Le Royaume de Bretonnie
Bienvenue en Bretonnie, manant(e) ! N'oublie pas, avant toute chose, de te présenter selon le Sainct Patron de Présentation dans la section prévue à cet effet : http://labretonnie.forumactif.com/t1-presentation-voici-le-patron-que-vous-devez-suivre



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Historique de mon armée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Reynald de Châtillon
Astrabell de poche


Nombre de messages : 2182
Age : 27
Localisation : Sion CH
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Ven 19 Aoû 2005 - 10:56

Merci. Je vais tacher de m'y mettre pour la suite.

Citation :
le mot n'est pas excommunion mais excommunication et il s'agit d'un acte religieux.


Ah oui c'est juste. Merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'excommunié
Saint vivant


Nombre de messages : 1029
Localisation : Vous n'aimeriez pas savoir ou je me trouve en ce moment , vraiment pas.
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Ven 19 Aoû 2005 - 14:04

Renayld de Châtillon a écrit:
Merci. Je vais tacher de m'y mettre pour la suite.

Citation :
le mot n'est pas excommunion mais excommunication et il s'agit d'un acte religieux.


Ah oui c'est juste. Merci beaucoup.


Me suis fait griller ...

Bravo pour ton txte c'est vraimment trés bien ! Continue viiiiiiiiiiite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynald de Châtillon
Astrabell de poche


Nombre de messages : 2182
Age : 27
Localisation : Sion CH
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mer 31 Aoû 2005 - 18:46

la suite (il en a fallut du temps mais le temps il faut le trouver.)





Il fit quelques pas, observant ses hommes qui s’échinait à dompter les puissants vents afin d’avancer avec une célérité accrue, les eaux étaient dangereuses et ils comptaient atteindre le Golfe Noir au plus vite car il était plus aisé de passer inaperçu sur la terre ferme que sur une mer.
Il sentit quelqu’un le tirer par la manche : c’était Marc, son beau-frère qui avait une taille colossale et une détermination sans faille, il était aussi d’une grande bonté quand il n’avait pas bu… Il lui intima de venir. Ils entrèrent dans sa propre cabine et s’assirent à la table. Il était évident que le problème était grave et Marc semblait extrêmement soucieux. Il commença à parler :
-Sire, j’ai quelque chose de gravissime à vous dire.
Il marqua une pause…
-Et bien parle, lui dit Evan.
-Vous vous rappelez en début de voyage je vous avez prévenu que les longs voyages épuisent même les esprits les plus endurcis.
-En effet.
-Et bien figurez-vous que pas plus tard que ce matin, j’ai surpris une discussion entre certains des hommes de l’équipage. Ils sont désespérés, leurs familles sont loin d’eux ou pire, peut-être même mortes. Ils ne comprennent pas pourquoi vous fuyez au lieu d’avoir demandé audience auprès du roi et de la fée pour justifier leur acte. Ils savent que vous n’avez rien fait et ils commencent à vous croire lâche… de fuir alors qu’il faudrait se battre pour se restaurer. Ce ne sont que des marins et ils ignorent tout de la politique, pour eux votre plan est une fuite. Ils ne comprennent pas que vous êtes en danger de mort.
Cela m'amène à vous dire qu’ils sont extrêmement mécontents et que leur moral est au plus bas.
Je pense qu’ils préparent une mutinerie, dit-il finalement.
-Je me demandais aussi pourquoi l’équipage était aussi silencieux et évitaient mon regard, répondit Evan avec calme.
-Nous devons agir au plus vite, continua Marc, afin de consolider le moral de l’équipage. Les trois jeunes filles pourraient être l’instrument idéal, donnez-les à l’équipage et seulement nous pourrons atteindre notre destination.
-Tu es fou ou bien ! Je ne vais pas les utiliser comme remonteur de moral pour un équipage de rustres brutaux ! Que fais-tu de ton honneur ! Je ne m’abaisserais pas à un acte aussi odieux !
-Je sais sire, je sais. Mais je ne vois pas d’autres moyens. C’est la Dame qui les a placé sur notre chemin, qui d’autre aurait pu ? Ce qu’il nous fallait au moment qu’il fallait, au moment où vos hommes discutent d’une mutinerie.
-Trêves de sottises ! coupa Evan. Je ne le ferais pas et je préférerais donner ma vie en les défendant contre un équipage entier que m’abaisser à une telle honte. Si jamais tu me reparles encore une seule fois de ton fol projet, tu pourrais bien te retrouver seul en mer avec une planche pour seule compagnie.
Sur ce il se leva et sortit de la pièce.
En sortant il surpris une discussion dans un coin sombre, les deux hommes ne se faisaient pas entendre tellement ils parlaient silencieusement. Il avança en catamini dans leur dos et écouta.
-Je me demande si cela va marcher ce truc.
-En tout cas c’est mieux que d’aller au bout du monde, m’est avis qu’Evan est tombé sur la tête.
-Mais tu y crois réellement à ce plan ou on risque tous notre peau?
-Aucun problème, le chevalier Marc à tout organisé, il reconvoquera Evan ce soir pour une nouvelle discussion et il le poignardera discrètement. Après il ne nous restera plus que les trois autres chevaliers et ce sera du dix contre un. Evan est le seul qui puisse nous tenir tête et il ne sera plus là dès ce soir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dangorn de Castagne
Héros d'une Geste


Nombre de messages : 6141
Age : 29
Localisation : En exil dans le Middenland
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mer 31 Aoû 2005 - 20:17

Héhé, il est sympa ton historique. Et sombre comme j'aime. Mr. Green

Bravo, et vivement la suite. thumleft

_________________
Comte Dangorn de Castagne, chevalier du Graal, suzerain des châtelleries de Nandragon, de Mortauges et d'Espesses, sergent de la Confrérie des Mercenaires du Reikland, garde d'honneur de l'Impératrice de Cathay, Saint Vivant du foroume et coach de l'équipe de Blood Bowl des "Squires of Castagne".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynald de Châtillon
Astrabell de poche


Nombre de messages : 2182
Age : 27
Localisation : Sion CH
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mer 31 Aoû 2005 - 21:54

merci beaucoup.

Pour la suite je vais tâcher de faire plus vite... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'excommunié
Saint vivant


Nombre de messages : 1029
Localisation : Vous n'aimeriez pas savoir ou je me trouve en ce moment , vraiment pas.
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mer 31 Aoû 2005 - 22:00

Reynald futur grand scribe de Bretonnie...



Bravo c'est trés simpa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynald de Châtillon
Astrabell de poche


Nombre de messages : 2182
Age : 27
Localisation : Sion CH
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mer 31 Aoû 2005 - 22:05

Citation :
Reynald futur grand scribe de Bretonnie...


Si seulement j'avais autant d'inspiration pour les textes que l'on fait à l'école... Rolling Eyes


l'idée n'est pas mauvaise... Cool Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynald de Châtillon
Astrabell de poche


Nombre de messages : 2182
Age : 27
Localisation : Sion CH
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mer 5 Oct 2005 - 19:20

Evan n’en crut pas ses oreilles, comment Marc pouvait-il lui faire ça ! Il s’éloigna discrètement et hurla aux deux hommes :
-Et vous deux ! Qu’est ce que vous faîtes ?
Nous ? ben euh…rien monseigneur. Absolument rien !
-Pourquoi parliez-vous ainsi à voix basse ? rétorqua-t-il.
-À vrai dire euh… nous voulions faire un blague à George…balbutia-t-il.
-Une blague ?!? questionna Evan en poussant le malaise des deux matelots jusqu’au bout.
-C'est-à-dire…nous voulions lui mettre un rat mort dans son plat…
-J’en doute…je vous avise de me dire la vérité, je vous attend ce soir. Vous viendrez dans ma cabine avec les hommes de l’équipage car j’ai une nouvelle à vous annoncer.
-Bien monseigneur, lui répondirent les deux hommes en tremblant comme des feuilles.
Il alla tout de suite voir Marc pour lui dire de venir le voir ce soir dans sa cabine. Il crut voir un léger sourire sur le visage de Marc et son haleine respirait la haine à deux lieues.
Puis il se rendit chez chacun des chevaliers restants, son frère et ses deux cousins, tous des colosses aux yeux noirs mais d’une fidélité et une intelligence sans faille. Il leur expliqua a situation et la marche à suivre ce soir-là.
Le soleil commençait à décliner à l’horizon quand des coups furent frappés à la porte. Marc entra et s’assit en face d’Evan .
Mon sire, commença-t-il, ainsi que je vous l’ai déjà dit les matelots conspirent et il faut agir, je ne répéterais pas ce que j’ai dit puisque vous m’en avez interdit…
-Depuis quand m’obéissez-vous ? coupa Evan. Depuis quand vous avez cessé de servir vos propres intérêts pour vous mettre réellement à mon service ?
-Qu’entendez-vous par là ? demanda Marc en feignant maladroitement la surprise.
-J’entends que depuis notre Excommunion vous vous comportez extrêmement étrangement. Comme si vous aviez peur que je me mêle de vos affaires. Je pourrais en déduire que vous conspirez…
-Comment ! vous oseriez. Pauvre fou ! Je vous croyais plus intelligents que ça ! Il tira son épée cachée sous sa robe et bondit sur Evan. Mais celui-ci ne bougea pas. Au dernier moment il se jeta sur le côté et l’épée de Marc s’écrasa dans le fauteuil en s’enfonçant d’au moins un pied. Puis, d’un geste propre, Evan lui planta un dague entres les omoplates du traître qui ne comprenait absolument plus rien.
-Comment est-ce possible, pensa-t-il, comment a-t-il su ?!?
Et il rendit l’âme, si supposé qu’il en ait une…
Evan nettoya le sang de sa dague et enfila un haubert en silence, revêtit un léger plastron et ceint son épée. Il sortit de la pièce en lançant un fort sifflement. Le piège se referma sur les deux douzaines d’hommes présents. Evan leur bondit dessus en hurlant tandis que derrière eux trois chevaliers sortirent de leur cachette. Ils tranchèrent quelques membres mais les couards ne se défendirent que peu. La quasi-totalité se jeta à terre en suppliant de les épargner.
-Lâchez vos armes, hurla Evan d’un voix si puissante que tous les matelots frémirent de peur, allez debout bandes d’écervelés !
Puis à grand coup de bâton ils les jetèrent tous dans la cale en attendant d’avoir pris une décision.
Ayant maîtrisé la menace Evan respira un bon coup, la menace était écartée, sans un meneur les marins ne représenterait aucun danger mais il faudrait tout de même se méfier. Ce dont il était sûr c’était da la fidélité de ses pairs. Hélas ! Ils n’étaient plus que trois. Le seul espoir résidait dans les terres arides des Principautés Frontalières. Là vivaient bon nombre de fiers et valeureux chevaliers. C’était les descendant des seigneurs qui s’étaient installé là lors de la Grande Croisade. Leur royaume avaient prospérés et formait il y a encore quelques temps une des principales forces du pays. Grâce à l’aide de la Bretonnie qui leur fournissait des renforts de soldats et des colons afin de peupler le territoire qui était en leur possession. Mais récemment Louen ne se souciait plus guère de ces terres. Les aides avaient été coupés et Louen n’appréciait guère la puissance que pouvait avoir le personnage qui dirigeait les possessions bretonniennes des Principautés Frontalières. Cela lui exaspérait au plus haut point que cet individu, un certain Guy, ait la prétention de se nommer roi. Ainsi il laissa tomber ces terres et les considéra officiellement comme n’appartenant pas à la Bretonnie. Après tout la conquête de pareils territoires était extrêmement coûteuse et tous les fonds de l’Etat allaient à la reconquête de Moussillion, les colons y étaient envoyés en masse depuis qu’un certain sire avaient fondés une ville stable en bordure de Moussillion. Et oui, les images de grandeur que voulait imposer Louen ne pouvaient être complètement acceptées si il n’avait pas main mise sur son royaume.
Donc, privés d’aides, les habitants tentèrent de survivre mais les guerres contre les orques et les pillards à qui ils disputaient leurs terres étaient particulièrement coûteuses en soldats et nombres de colonies durent être abandonnés, fautes de gens pour y habiter. Et il se trouve que le territoire du roi Guy a été réduit de moitié en 10 ans et la situation ne faisait qu’empirer. Ils ont besoin d’aide et accueillent avec joie tous les chevaliers qui désire les rejoindre.
Il y a beaucoup de seigneurs comme Evan qui ont été victimes de coup montés et qui ont été banni en même temps qu’Excommunié, qui rejoignent ces terres. Mais il y avait aussi eu l’épisode de l’armée dirigée par sire Edouart du duché de Gasconnie. Après la guerre contre Archaon, ils avaient pourchassé un fragment de la horde de Grimgor, comptant tout de même plus de dix milles peaux vertes. Il les avaient rattrapés à quelques lieux des frontières de Guy et avaient été détruits par la charge combinée de l’ost d’Edouart et de l’armée d’icelui. Cette victoire renforça grandement la force des terres de Guy mais les attaques peaux vertes se font à intervalles de plus en plus régulier. Toutefois, récemment, les attaques ont cessé, ce qui laisse supposer qu’une énorme Waaagh est en marche car il fut ainsi pour chaque invasion majeure peaux vertes. Mais cela Evan l’ignorait.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynald de Châtillon
Astrabell de poche


Nombre de messages : 2182
Age : 27
Localisation : Sion CH
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mer 5 Oct 2005 - 19:21

Voilà la suite (qui a dit c'est pas trop tôt! Razz )


J'espère que cela vous plaira et vous donnera envie de lire la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'excommunié
Saint vivant


Nombre de messages : 1029
Localisation : Vous n'aimeriez pas savoir ou je me trouve en ce moment , vraiment pas.
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mer 5 Oct 2005 - 20:04

pas trop tôt !

sérieusement c'est de mieux en mieux tu t'améliore à chaque texte !

encore des textes encore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynald de Châtillon
Astrabell de poche


Nombre de messages : 2182
Age : 27
Localisation : Sion CH
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mer 5 Oct 2005 - 20:07

Bizarre que tu dises ça car j'avais l'impression que ce passage était moins bien.

Merci pour les encouragement Wink ça fait toujours plaisir! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'excommunié
Saint vivant


Nombre de messages : 1029
Localisation : Vous n'aimeriez pas savoir ou je me trouve en ce moment , vraiment pas.
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mer 5 Oct 2005 - 20:14

Citation :
Bizarre que tu dises ça car j'avais l'impression que ce passage était moins bien


ben moi je ne trouve vraimment pas !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynald de Châtillon
Astrabell de poche


Nombre de messages : 2182
Age : 27
Localisation : Sion CH
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Lun 31 Oct 2005 - 20:52

Voilà pour ceux qui croyait que j'avais abandonné, qu'ils se détrompe! Voici la suite!






Quand enfin il accosta (il avait repris les hommes sous son commandement), il fut vite surpris par le caractère désert de la ville. Il n’y avait personne, les bateaux se balançaient au gré de l’onde mais la plupart d’entre eux étaient à moitié détruit et calcinés. Il manda ses hommes et avança avec prudence dans les rues tortueuses de la ville. Partout les bâtiments étaient noircis par le feu et il ne restait plus rien de leur charpente. Au bout de quelques instants ils tombèrent sur le premier cadavre ; un enfant à moitié défiguré qui semblait avoir reçu un coup de hache au visage. Mais ce n’était que le début. Au fur et à mesure qu’ils avançaient, les cadavres se faisaient plus nombreux et plus effrayants à voir. Les mouches bourdonnaient et une odeur pestilentielle infestait l’air. Ils rentrèrent vite au port car même leurs âmes endurcies au feu des pires batailles ne pouvaient supporter une telle horreur. Evan ordonna de rassembler des paquetages de vivres et ils partirent vers l’Est, longeant le fleuve qui traversait la ville, non sans éviter les endroits où les cadavres se faisaient trop nombreux. Tous les signes concordaient, il y avait eu bataille par ici. Mais bien qu’ils voyassent des hommes morts avec leurs armes, ils ne pouvait voir d’ennemis morts : ni d’orques, ni d’hommes à la peau sombre tels qu’ils en vivaient dans ces contrées.
Puis enfin ils arrivèrent à la bordure extérieure de la ville où se dressait l’imposant mur d’enceinte. Là ils virent le comble de l’horreur. Des centaines d’hommes gisaient morts et parmi eux ils virent la réponse à leur question : des orques, des orques immenses d’au moins 8 pieds de haut. Ils étaient vêtus d’armures tout aussi impressionnantes et à leur côté se trouvait des haches encore plus démesurées. Des monstres !

Evan ne savait plus quoi faire, il ne s’était pas attendu à cela. Il ordonna que l’on cherchât un abri éloigné des tas de cadavre. Après de courtes recherches il tomba sur une imposante maison avec une seule entrée et des fenêtres inaccessibles depuis le sol. Il y installa son campement en attendant d’en savoir plus sur ce qui s’était passé. Pendant deux jours entiers la compagnie d’Evan battit la ville à la recherche de survivants, mais en vain. Puis en désespoir de cause il ordonna à sa troupe de lever le camp et de partir vers le nord ; selon ses cartes, il y avait qu’une trentaine de lieues jusqu’à Kelerak, la capitale où siégeait Guy. Mais en plein désert les lieux ne se comptaient pas du tout de la même façon…il lui faudrait toute l’endurance et le courage nécessaire pour effectuer le voyage.
A l’aube il ordonna à ses hommes de remplir tous les récipients qu’ils avaient pu trouvé d’eau et partirent de bon train vers leur lointaine destination.
La marche se fit à bonne allure le premier jour, malgré la chaleur assommante, mais à mesure que les heures s’accumulaient, les jambes des Bretonniens faiblissaient. L’eau se faisait de plus en plus rare et leur soif était maintenant si forte qu’ils marchaient péniblement. Le sol se faisait houleux sous l’effet de la chaleur tandis que l’océan de sable se poursuivait à l’infini. Les nuits étaient par contre glacées et leur somme était agités et empli de cauchemars. Mais la réalité était bien pire ; ils marchaient maintenant sans penser. Leurs cerveaux n’étaient pratiquement plus capables de fonctionner ; ils ne savaient plus pourquoi ils étaient là et pourquoi ils marchaient…ils avançaient tout simplement, suivant la silhouette d’Evan qui était tout aussi accablés. Mais malgré ceci, il gardait une pointe de lucidité, une voix lui ordonnait d’avancer même s’il devaient continuer à errer jusqu’à ce que sonnent les trompettes célestes du Jugement dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynald de Châtillon
Astrabell de poche


Nombre de messages : 2182
Age : 27
Localisation : Sion CH
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mar 1 Nov 2005 - 16:17

Tout était fini dans l’esprit d’Evan, il n’y avait plus d’espoir. Il s’effondra dans le sable brûlant et la dizaine d’hommes qui lui restait, dont Geneviève et Mireille faisaient partie, firent de même et tout devint noir…
Maintes heures passèrent ainsi et la mort était proche, mais la morsure glacée de son étau fut brisée par quelque concours de la Dame. Une patrouille d’hommes montant d’étranges bêtes à bosse tomba par la plus grande chance sur la compagnie d’Evan et, reconnaissant des soldats Bretonniens, ils les emmenèrent avec eux. Leur destination était la ville de Kelerak. Ils les présentèrent encore inconscient à Guy qui ordonna de les soigner au mieux.
Quand enfin Evan reprit conscience il fut abasourdit de découvrir des murs de pierre au dessus de sa tête. Mais une douleur incroyable à la tête l’empêcha de bouger. Un homme se pencha sur lui et lui donna à boire. Puis il sombra à nouveau dans les ténèbres.
Il se réveilla deux jours plus tard, il se sentait bien mieux et fut capable de se lever. Dès que les deux personnes présentes le virent debout ils lui sommèrent de s’asseoir et lui apportèrent de l’eau à boire et des fruits qui ressemblait à de sorte de gros raisins très sucrés. Ils lui intimèrent de se taire quand il essaya de parler. Leur parler était un peu bizarre et Evan ne comprenait pas tous les mots. Il lui semblait qu’une sorte de dialecte s’était formé au contact des langues locales.
-Veuillez nous suivre mon bon sire.
Evan se leva, ses articulations étaient douloureuses et ses muscles paraissaient tendus au maximum. Il grimaça et entama le pas des deux hommes.
Ils le menaient au travers de longs couloirs richement ornementés de tapisseries et d’arabesques dorées. Tout était magnifique, des étoffes pourpres et bleues masquaient les fenêtres pour préserver la fraîcheur. Toute cette splendeur typiquement orientale lui faisait oublier que le royaume de Guy sombrait peu à peu et que ses jours étaient comptés.
Au bout de quelques minutes ils pénétrèrent dans une grande salle telle qu’Evan n’en avait jamais vue. Il doutait même que le hall du château de Louen puisse rivaliser avec une telle merveille ; il comprenait mieux la jalousie qu’éprouvait Louen pour ce roi. Le plafond était couvert d’étendards aux multiples couleurs et aux détails si fins que les meilleures tisseuses de Bretonnie seraient sans doute incapables de telles prouesses. Les murs étaient couverts tapisserie représentant des paysages naturels plus beau les uns que les autres. Des rangées d’armures menaient au trône qui se dressait sur une estrade de marbre rose sculpté avec raffinement. Ils marchaient sur un tapis de velours rouge, Evan ne cessait de jeter des coups d’œil aux alentours comme si une telle vision n’était pas naturelle. Il arriva devant l’homme qui devait être Guy, souverain des possessions bretonniennes des principautés frontalières. Il était grand et majestueux. Avec de longs cheveux et une courte barbe de couleur de jais. Son teint était foncé et son regard grave et mystérieux. Evan mit un genou à terre et attendit. Guy congédia ses deux serviteurs et observa attentivement Evan. Après de longues minutes de silence il parla enfin.
-Quel est votre nom ?
-Je me nomme Evan, je suis baron de Châtillon en Bretonnie mais excommunié, moi et mes hommes par la grâce de Louen Cœur de Lion et de la fée enchanteresse. J’ai fait tout ce voyage, fuyant l’Inquisition Impériale, pour venir sur la seule terre où j’espérais être accueilli par autre chose que l’acier d’une épée. Je me remets entièrement à votre service, moi et mes hommes. Vous pouvez disposer de nous ainsi que vous le voudrez mais il est une faveur que je vous demanderai ; c’est de pouvoir garder les deux jeunes femmes qui m’accompagnent car j’ai juré sur mon honneur de veiller sur elles.
-Bien, répondit Guy avec douceur, je suis toujours ravi d’accueillir de nouveaux chevaliers dans nos terres qui en manquent cruellement. Vos hommes resteront sous votre commandement, ainsi que les deux jeunes femmes. Vous m’avez l’air juste et brave Evan de Châtillon. Racontez-moi votre histoire et prenez votre temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ASTRABELL
El Maestro


Nombre de messages : 2179
Age : 56
Localisation : PINSAGUEL (à côté de TOULOUSE)
Date d'inscription : 03/01/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mar 1 Nov 2005 - 17:56

Reynald de Châtillon a écrit:
Voilà pour ceux qui croyait que j'avais abandonné, qu'ils se détrompe! Voici la suite!
J'avais fini par le croire, mais je suis heureux de constater que je me trompais ! cheers

Ta saga est toujours aussi palpitante et cet épisode ajoute une touche exotique. thumleft Je t'encourage donc à la poursuivre et à nous conter la suite dans moins de 3 mois ... Wink




Pour la Dame, pour le Roy et pour des récits de qualité !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynald de Châtillon
Astrabell de poche


Nombre de messages : 2182
Age : 27
Localisation : Sion CH
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Lun 7 Nov 2005 - 21:55

Evan commença son long récit en n’omettant aucun détail, son interlocuteur resta silencieux et sans expression ; sa fuite, l’apparition du démon, le massacre des nordiques, sa longue traversée des mers… il insista particulièrement sur le passage de la ville côtière ravagée par les Orques. Là Guy montra un premier signe d’étonnement, il demanda prestement des détails et Evan lui répondit avec la plus grande précision possible. Il insista particulièrement sur le caractère immense des cadavres d’orques. Guy lui demanda d’estimer à combien de temps datait le combat et Evan lui répondit que vu l’état de décomposition peu avancé il n’y devait avoir que deux ou trois jours que l’attaque orque ne s’était produite. Mais il n’avait pas découvert un quelconque signe d’armée orque autre les cadavres. Ils n’avaient pas laissé de profonds sillage de terres dévastée ou au moins des traces de pas. Il n’avait aucune idée de la direction qu’avait pris les orques après le massacre et ni également de l’endroit d’où ils étaient venus.
Mais Guy ne fût pas surpris de ce fait. C’est alors que la réponse traversa l’esprit d’Evan :
-Il venait de la mer !
-Exactement ! répondit Guy, cette flotte ravage depuis quelques temps nos côtes. J’ai demandé à Louen une flotte afin de pouvoir le contrer mais celui-ci n’en a cure. On dit que les caisses sont vides et que les ressources en colons et en armes qu’il peut fournir vont à la reconquête de Moussillion. Un Sire y a fondé une colonie prospère et reçoit beaucoup de soutien pour sa noble cause. Mais hélas les bonnes actions nuisent toujours à quelqu’un… Nous sommes désormais seul contre maints adversaires. Les croisades nous faits beaucoup d’ennemis. Mon père haïssait tout les étrangers et les massacrait facilement ou les réduisait en esclavage car en ce temps là son pouvoir était très grand grâce au soutien du père de Louen. Il s’est forgé une très mauvaise réputation parmi nos confrères locaux, des nomades habiles aux embuscades, qui harcèlent nos frontières et effectue de fréquents pillages avant de se replier vers leur introuvables repaires à l’est. Mon royaume est au bord de l’effondrement et c’est pourquoi je vous accueille avec joie. Demain je vous mettrais à votre disposition deux cents hommes et vous aurez la tâche de repeupler une colonie fortifiée perdu il y a peu. Vous aurez un convoi équipés à l’aube et partirait avant les grandes chaleurs. Je vous enverrai des femmes et des enfants si la cité est reprise.
-Bien mon sire, répondit Evan qui fut soulagé de voir à quel point Guy lui faisait confiance.
-Ne me décevez pas ! car bien que je paraisse bon et chaleureux, ma colère n’en est pas moins terrible ! ajouta-t-il d’un air grave.
-N’ayez crainte mon seigneur ! dans deux jours vous aurez une nouvelle ville à votre disposition. Maintenant si vous le permettez je vais me déclarez comme votre vassal car tel est la volonté de la dame.
-Bien !
Ainsi Evan jura allégeance à son nouveau roi, il lui jura fidélité et aide au combat tandis que son suzerain lui promit l’aide qu’il requiéra et une protection envers ses ennemis.
Puis Evan le quitta, le cœur libre et l’esprit en paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynald de Châtillon
Astrabell de poche


Nombre de messages : 2182
Age : 27
Localisation : Sion CH
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mar 14 Mar 2006 - 14:54

Aux aurores son armée se mit en route avec vivres et bagages, ses frères et ses trois cousins restant marchaient fièrement au devant de l’armée. Les étendards sable sertis d’une fleur de lys blanche de Kelerak flottaient au gré du faible vent qui soufflait sur le désert. Chaque homme était légèrement équipé mais de lourds chariots précédaient l’armée.
Pendant deux jours entiers la marche se fit sans incident particulier. Evan était confiant, jamais sa détermination n’avait été aussi forte, il sentait que ses pairs le suivraient désormais quoiqu’il arrive et quelque chose en lui lui murmurait que ces prochains événements allaient changer le cours des choses. Quand enfin il arriva devant les murs d’Antiope, autrefois riche colonie à la bordure orientale des principautés frontalières et qui était désormais l’ultime rempart contre les invasions des Arabiens, Evan crut voir des étendards pourpres et blancs au dessus des hautes tours mais aucun soldat. Guy lui avait bien dit que la garnison présente ne devait pas excéder quelques dizaines d’hommes car les Arabiens ne s’attendait pas à une rapide contre attaque ; Guy avait bien fait attention à ce que son armée soit vue dans le nord où les affrontements faisaient rage. La stratégie de Guy avait été fine car pendant que son armée quittait Kelerak pour se rendre dans le nord une autre était venue secrètement et était à présent sous ses ordres.
Ils firent halte et envoyèrent trois parlementaires pour négocier. Trois heures passèrent quand son frère revint au grand galop.
-Messire Evan les Arabiens ont clairement dit qu’ils ne céderaient la ville pour rien au monde, je suis parti prestement voyant que ils n’étaient guère disposés à parlementer. Mais selon ce que j’ai vu nous ne devrions pas passer par la porte principale, je n’ai jamais vu de telles fortifications et même s’ils ne disposent que de cinquante hommes armés nous n’aurions aucune chance de briser cette porte.
-Très bien je vous en remercie, répondit Evan. Mais j’ai déjà mon idée concernant la question. Nos éclaireurs ont remarqués que les murs sont deux fois moins haut au sud car les rochers interdisent l’accès à des tours de siège ou même à des échelles. Mais nous avons une bonne quantité de corde dont je compte bien m’en servir. Cette nuit une cinquantaine d’archers se disposerons devant cette porte et commencerons à tirer des flèches incendiaires. Ils devront faire croire à une armée entière. Pendant ce temps le reste de l’armée viendra avec moi et escaladerons les murs sud à l’aide de grappin. Une fois en ville nous neutraliserons toute menace et brandirons les étendards de Kelerak au-dessus de la ville. Me suis-je bien fait comprendre ? Alors tenez vous prêt car cette nuit nous allons nous couvrir de gloire !
Le plan d’Evan ne souffrait aucune contestation. La nuit venue il se mit en exécution, des quantités impressionnantes de flèches incendiaires se mirent à pleuvoir sur la ville. Et au même moment près de cent cinquante hommes se mirent à escalader sans bruit la façade sud. Le plan était parfait. Les rares habitants s’étaient rués vers l’autre extrémité de la ville soit pour repousser l’attaque soit pour éteindre les multiples embryons d’incendie. Leur désarroi fut complet quand ils virent une armée dans leur ville surgir derrière leur dos. Ils se défendirent avec toute la rage qu'ils pouvaient et leur résistance fût vaillante mais leur combat était perdu d’avance. À un contre quatre ils luttèrent, le combat dura jusqu’au lever du soleil mais quand les portes s’ouvrirent leur cerveau prit le pas sur leur cœur et ils jetèrent leur armes ; laissant une victoire totale aux Bretonniens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynald de Châtillon
Astrabell de poche


Nombre de messages : 2182
Age : 27
Localisation : Sion CH
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mar 14 Mar 2006 - 14:56

Voilà encore un bout (je sais je sais cela fait 4 mois que vous attendez Razz )

Je sens que je suis bien parti pour battre le baron et son sujets sur les Cathares Laughing


Bonne lecture!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ASTRABELL
El Maestro


Nombre de messages : 2179
Age : 56
Localisation : PINSAGUEL (à côté de TOULOUSE)
Date d'inscription : 03/01/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mer 15 Mar 2006 - 1:25

ASTRABELL, le 1er Novembre, a écrit:
Je t'encourage donc à la poursuivre et à nous conter la suite dans moins de 3 mois ... Wink
Je constate que j'étais encore trop optimiste ! Razz
Enfin, ça valait la peine d'attendre, car le résultat est à la hauteur ! cheers Toujours aussi palpitant ... thumright

Reynald de Châtillon a écrit:
Je sens que je suis bien parti pour battre le baron et son sujets sur les Cathares Laughing
Toi au moins, tu ne te contentes pas de promettre pendant des mois sans qu'on voit rien venir ... Rolling Eyes Tu postes, par petits bouts, certes, mais tu postes tout de même ... Wink

Peut-on espérer lire la suite avant moins de trois , euh ... six mois ? Mr.Red





Pour la Dame, pour le Roy, et vivement la suite !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynald de Châtillon
Astrabell de poche


Nombre de messages : 2182
Age : 27
Localisation : Sion CH
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mer 15 Mar 2006 - 15:32

J'essaierai, j'essaierai... Laughing


Mais c'est dur d'avoir du temps, la motivation et l'inspiration en même temps. Mais je tâcherais de vous conter la suite dans des délais un peu plus brefs Wink

Merci de l'encouragement et merci aussi de suivre mon texte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonfire
Saint vivant


Nombre de messages : 1400
Age : 43
Localisation : Baden (CH)
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mer 15 Mar 2006 - 22:30

Bravo pour ce très beau texte ! thumright Mais je crains que nous ne devions attendre quelque peu. En effet, le mois prochain, c'est le mois des tournois (celui du warchablais et de la vouivre king ). J'espère qu'on se rencontrera lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynald de Châtillon
Astrabell de poche


Nombre de messages : 2182
Age : 27
Localisation : Sion CH
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Jeu 16 Mar 2006 - 14:56

Citation :
Bravo pour ce très beau texte ! thumright

merci beaucoup, cela fait toujours plaisir Wink


Sinon c'est vrai que cela va être chaud pour trouver du temps car je suis à la moitié de la peinture de mon armée Bretonnienne et je dois encore faire plein de conversion pour mon armée de Malefosse pour que tout soit peint pour ces deux tournois (je n'imagine pas un tournoi avec une armée non-peinte puker ). J'espère aussi que l'on se verra, si possible sur un champ de bataille Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonfire
Saint vivant


Nombre de messages : 1400
Age : 43
Localisation : Baden (CH)
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Jeu 16 Mar 2006 - 18:16

Reynald de Châtillon a écrit:
J'espère aussi que l'on se verra, si possible sur un champ de bataille Smile

Sans doute lors du tournoi du Warchablais. Mais je préfèrerai à côté du champs de bataille, une bonne bière en main Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynald de Châtillon
Astrabell de poche


Nombre de messages : 2182
Age : 27
Localisation : Sion CH
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Jeu 16 Mar 2006 - 19:44

Citation :
Mais je préfèrerai à côté du champs de bataille, une bonne bière en main

Je dois dire que cela me va aussi Razz

Mais il serait marrant de voir le combat entre des Bretonniens et leur équivalents post-mortem.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dangorn de Castagne
Héros d'une Geste


Nombre de messages : 6141
Age : 29
Localisation : En exil dans le Middenland
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Ven 17 Mar 2006 - 1:04

Reynald de Châtillon a écrit:
Mais il serait marrant de voir le combat entre des Bretonniens et leur équivalents post-mortem.
C'est la lutte contre le papy-boom. Mr. Green

_________________
Comte Dangorn de Castagne, chevalier du Graal, suzerain des châtelleries de Nandragon, de Mortauges et d'Espesses, sergent de la Confrérie des Mercenaires du Reikland, garde d'honneur de l'Impératrice de Cathay, Saint Vivant du foroume et coach de l'équipe de Blood Bowl des "Squires of Castagne".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonfire
Saint vivant


Nombre de messages : 1400
Age : 43
Localisation : Baden (CH)
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Ven 17 Mar 2006 - 1:26

Reynald de Châtillon a écrit:
Mais il serait marrant de voir le combat entre des Bretonniens et leur équivalents post-mortem.

Hé, hé, hé, c'est ce qui risque d'arriver au prochain tournoi Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynald de Châtillon
Astrabell de poche


Nombre de messages : 2182
Age : 27
Localisation : Sion CH
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mer 10 Mai 2006 - 16:06

Voilà la suite! (j'avance lentement mais sûrement!)


Evan s’approcha de leur meneur : un homme impressionnant vêtu de pourpre et de blanc. Son bouc finement lissé et son turban mêlé d’or lui donnaient une allure impressionnante. Il regarda son vainqueur avec un air belliqueux et quand Evan fut assez proche il cracha à ses pieds.
-Vous vous croyez important n’est-ce pas ? lui lança-t-il. Mais votre renommée s’arrête ici. Cette attaque vous a condamné, vous verrez. Jamais un chien de votre race n’est allé plus loin que ces murs et ce jour n’arriveras jamais. Voyez là-bas à l’Est, ces contrées sont nôtres depuis la création du monde et jamais vous vous y verrez régner. Tenez le pour dit ! Nous connaissons tout de vous, chaque jour accélère votre perte car nous sommes partout. Nos assassins ont infiltrés vos villages et tout nous est connus. Ne voyez vous donc pas que nous nous jouons de vous comme le scorpion se joue d’un insecte ? Bientôt la vrai religion se dressera sur vos ruines fumantes ! Soyez en certain !
-La folie hante ces lieux, répondit Evan en le toisant du regard, et votre haine de ce qui est différent se respire à deux lieues à la ronde. Mais sachez que je vous respecte vous et vos coutumes. Mais à Kelerak d’où je viens j’ai entendu des choses sur vous et ceci me fait voir la vraie nature de votre âme. Vous êtes vaincu et je marche librement sur vos terres. Ne venez pas me faire croire ce dont je n’ai point peur. J’ai combattu maintes peuplades et par la guerre j’ai appris à respecter les autres cultures. Je ne viens pas vous voler vos terres mais bien reprendre ce qui appartient à la Couronne de Kelerak. Le juste châtiment a suivi votre acte de barbarie. Ici vivait avant des femmes et des enfants et mon cœur se sert en songeant ce que vous avez fait d’eux. Tout en vous me répugne ! Toutefois je vous laisse en vie. Allez annoncer la nouvelle chez vous, dites haut et fort qu’un nouveau seigneur tient ces remparts et que toute résistance sera écrasée par la force nécessaire.
-Vous avez l’épée donc je me vois contraint d’obéir, mais un jour vous regretterez d’avoir m’avoir insulté, vous regretterez le jour où vous avez mis les pieds dans cette guerre ! Souvenez vous de mes paroles et n’oubliez pas mon nom car Al Mostar sera gravé dans votre chair quand on vous retrouveras gisant.
-Partez ! Hors de ma vue ! et n’oubliez pas que un jour je vous ferai payer au centuple ces paroles. Antiope a un nouveau chef et la guerre sera menée partout où le besoin s’en fera sentir. Dites bien cela à votre roi !

Sur ce il mis nus les prisonniers et les relâcha à quelques distances de la ville. Puis il prit en main le commandement de la ville qui semblait tomber en ruine. On s’acharna à nettoyer tout ce que les barbares avaient fait et on fit fondre leur objet de culte en or pour en faire des lingots. Puis enfin on déchira les étendards et on fit un grand feu dont la fumée s’éleva haut dans le ciel.
Evan était confiant, on fortifia la ville et creusa un profond puit. On planta les semailles immédiatement. Chaque homme savait exactement que faire en cas d’assaut soudain. Quand enfin les colons promis par Guy arrivèrent Guy fut surpris de voir aussi de nombreux soldats, apparemment sa victoire avait dû soulevé une nouvelle vague d’enthousiasme dans ces terres hantées par le désespoir. Partout où il passait les gens le remerciait et le bénissait. D’un excommunié en fuite il s’était transformé en un symbole de résistance devant l’ennemi, et sous ses ordres la ville commença à reprendre vie. Plusieurs mois passèrent sans aucun signe de quelconque bellicosité de la part des Arabiens. Quelques raids timides avaient eu lieu mais rien de sérieux. Apparemment les Arabiens étaient secoués par une lutte de pouvoir et le royaume de Kelerak en profita pour s’étendre. Plusieurs places fortes furent reprises et les routes furent sécurisées. Le commerce prospérait et aucuns orques n’avaient été vus depuis des lustres. Antiope profita de se répit pour s’agrandir. On développa le commerce et plusieurs mines furent découvertes. L’optimisme semblait donner aux hommes et aux femmes une énergie redoublée et la prospérité retrouvée du royaume trouva son écho jusqu’à la cour de Louen.
D’ailleurs celui-ci était loin d’ignorer qu’un excommunié avait été en grande partie dans ce succès et le fait de voir la puissance de Guy s’agrandir lui causait un grand tord; surtout que depuis peu Guy avait révoqué son allégeance à Louen, prétextant que celui-ci refusait d’apporter son aide à son vassal. Ainsi les royaumes Bretonniens des principautés frontalières devinrent indépendants de la Couronne et Louen en fut tout bonnement outragé. Les bruits racontaient que la cour était en émoi devant la colère manifestée par le roi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynald de Châtillon
Astrabell de poche


Nombre de messages : 2182
Age : 27
Localisation : Sion CH
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mer 10 Mai 2006 - 16:08

Une noble personne que l'âge rend impatient a écrit:
Peut-on espérer lire la suite avant moins de trois , euh ... six mois ?

Cette fois il ne m'a suffit que de 2 mois cheers

Et plus j'avance dans l'histoire plus j'ai envie de continuer! Je suis comme vous je découvre (hé oui j'ai aucune idée de la suite, j'écrit à l'instinct pour garder le plaisir intact)


Bonne lecture!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonfire
Saint vivant


Nombre de messages : 1400
Age : 43
Localisation : Baden (CH)
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mer 10 Mai 2006 - 19:23

Ca se ressent ! Ton histoire s'étoffe de plus en plus (et le style de l'auteur aussi) ! thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reynald de Châtillon
Astrabell de poche


Nombre de messages : 2182
Age : 27
Localisation : Sion CH
Date d'inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Mer 10 Mai 2006 - 19:38

Citation :
et le style de l'auteur aussi

Après avoir lu le Cid de Corneille j'ai essayé de donner plus de musicalité à mes dialogues, et franchement sans vouloir me vanter j'aime assez bien l'effet que cela produit.


J'espère faire la suite tout bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Historique de mon armée   Aujourd'hui à 18:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Historique de mon armée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Histoire du réveil d'une armée nécron
» Wargame historique : DBA
» Les éxilés de Khemri (liste d'armée et historique)
» recherche pour avoir une armee a theme historique
» armée bretonnienne inspiration historique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Bretonnie :: La Bretonnie : son histoire, ses chevaliers, ses châteaux :: Textes-
Sauter vers: