Le Royaume de Bretonnie
Bienvenue en Bretonnie, manant(e) ! N'oublie pas, avant toute chose, de te présenter selon le Sainct Patron de Présentation dans la section prévue à cet effet : http://labretonnie.forumactif.com/t1-presentation-voici-le-patron-que-vous-devez-suivre



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Geste de Léogand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chevalier Rouergue
Chevalier du saint Graal


Nombre de messages : 806
Age : 33
Localisation : Salon de Provence
Date d'inscription : 11/12/2013

MessageSujet: La Geste de Léogand   Ven 3 Avr 2015 - 17:15

Salut à tous !
J'ai décidé d'écrire une suite à l’histoire « Dans la Marches du Sud ».
J’y reprends l’histoire de Léogand en pleine quête du Graal.
Mais comme je veux faire ça façon original je posterais étape par étape l’avance de la construction de cette nouvelle.

Donc pour aujourd’hui mon synopsis et ma structure :
Synopsis :
Léogand vie un épisode de bataille avec d’autres chevaliers de la quête.C’est juste mon point de départ je ne sais pas encore à l’heure où j’écris comment je vais développer ça.

Cependant pour établir le plan de mon récit ainsi que sa trame je vais me servir du plus grand classique de la littérature : « Le voyage de Héros » de Campbell.
Donc ma structure : (et les ambiances qui vont avec)
1 le monde présent_____(morose)
2 l’appel_____________(Géopolitique)
3 le refus_____________(Sinistre)
4 le mentor____________(Seul point lumineux dans l’obscurité)
5 le passage___________(Idéal)
6 épreuves ennemi/ami__(Rien de bon n’est annoncé)
7 la caverne___________(Obscurité)
8 la mort/la résurrection_(Désespoir et harnement)
9 la récompense_______(Renouveau de la lumière)
10 le chemin du retour__(Poursuite à perdre haleine)
11 la renaissance______(Regroupement des nouvelles forces)
12 le nouveau monde___(Espoir)

Voilà pour l’instant je me mes à écrire le contenue de chaque séquence.
A toute !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier Rouergue
Chevalier du saint Graal


Nombre de messages : 806
Age : 33
Localisation : Salon de Provence
Date d'inscription : 11/12/2013

MessageSujet: Re: La Geste de Léogand   Ven 3 Avr 2015 - 18:22

Re !
Il se trouve que finalement j’ai été plus inspiré que prévu donc voilà le résumé de chaque étapes :

1 le monde présent

Léogand est un chevalier de la quête solitaire. Les quêtes qu’il a entreprit jusqu’à présent ont été difficilement abouties.

2 l’appel

Les indices hasardeux et la recherche désespérée de causes nobles à défendre, l’ont menés jusqu’à l’orée de la Forêt de Châlon à l’ombre des pics d’Orquemont. Léogand y est car il a répondu à l’appel d’un Seigneur souhaitant lancer une attaque à la lisière de la forêt pour conquérir des terres à l’intérieur. Il y affronte deux forces non alliées de Peaux-verte et de Skavens.

3 le refus

Léogand arrive dans un campement où l’ambiance est mauvaise. Toute l’armée est au repos, après une défaite. Les soldats sont démoralisés par l’attente. Léogand se demande ce qu’il fait là. D’autres chevaliers lui conseil de partir au plus tôt !

4 le mentor

Alors qu’il n’est tenu par rien pour rester ici, il vient se présenter devant le « Comte des étables » du seigneur, Léogand est surpris de constater qu’il s’agit d’un chevalier du graal. Ce dernier lui parle d’espoir et de sainteté, de gloire et de victoire. L’arrivée de Léogand tombe bien les autres chevaliers de la quête présents ici ont perdu leur commandant lors du dernier assaut. Le vieux chevalier du graal le nomme donc Champion de la quête et pour le motiver il lui raconte des légendes sur les mystères qui se trouvent dans la forêt inexplorée.

5 le passage

Enthousiasmé par la promotion et par la gloire future Léogand harangue ses hommes qui ne le connaissent même pas. Il les secoue contre leur oisiveté et proclamant ses vœux, il les mène dans la forêt.

6 épreuves ennemi/ami

Dans un premier temps les chevaliers de la quête sont méfiants vis-à-vis de Léogand. Ils voient bien qu’il est jeune. Mais ce n’est pas tous, Alors qu’ils sont attaqués par un groupe d’araignées géantes, les chevaliers obéissent difficilement à leur chef. Heureusement les gobelins dessus ne sont pas téméraires.

7 la caverne

Léogand, balance entre deux sentiments : La colère contre les siens et l’enthousiasme d’une victoire. Il s’enfonce dans la forêt alors que la nuit se lève. La nervosité domine le groupe de chevalier. C’est là qu’ils tombent contre un groupe de Skaven.

8 la mort/la résurrection

Léogand mène son unité au combat, mais l’espace est réduit et la cohésion est impossible à maintenir. Chacun bataille dans son coin les Skavens sont nombreux. Les morts qui sont fait n’ont pas l’air de compter. Alors que Léogand et miraculeusement sauvé il voit avec horreur ses compagnon s’enfuir face à la débâcle. Mais Léogand reste ! Il arrive à coincer le chef des Hommes-rat et le tue ! Il n’en faut pas plus pour faire détaler tous les autres.

9 la récompense

Alors qu’il a retrouvé la plus part de ses hommes il les ramène à l’endroit de la défaite Skaven. Là il leur montre un objet détenu par le chef Skaven : un plan de cette partie de la forêt !

10 le chemin du retour

L’objet est précieux il faut absolument le rapporter au seigneur ! Les chevaliers se mettent en marchent mais ils sont très vite entourés par des Gobelins chevaucheurs de loups-géants ! Dans les arbres, autour d’eux les Gobelins monteurs d’araignées les poursuivent également. Heureusement le jour se lève…

11 la renaissance

Léogand et ses hommes décident mutuellement de faire front ! Grâce au plan qu’ils ont trouvés sur les Skavens ils attirent les peaux-verte dans une clairière où ils peuvent se mettre en Fer de Lance. Une bonne charge coordonnée surprend les créatures vertes qui se fond décimé et qui partent déroute.

12 le nouveau monde

Léogand et son unité rentre au campement il ramène avec eux le plan de la forêt et leur cohésion.


Dernière édition par Chevalier Rouergue le Mer 3 Juin 2015 - 12:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier Rouergue
Chevalier du saint Graal


Nombre de messages : 806
Age : 33
Localisation : Salon de Provence
Date d'inscription : 11/12/2013

MessageSujet: Re: La Geste de Léogand   Mer 8 Avr 2015 - 15:28

Voilà je commence l'écriture, étape par étape :

Bien qu’il accoure aux appels à l’aide qu’il entendait, les combats étaient bien souvent difficiles pour lui. Le souvenir de la morsure d’un homme bête le hanté encore. De plus, il avait beau secourir du monde que jamais aucun indice ne se présentait à lui pour pouvoir trouver le Graal.
L’autre jour il avait traqué un loup géant qui harcelait une famille de bons paysans… La traque l’avait mené jusqu’au repère d’un pillard gobelin, qui écumait la campagne environnante. L’affrontement avec ces Peau-vertes, avait bien faillis lui coûter encore la vie ! Après c’être débarrasser de ce chef gobelin il avait aperçue un étant juste à côté. Il se doutait bien que le dame ne viendrait pas le récompensé en si peu de temps passé à la Quête du Graal. Mais il ne pouvait s’empêcher d’imaginer l’apparition avec un visage comme celui de la jolie Pucelle du Grosharn.
Le cœur serré à plusieurs reprises il avançait sur les routes bretonniennes avec cette sensation de déception qui ne semblait pas vouloir le quitter.

Puis il y eu d’autres Quêtes et d’autres voyages. Des nuits à la belle étoile, chez des seigneurs hospitaliers, chez des chevaliers généreux ou encore à l’abri d’une chapelle du Graal dont l’abbé avait du cœur. C’est au cours d’une de ces errances qu’il entendit parlait du Seigneur de Langue-Terre qui tentait de faire une percée dans un des territoires sauvage entre la Forêt de Chalon et le massif d’Orquemont. Son armée était déjà sur place, mais le Baron continuait de battre tambour pour rameuter tous les chevaliers Errants ou de la Quête voulant bien lui porter main forte.
Léogand espérait y trouver d’autres Chevaliers de Quête, comme lui, avec qui il pourrait converser : il espérer pouvoir se donner une direction à sa Quête. Et même qui sait ? Pourrait-il rencontrer des Chevaliers du Graal ?
Alors un matin, espérant enfin trouver le chemin de sa Quête il enfourcha son destrier pour se rendre au près du Seigneur de Langue-Terre.
Léogand savait ce qu’il l’attendait, Orquemont et Châlon avaient l’obscure réputation de cacher en son seins les pires maléfices de toute la Bretonnie. Peaux vertes et Skaven y étaient souvent mentionnés. Mais ce n’était pas tout, combien de brigand y avait trouvés refuge pour échapper au juste courroux d’un seigneur tenant sa justice.
Et enfin comme le cas se présenté ici des nobles tentaient des incursions dans la forêt pour ce tailler un territoire cela était toujours une aventure périlleuse car la quantité des forces monstrueuses dans les bois étaient inconnue quant ce n’était pas la rivalité entre deux incursion bretonniennes qui se trouvées trop proches l’une de l’autre.

La grande chevauchée qui l’amena jusqu’au Seigneur de Langue-Terre pris fin dans un décor de désolation. Le campement était au plus calme, les tentes de la levée paysanne étaient nombreuses en périphérie empesté la crasse et la mort. Les hommes étaient tous au repos, il y avait beaucoup de blessés et tous regardaient Léogand, qui s’avançait d’un pas décidé, avec un œil torve. Alors que le jeune chevalier de la Quête n’en finissait plus de traverser ce champs de tentes de miséreux. Il commençait à entendre des paroles dissimulé dans sont dos. La plus part des hommes qu’il croisait parlés sur lui : Qu’il devrait repartir avant qu’il ne s’engage à quoi que se soit… Alors qu’il était encore temps…
Est-ce que Léogand ne les entendait pas ou bien voulait-il les ignorer ?
Quant il a perçue enfin le village des chevaliers avec toutes ses tentes colorées aux armoiries de chaque noble, il était soulagé. Enfin il se croiserait des hommes de son rang ayant la même ferveur au combat de que lui des hommes qui combat par honneur et par choix ! Mais la désillusion était encore plus décevante. Des hommes avachis sur leur foyer, discutant à voie basse comme s’il complotait contre leur seigneur. Le campement était tous aussi salle et mal entretenue que chez la piétaille, beaucoup de chevalier était blessés aussi et presque aucun ne portait son armure. Dans son périple il reconnue les tentes de chevaliers Errants d’une simplicité presque aussi déconcertante que celle des gueux. Il traversa les tentes des chevaliers du Royaume, avec leur armoiries. Puis il atteignit un campement sans tente. Des blasons à la Fleur de Lys ne le trompaient pas : il était parmi un groupe de chevaliers de la Quête ! Plus loin juste à côté des tentes de commandement des Chevaliers du Graal avaient installés leurs emblèmes religieux au centre de leurs tentes tournées vers elles-mêmes pour ne pas se mélanger au reste de l’armée.
Les chevaliers de la Quête avaient un regard tout aussi mauvais que les paysans qui le dévisageaient à son arrivée. Léogand se demandait véritablement pourquoi la providence l’avait menait jusqu’ici. L’armée venait visiblement de subir une défaite, et tout le monde était démoralisé. Léogand venait presque à ce demander s’il ne faisait pas tache ! Dans ce décor de désolation.

Le cœur battant Léogand traversait le champ pour rejoindre les chevaliers de la Quête dont il était le nouveau chef. Pour se mettre en leur centre, il enjambait les bivouacs de chacun. Beaucoup étaient plus âgés que lui et aucun n’avait changés son regard vis-à-vis de lui.
« _ Compagnon de Quête ! Je trouve le soleil bien haut dans le ciel pour vous trouver couchés sur vos paillasses ! Qui a-t-il dans vos cœurs pour que vous soyez sur le point d’échouer votre quête. Alors je vous le demande : Quant la lune se lèvera… Où vous surprendra-t-elle ? Ici, comme hier soir déjà ? Ou bien vous trouvera-t-elle l’arme à la main, cherchant de tous votre cœur à servir la Bretonnie. »

Déjà des visages se levaient vers lui, tous aussi moribond qu’au début. Et au premier ronchonnement qu’il entendit il trouva la force pour sortir de ses gonds !
« _ Est-ce comme cela que vous comptez trouver le Graal ! Est-ce comme cela que vous comptez le mériter ! Je n’ai peut-être pas dormi ici la nuit dernière mais une chose est sûr… Je n’y dormirais pas non plus la nuit prochaine, que vous dicte votre conscience Messeigneurs ? »
Sur ce, en terminant avec un ton plus grave, il empoigna le harnais de son destrier et s’y issa. »
De loin, depuis un autre groupement de tente, des Chevaliers du Graal observaient la scène, attirée là par hurlement de Léogand qui traversait le campement.
Au pas, il s’éloignait peu à peu de l’armée Bretonnienne au repos. Bientôt suivis par un chevalier, puis un autre, puis tous.

Alors que le groupe avançait au pas, le ciel de ce début de soirée s’assombrissait encore plus avec l’épais feuillage des arbres centenaires de ces bois. Chaque pas de sabot, chaque respiration donné lieux à un bruit suspect. Craquement de branche, bruit de feuillage, battement d’ail d’oiseaux…
Les yeux alertes, l’attention toute entière tournée vers les bois sombres, la tension était telle qu’il finit par suffoquer dans son camaille. Et c’est quand il fit tomber sa cagoule d’acier sur les épaules qu’il entendit les chuchotements dans son dos. Il ne s’agissait pas de viles créatures les observant dans les bosquets, non c’était pire… C’était les autres chevaliers qui bavaient sur lui ! La déception et la crainte envahirent alors le jeune chevalier. Qu’elle stupidité l’avait donc t-elle prit pour qu’il crut qu’il pourrait commander ces hommes naturellement et de plein droit…
La plus part avait déjà passé une vie entière en Quête du graal.
Il se retourna vers eux :
«_ Messeux, les arbres se rapprochent, nous devons resserrer notre formation ! »
Ils n’écoutèrent qu’à moitié… Pas un seul ne montra de bonne volonté ni de respect.
Quand Léogand remonta le rang pour voir les trous qu’ils avaient laissés entre eux il s’insurgea :
« _ Aller Messeux ! Vous ne savez donc pas ce qu’est une formation serrer ? On s’allonge en colonne comme pour former un Fer de Lance ! Du Nerf !
_ Non mais pour qui tu te prends !... J’ai commencé ma Quête alors que tu ne tenais pas même pas encore tes armes, morveux !
_ Ouai c’est pas un arriviste dans ton genre qui va faire la loi ici ! Tu crois qu’on n’a envie d’être là ? Tu crois qu’on est heureux de laisser à l’abandon tous les appels à l’aide qui nous attendent ailleurs ?
_ De toute façon, la plus part des escapades des seigneurs dans ces forêts obscures sont voués à l’échec ! Depuis le temps qu’ils essaient tous, Châlon, Arden et Orquemont seraient Bretonniens depuis belles lurettes ! »
Devant le dénie de ces vieux guerriers Léogand était un à peu à court. Et il ne trouva rien de mieux que de dire de resserrer leur rang sèchement avant de reprendre la tête de la marche…

Tout à coup son chevale devint nerveux… Le commandant de la troupe scrutait les sous bois assombris par la nuit tombante. Et Quand il dégaina sa lourde épée, il perçu la tension gagner un cran parmi ses chevaliers. Eux aussi s’armèrent et les montures se mettaient elles aussi, sur leur gardes.
Tous les chevaux étaient de fiers destriers au mauvais caractère près à donner du sabot quand les choses s’agitaient trop autour d’eux. Et cela annonçait aux Chevaliers de la Quête que l’ennemi, tapis dans la forêt, s’apprêtait à lancer son attaque !
Des flèches volèrent de partout pour se planter dans les armures et les boucliers ou bien pour ne provoquer que des égratignures anecdotiques !
Passant par les troncs verticaux, ou des rochers escarpés, des Araignées Géantes montées par des Gobelins galvanisés tournaient autour d’eux pour les arroser de traits sans les engager !
Après avoir résonnait sa monture, Léogand eu un instant de flottement le temps de prendre une décision : N’étant sûr de rien il déclara une Charge ! Droit devant eux. Cela lui donna l’illusion de contrôler quelque chose… Il trouva cela imbécile de sa propre part mais tous furent rassurer de contre attaquer l’ennemi.
Après les premiers morts adverses il constata que derrière lui, certains chevaliers étaient désorganisés et isolés par des Araignées montées. Pour eux la situation était grave, mais le son d’un tambour retenti et les Peaux-Verte battirent en retraite pour disparaître aussi soudainement qu’elles étaient apparus.

Tirant sur les reines de sa monture, le chevalier de la Quête refreina sa poursuite dans le dos des Gobelins. La forêt s’épaississait à cet endroit-là ils n’auraient aucune chance d’en ressortir vivant… Léogand regarda alors autour de lui pour voir ses chevaliers se remettre peu à peu. Certains ont été désarçonnés ou légèrement blessés mais il n’y a aucun mort. Le jeune Leader affichait un sourire de soulagement mais il ne pouvait s’empêcher de penser qu’ils n’ont eu que de la chance, d’ailleurs son expression retombe rapidement pour se retrouver à l’état de reproche qu’il avait déjà à leur égard !
« _Aller ! Tout le monde en scelle on a n’en a pas fini… Nous continuerons sur cette voix jusqu’à un point où une troupe pourrait tenir position plus longuement afin d’avancer la marche dans la forêt pour notre armée. »

Il n’en dit pas plus mais le regard réprobateur de Léogand signifié suffisamment bien le « JE VOUS L’AVAIS BIEN DIT » que s’il demandait de se mettre en formation ce n’était pas pour rien.
Au-dessus du groupe de Chevaliers de la Quête la Lune se levait.
Beaucoup la regardait avec dévouement. Comme si intérieurement chacun demandait pardon d’avoir faillis et d’avoir douté. Heureusement l’astre blafard ne les avait pas revus là où ils étaient déjà la nuit dernière. Et cela il fallait bien l’avouer ils le devaient à tous au jeune commandant nouvellement nommé.

Alors qu’aucun indice des Gobelins et de leurs Araignées Géantes ne se faisait voir. La marche continuait et l’antique voie qu’ils arpentaient cette nuit-là n’était presque plus qu’une simple trace dans la végétation sauvage. Difficile de conserver la formation serrée sur un chemin si irrégulier. Et très vite cette difficulté renvoyait chaque chevalier à l’autorité illégitime, selon eux de Léogand. Entre obéissance et facilité peu à peu tous s’écartaient les uns des autres pour fluidifier leur avançée.
Dans cette nuit noire, la présence du sol été comme une illusion qui se déchirait à chaque pas de leur chevaux. Comme s’il s’agissait d’une croyance en laquelle on ne pouvait avoir foi mais qui se vérifiait systématiquement l’instant d’après. « Y aura-t-il le sol ou un trou là où mon cheval pose son sabot ? »
Surveiller sa bête, surveiller les environs : complètement à l’aveugle, les Chevaliers perdaient peu à peu pied avec leur réalité.

Mais très vite les choses s’accélérèrent ! Des Couinements aigues perçaient enfin jusqu’à leur oreilles ! Aucun doute sur le fait qu’il s’agissait de Skavens et que ces derniers ne les aient déjà repérés ! Quand ils les aperçurent enfin ils virent une grosse dizaine de créatures recourbées grâce à quelques rayons de Lune qui traversaient miraculeusement les branchages des arbres.


Dernière édition par Chevalier Rouergue le Mer 24 Juin 2015 - 14:41, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier Rouergue
Chevalier du saint Graal


Nombre de messages : 806
Age : 33
Localisation : Salon de Provence
Date d'inscription : 11/12/2013

MessageSujet: Re: La Geste de Léogand   Mer 29 Avr 2015 - 15:35

Up pour les trois premières parties de cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier Rouergue
Chevalier du saint Graal


Nombre de messages : 806
Age : 33
Localisation : Salon de Provence
Date d'inscription : 11/12/2013

MessageSujet: Re: La Geste de Léogand   Mar 19 Mai 2015 - 17:23

Nouvelle Up pour la partie suivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier Rouergue
Chevalier du saint Graal


Nombre de messages : 806
Age : 33
Localisation : Salon de Provence
Date d'inscription : 11/12/2013

MessageSujet: Re: La Geste de Léogand   Mar 2 Juin 2015 - 16:17

Up pour la partie suivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier Rouergue
Chevalier du saint Graal


Nombre de messages : 806
Age : 33
Localisation : Salon de Provence
Date d'inscription : 11/12/2013

MessageSujet: Re: La Geste de Léogand   Mer 24 Juin 2015 - 14:42

la suite est mise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Geste de Léogand   Aujourd'hui à 0:23

Revenir en haut Aller en bas
 
La Geste de Léogand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La geste des chevaliers dragons
» Nouveau geste commercial de Sony
» [A faire vivre] La geste du Mage Rouge
» Un geste héroique
» [R]geste = + de composants ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Bretonnie :: La Bretonnie : son histoire, ses chevaliers, ses châteaux :: Textes-
Sauter vers: