que les peintures se ressemblent d’un livre à l’autre, illustrent les mêmes épisodes, parfois se copient carrément. C’est logique, d’ailleurs, dans la conception médiévale du livre : si on copie un texte, pourquoi ne pas copier les enluminures qui l’accompagnent ?

Globalement, c’est donc un chaos sans nom. À qui la faute ? Sans doute moins aux peintres qu’aux écrivains, qui prennent rarement la peine de décrire un blason. J’ai remarqué que lorsque le texte attribuait clairement un blason à un personnage, le peintre avait tendance à en tenir compte. Le blason de Lancelot est ainsi très fameux et n’a guère varié : d’argent à trois bandes de gueules. Or c’est un écu qui a une importance toute particulière dans la conquête du château de la Douloureuse Garde : pour pouvoir combattre de nombreux chevaliers à la fois, Lancelot reçoit trois écus blancs, avec une, deux et enfin trois bandes rouges. L’écu à une bande lui donne la force d’un chevalier en plus de la sienne, celui à deux bandes la force de deux chevaliers, etc. Je suppose que c’est grâce à cette petite histoire qu’il s’est imposé. Pareil pour l’écu de Galaad dont j’ai déjà parlé. Au contraire, il n’y a pas à ma connaissance d’anecdote qui s’attache aux armes de Gauvain, par exemple ; c’est sans doute ce qui a fait qu’elles ont changé : on est passé de l’écu rouge et blanc à un écu de gueules ou pourpre chargé d’un aigle d’or à deux têtes. J’avais aussi vu un truc amusant dans une version du XIIIe du roman de Merlin : les blasons étaient apparemment tous des inventions complètes (Gauvain portait un écu bleu et rouge, avec un lion, si je ne trompe), mais lorsqu’on arrivait au passage où, enfin, le texte décrivait un écu (et pour un personnage tout à fait mineur, Énadain le chevalier nain, qui portait ici de sable à trois léopards d’or couronnés d’azur -un tel luxe de détails est rarissime), le peintre l’avait scrupuleusement dessiné tel que décrit.

Ce qu’il faut retenir, en tout cas, c’est qu’avant le XVe siècle, les ateliers ne cherchent pas de cohérence absolue dans leurs peintures, soit parce qu’ils ont trop peu de rapports entre eux, soit parce qu’ils n’en ont rien à carrer. J’ajoute qu’il y a sans doute pas mal de clins d’œil héraldiques qui peuvent ajouter à la confusion ambiante : un artisan pourrait honorer son commanditaire en donnant ses armes à un chevalier.

Un armorial comme celui d’Enguerrand est « rationnalisé », si j’ose dire. On attribue ainsi des armes aux personnages secondaires qui n’en avaient pas, et on harmonise les blasons au sein d’une famille (Ban de Bénoïc et son fils Lancelot auront donc le même, ceux des fils puinés du roi Lot seront composés en ajoutant une brisure à celui de leur frère aîné Gauvain, etc.). Mais à l’époque où les grands romans de la Table Ronde ont été écrits (aux XIIe et XIIIe siècles pour l’essentiel), on ne se soucie guère de tout cela, et tout le monde fait un peu ce qu’il veut dans son coin, à ce qu’il semble. Rappelons aussi que dans un contexte romanesque, les blasons sont souvent fantaisistes : on va coller du pourpre de partout alors que cette couleur est rare en héraldique et on s’amuse à fabriquer des blasons plus ou moins symboliques (celui d’un roi pourra être orné de couronnes, par exemple). En plus de ça, les chevaliers des contes arthuriens peuvent tout à fait porter un blason différent selon les circonstances (sauf erreur là encore, c’est ce que fait Lancelot chez Chrétien de Troyes quand il veut éviter d’être reconnu lors d’un tournoi). Dans le Lancelot en prose, Lancelot et Gauvain sont des spécialistes du changement de blason : Lancelot surtout, parce qu’il est complètement obsédé par son anonymat au début de ses aventures (il doit bien enchaîner trois ou quatre écus différents, sans compter les fois où il porte des armes « plaines », c'est-à-dire d’une teinte unie), et Gauvain lorsqu’il a quelque chose d’urgent à régler et ne veut pas qu’on le reconnaisse et qu’on vienne l’emmerder, ou même parce qu’il a échangé son écu avec celui d’un autre chevalier en signe d’amitié.

L’inévitable Michel Pastoureau a, me semble-t-il, publié une espèce de synthèse sur ces questions -mais à moins que ce soit un pavé, ça doit plus tenir du résumé que de l’étude détaillée. On peut facilement trouver d’autres armoriaux sur Internet, comme celui-ci qui date du quinzième siècle, ainsi que des documents de compilation contemporains (en voilà un qui paraît convenable). Toison d’or avait également déniché une série d’ouvrages anciens à « feuilleter » sur le site de la BNF, parmi lesquels on trouve plusieurs romans arthuriens : essayez de repérer les chevaliers les plus illustres dans les enluminures, et vous verrez que leur attribuer des armes précises n’est pas toujours aisé. Laughing

Si ça vous amuse, je dois pouvoir retrouver une flopée de photos d’enluminures où l’on distingue les armoiries de chevaliers de la Table Ronde, avec quelques raretés comme l’ancien blason de Gauvain, pas très facile à trouver, le fameux écu aux trois léopards d’Évadain ou encore des variantes rouges de l’écu normalement bleu d’Arthur. Smile

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas
Saint vivant
avatar

Nombre de messages : 1430
Age : 34
Localisation : Baronnie de Corgenon
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Blason des chevaliers de la table ronde   Lun 31 Oct 2011 - 23:01

Trop long à lire... lol!

Mais c'est surement vrai tout ce que tu as écris. Mr.Red

_________________
Tremblez devant l'ire du Seigneur du Foroume et Roy du Frigo !
Spoiler:
 

En Route pour l'Histoire, le blog d'Arthas avec la participation ponctuelle du Baron de Havras
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.notrehistoire-mamemoire.blogspot.com
Harlandis
Chevalier du royaume
avatar

Nombre de messages : 188
Age : 41
Date d'inscription : 08/10/2011

MessageSujet: Re: Blason des chevaliers de la table ronde   Mar 1 Nov 2011 - 3:30

Futile?
L'épopée du grand roi arthur!non pas ici de grâce ou tirons l'épée maintenant!En garde! rambo

Bon aprés tout c'est vrai que je n'ai pas tout lu...J'ai décroché également au énième paragraphe.(n'en crois rien colors )
Et maintenant je pense que tu devrais faire un sujet sur l'évidence du paralélle entre cette fameuse épopée et nos séries américaines actuelles.Ce n'est qu'une suggestion qui n'enlève rien ni à l'authenticité de tes rapports ni à leur intêret du reste. scratch
Commences par starsky et hutch,c'est de leur faute tout ça a mon avis.Non?
On veut bien les photos,no soucy.
geek
Edit:alors voici quelques exemples de correspondances contemporaines,comme autants de versions de l'épopée du roi arthur dans le désordre :les experts...Bof celle là,ésprits criminels,NCIS,cold case,damoiselle marie pervanche.Mais ce n'est pas exhaustif je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron de Havras
La lance impétueuse
avatar

Nombre de messages : 7977
Age : 33
Localisation : Quelque part entre Colombes et Paris à saper des tunnels
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Re: Blason des chevaliers de la table ronde   Mar 1 Nov 2011 - 17:40

Ha ha ha, le grand armorial de la Toison d'Or... un de mes meilleurs amis, d'ailleurs membre de la SFHS (Société Française d'Héraldique et de Sigillographie), bosse beaucoup sur les armoiries de l'ordre pour sa thèse.
Je ne vous raconte même pas les crises de rire qu'on se tape en voyant certains cimiers. Laughing

Ca n'apporte rien à la conversation ? Ha non, tiens... lol!

_________________
Non, on ne fait pas que charger à Havras, on a aussi des sorciers !
Tremblez devant nos armées... et craignez ma potestas, car je suis votre suzerain !

"Le monde est quand même plus simple quand on le regarde à travers la visière d'un heaume."

Draw me like one of your french girls (par Toison d'or !):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agilgar de Grizac
Parangon de vertu
avatar

Nombre de messages : 2387
Age : 22
Localisation : Pays de la choucroute
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Blason des chevaliers de la table ronde   Mar 1 Nov 2011 - 17:48

elgar huill a écrit:
Futile?
L'épopée du grand roi arthur!non pas ici de grâce ou tirons l'épée maintenant!En garde! rambo

Bon aprés tout c'est vrai que je n'ai pas tout lu...J'ai décroché également au énième paragraphe.(n'en crois rien colors )
Et maintenant je pense que tu devrais faire un sujet sur l'évidence du paralélle entre cette fameuse épopée et nos séries américaines actuelles.Ce n'est qu'une suggestion qui n'enlève rien ni à l'authenticité de tes rapports ni à leur intêret du reste. scratch
Commences par starsky et hutch,c'est de leur faute tout ça a mon avis.Non?
On veut bien les photos,no soucy.
geek
Edit:alors voici quelques exemples de correspondances contemporaines,comme autants de versions de l'épopée du roi arthur dans le désordre :les experts...Bof celle là,ésprits criminels,NCIS,cold case,damoiselle marie pervanche.Mais ce n'est pas exhaustif je crois.

Ouais... c'est pas faux. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toison d'or
Chevalier à l'épée de bois
Chevalier à l'épée de bois
avatar

Nombre de messages : 2510
Age : 55
Localisation : Lutèce-est
Date d'inscription : 13/02/2010

MessageSujet: Re: Blason des chevaliers de la table ronde   Mar 1 Nov 2011 - 18:07

Ben moi, j'avais zappé le premier lien d'Enguerrand ... Twisted Evil
BaronBis a donc bien fait de faire remonter le topic, avec un message que j'ai réussi à lire en entier !! Wink
Après avoir survolé l'armorial de 1590 et la "compilation" récente, il y a là une belle source d'inspiration pour une armée : un escadron mené par "Méliadus de l'espine noire" qui porte "d'or à trois croisettes trèflées de gueules", moi, ça me plait bounce bounce bounce ...et puis, ça change des "armées de croisade avec des armoiries identiques" Razz
Qui est-ce qui tente l'aventure ?

_________________
Mes titres : Toison d'or, chevalier à l'épée de bois, roi d'armes du Très-Noble et Respectable Ordre Chevaleresque des Gros Glands Incapables de Terminer leurs Figs à Temps pour les Concours du Foroume ; chevalier du slip sur la tête ; également connu comme Très-Haut et Très-Saint Prince des Barbouilleurs de Figs ou comme "Toison de Vinci" ; admis à siéger parmi les illustrissimes et révérendissimes membres du conseil de cet auguste forum, porteur enfin de super pouvoirs d'administrateur  ...mais, s'il vous plait, continuez de m’appeler "Toison".
N'hésitez pas à visiter mon site :

une armée médiévale bourguignonne à partir de figurines gw converties et peintes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toison.d.or.free.fr
Harlandis
Chevalier du royaume
avatar

Nombre de messages : 188
Age : 41
Date d'inscription : 08/10/2011

MessageSujet: Re: Blason des chevaliers de la table ronde   Mer 2 Nov 2011 - 0:20

Excellent! l'armée du roi arthur.
Je suis conscient de l'excellent travail historique qui est fournis ici (et nescessaire qui plus est).
Je m'incris dans une logique de joyeux compagnon mais je ne souhaites,en aucun cas véxer qui que ce soit.
Et bien! veuillez pardonnez cet élan d'hilarité rendeer car j'aime le divertissement,bien que le rire ai été considérer comme malsaint au moyen âge par l'église ce me semble...
Je vais me contenter d'apprécier cette fameuse héraldique si mystérieuse soit elle et il se pourrait que demain elle soit mienne et vostre...évidemment.
Cordialement mes seigneurs
Elgar de Monfort fort lointain.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agilgar de Grizac
Parangon de vertu
avatar

Nombre de messages : 2387
Age : 22
Localisation : Pays de la choucroute
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Blason des chevaliers de la table ronde   Mer 2 Nov 2011 - 14:16

Houla, elgar, je sais pas si je suis limité ou quoi, mais j'ai absolument rien compris de tes deux derniers posts dans ce topic. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harlandis
Chevalier du royaume
avatar

Nombre de messages : 188
Age : 41
Date d'inscription : 08/10/2011

MessageSujet: Re: Blason des chevaliers de la table ronde   Jeu 3 Nov 2011 - 0:14

Laughing Non t'es normal je te rassure c'est moi qui ...teste le vin.Chanson paillarde:Chevaliers de la table ROooonde goutons voooOir si le vin est bon drunken ah oui il est bon hips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legris
Paysan
avatar

Nombre de messages : 27
Localisation : Ljubljana Slovenija
Date d'inscription : 12/09/2011

MessageSujet: Re: Blason des chevaliers de la table ronde   Mar 8 Nov 2011 - 2:06

elgar huill a écrit:
Laughing Non t'es normal je te rassure c'est moi qui ...teste le vin.Chanson paillarde:Chevaliers de la table ROooonde goutons voooOir si le vin est bon drunken ah oui il est bon hips
J'adore cette chanson, on la chante souvent au scouts! Mr.Red

Goûtons voir si le vin est bon;
Goûtons voir, oui, oui, oui,
Goûtons voir, non, non, non,
Goûtons voir si le vin est bon.

Si je meurs, je veux qu'on m'enterre
Dans une cave où y a du bon vin
Dans une cave, oui, oui, oui,...

(allusion a une cave obscure appartenant a un certain baron).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enguerrand le guerroyeur
Hussard de Bretonnie
avatar

Nombre de messages : 2372
Age : 34
Localisation : Lille
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Blason des chevaliers de la table ronde   Mer 20 Jan 2016 - 13:37

Allez, un acte de Nécromancie pour remonter ce topic: le premier lien sur les blasons étant mort, j'en ai trouvé un autre qui tente de récapituler les membres et les écus des chevaliers de la Table Ronde. Si ça peut inspirer certains de nos maîtres du pinceau pour leurs prochaines oeuvres:

http://marikavel.com/arthur/blasons.htm

_________________
"Créfieu messire, n'oubliez point que le monde est rond comme cul de pucelle!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toison d'or
Chevalier à l'épée de bois
Chevalier à l'épée de bois
avatar

Nombre de messages : 2510
Age : 55
Localisation : Lutèce-est
Date d'inscription : 13/02/2010

MessageSujet: Re: Blason des chevaliers de la table ronde   Jeu 21 Jan 2016 - 1:18

Apporter du sang neuf à un bon topic n'est pas de la nécromancie, c'est une bonne action. thumleft

Enguerrand le guerroyeur a écrit:
Si ça peut inspirer certains de nos maîtres du pinceau pour leurs prochaines œuvres:
C'était pas la Dame du Lac qui avait ça dans ses cartons ? ... scratch

En tout cas, merci, Enguerrand.

_________________
Mes titres : Toison d'or, chevalier à l'épée de bois, roi d'armes du Très-Noble et Respectable Ordre Chevaleresque des Gros Glands Incapables de Terminer leurs Figs à Temps pour les Concours du Foroume ; chevalier du slip sur la tête ; également connu comme Très-Haut et Très-Saint Prince des Barbouilleurs de Figs ou comme "Toison de Vinci" ; admis à siéger parmi les illustrissimes et révérendissimes membres du conseil de cet auguste forum, porteur enfin de super pouvoirs d'administrateur  ...mais, s'il vous plait, continuez de m’appeler "Toison".
N'hésitez pas à visiter mon site :

une armée médiévale bourguignonne à partir de figurines gw converties et peintes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toison.d.or.free.fr
Dame du Lac
Chevalier errant
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 54
Localisation : Essonne (sud-ouest)
Date d'inscription : 19/07/2015

MessageSujet: Re: Blason des chevaliers de la table ronde   Jeu 21 Jan 2016 - 3:39

Je confirme...
Je me base sur l'armorial publié par Pastoureau.



Le plus compliqué est de placer les chevaliers dans les différents types d'unité en diversifiant les tonalités de couleur...

Je connais le site dont tu as donné l'adresse. Je n'y ai pas relevé d'erreur, sauf la couleur pourpre, comme d'habitude, qui tire trop sur le violet rose, alors que ce doit être un violet sombre tirant un peu vers le bleu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Blason des chevaliers de la table ronde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Blason des chevaliers de la table ronde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blason des chevaliers de la table ronde
» Les Chevaliers de la Table Ronde
» Énigme 050 : Les chevaliers de la table ronde
» Chevaliers de la table ronde
» CR 15/02/11 Les Chevaliers de la Table Ronde / 7 Wonders

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Bretonnie :: Miscellanées :: Divers et Liens-
Sauter vers: