Le Royaume de Bretonnie
Bienvenue en Bretonnie, manant(e) ! N'oublie pas, avant toute chose, de te présenter selon le Sainct Patron de Présentation dans la section prévue à cet effet : http://labretonnie.forumactif.com/t1-presentation-voici-le-patron-que-vous-devez-suivre



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Baldemar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

comment vous le trouvez ?
Super cool
0%
 0% [ 0 ]
cool
50%
 50% [ 1 ]
bof
0%
 0% [ 0 ]
c'est pas terrible
0%
 0% [ 0 ]
c'est nul c'est tro ch********n
50%
 50% [ 1 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Bérendert de Bastogne
Chevalier du royaume


Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Baldemar   Ven 17 Juin 2005 - 20:08

Bonjour à tous

voici mon pti texte j'espere que sa vou plaira !!




Bérendert regardait Baldemar avec fierté, c’était le duc Bohemond en personne qui confiât Baldemar au seigneur Bérendert afin de lui apprendre les arts de la guerre…



… Le soleil se leva, une magnifique journée débutait, Baldemar allait partir dans quelques jours afin de prouver qu’il était digne d’être un chevalier du royaume, pour cela il fallait qu’il accomplisse un exploit aux yeux d’un seigneur Bretonien. Mais que pourrait-il faire pour impressionner un seigneur ? Il ne cessait de se poser cette question, ou partirait-il ? Combien de temps son voyage durerait-il ? Autant de question auxquelles il ne savait que répondre.

Les jour passèrent, lui et son fidèle amis Kerdin s’entraînaient à l’épée, il était tout deux destinée à devenir de grand héros de Bretonnie mais pour le moment ils étaient jeune, n’avaient aucune expérience de batailles et devaient prouver leur valeur afin de devenir chevalier du royaume.

Le seigneur Bérendert interrompit l’entraînement de tous les chevaliers errants, ils s’approchèrent tous du seigneur Bérendert, après un long discours d’adieu il ordonna aux jeunes chevaliers de préparer leurs montures car ils allaient partir. Bérendert fut promut capitaine de son régiment, Kerdin quant à lui fut promut porte-étendard. Tous les chevaliers furent près en un rien de temps grâce à des années d’entraînement et quelques minutes plus tard deux régiments de chevaliers errants quittèrent le château du seigneur Bérendert.

Les deux régiments allaient faire route un certains temps avant de se quitter tel était le souhait du capitaine de l’autre régiment, Baldemar acceptât. Ils chevauchèrent durant des heures jusqu'à ce qu’ils traversent un village, ce dernier fut totalement détruit, celui qui était à la tête de cette armée ne laissât aucune trace, quelques indices montra à Baldemar que cette armée se dirigeait vers le château du seigneur Bérendert, c’est alors que tous galopèrent à la rescousse du seigneur Bérendert, cette armée était passé inaperçu au yeux de tout le monde alors comment le seigneur Bérendert allait-il prévoir l’arrivée de cette armée ?

Le lendemain matin les chevaliers arrivèrent totalement épuisé à la lisière de la foret mais aucune armée n’était en trin d’attaquer le château, les hommes furent déçu car ils pensaient que se serait l’occasion pour eux de s’illustrer lors de cette bataille de plus le fait qu’ils arrivent pour prévenir le seigneur Bérendert de ce vile assaut aurait été un facteur positif à leur passage au rang de chevalier du royaume.

Baldemar ordonna à son régiment de se scinder afin d’aller explorer les environs pour débusquer l’ennemie, il était sur qu’ils étaient dans les parages mais il restait encore à savoir de quelle race étaient ces ennemie, seul restèrent l’état-major afin de tenir un « conseil de guerre » avec l’autre état-major.

C’est alors que l’un de ses chevaliers revint avec la mauvaise nouvelle, des hommes-bete, ils étaient nombreux alors Baldemar ordonna au musicien de rappeler les autres chevaliers, alors que l’autre capitaine envoya un messager pour prévenir le seigneur Bérendert, lorsque le régiment fut a nouveau rassemblé les deux capitaines furent d’accord pour sonner la charge le temps que l’armée du seigneur Bérendert soit prête.

A la grande stupéfaction de Baldemar seulement trois régiments de Gors et d’Ungors sortirent de la foret comparé à l’ensemble de l’armée cela ne représentait que le cinquième de cette armée. Il ne se posa pas de question le seigneur homme-bete le sous-estimai, il ordonna la charge tandis que l’armée du seigneur Bérendert se préparait.

Les deux régiments de chevaliers adoptèrent la célèbre formation en Fer de Lance, le fracas de la charge fut terrible les hommes-bete tombèrent comme des mouches mais lorsque les chevaliers croyairent en avoir terminé avec les hommes-bete toute l’armée sortit de la foret dans un grand bruit des dizaines de viles créature commencèrent a former des régiment totalement désordonné, des centigors s’alignèrent près du seigneur de guerre sur son char, d’autres char approchèrent le tout formais une armée très impressionnante.

Baldemar avait déjà perdu deux de ses chevaliers sur neuf alors que l’autre capitaine en avait perdu déjà trois et il manquait le messager donc il ne lui restait que 4 chevalier et lui-même. Il savait que c’était un combat perdu d’avance mais il fallait gagner le plus de temps afin que l’armée du seigneur Bérendert soit prête à défendre le château.

La charge fut glorieuse les hommes-bete tombèrent les uns après les autres, Baldemar avait décidé avec l’accord de l’autre capitaine de ne former plus qu’un seul régiment en Fer de Lance, ils traversèrent les hommes-bete plusieurs fois mais à chaque passage des chevaliers tombèrent. Bientop il ne restait que Baldemar Kerdin et l’autre capitaine, ils se trouvaient derrière les ligne hommes-bete et ils chargèrent à nouveaux, ils étaient épuisé, meurtrit par toute de lames qui les effleurèrent durant tous les passages au travers les hommes-bete. Baldemar et ses compagnons furent arrêté en plein milieu d’un régiment, la fin était proche !

C’est alors qu’intervint des chevaliers du royaume sur pégase ils chargèrent le régiment ou était bloqué Baldemar Kerdin et l’autre capitaine qui venait de tomber au champ d’honneur à l’instant ou les chevaliers pégase venait les aider. Les chevaliers pégase combattaient aux cotés de Baldemar lorsque l’on entendit un grand fracas, le seigneur Bérendert venait de charger l’armée hommes-bete !

Surpris, car ils étaient trop occupé avec les chevaliers errant, les hommes-bete ne mirent pas longtemps avant de fuir. Le seigneur Bérendert remercia grandement Baldemar et Kerdin, tout deux furent immédiatement promut chevalier du royaume car ils avaient prouvé qu’ils étaient dignes d’être intégré dans les rangs des chevaliers du royaume.







Je pense écrire une suite pour chaque étape de son parcour dans la "hiérarchie" des chevaliers donc le prochain article va raconter coment Baldemar va devenir chevalier de la quete

(noter que j'aurrai pu faire un texte a par entiere sur le temps qu'il a fai en tan que chevalier du royaume et finir sur son départ en tan que questeux mais je ne le fait pas je vai tou faire dans un meme texte pour que se soit plus rapide)

donc voila merci de vos reaction j'atta aussi des critique je ne suis pa un litteraire mais bon sa me plai asser d'ecrire Mr.Red


Dernière édition par le Lun 20 Juin 2005 - 18:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bérendert de Bastogne
Chevalier du royaume


Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Baldemar (partie 2)   Sam 18 Juin 2005 - 1:20

Bonjour à tous

voila la 2eme partie de l'histoire de Baldemar :





…Quelques années passèrent, Baldemar était devenus le capitaine de son propre régiment de chevaliers du royaume toujours accompagné de son ami Kerdin qui comme à l’habitude portait l’étendart avec les armoiries de Baldemar. Ce dernier en était très fier, car c’est un honneur que d’être promu capitaine de son régiment de plus un régiment de chevalier du royaume.

C’était une journée pluvieuse, les temps étaient durs, on soupçonnait les Skavens d’être à l’origine des derniers drames enregistré entre autre une grave épidémie faisait ravage au sein de la population, c’est pour cela que le seigneur Bérendert avait enrôlé une armée pour chasser les Skavens et au mieux les détruire totalement.

La bataille fut rude, nous les trouvâmes mais ils étaient bien supérieurs en nombres, le seigneur Bérendert conduisit le centre de l’armée alors qu’il me confiât le flanc droit et le flanc gauche à des chevaliers du graal. Nous avions réussis a vaincre l’ennemie plusieurs Skavens avaient fui lors de cette bataille mais cela importait peu car leur mage avait été tué.

Mis à part la bataille proprement dite plusieurs chevaliers ont eu une vision de la dame, les visions « collectives » sont assez rare mais malgré cela Baldemar Kerdin et quatre autres chevaliers ont eu cette vision. Baldemar est aller voir le seigneur Bérendert au non de tous les chevaliers qui on eu cette vision. Ce dernier leur dit qu'il fallait choisir à présent entre rester un chevalier du royaume ou répondre à l'appel de la Dame.

Tous les chevaliers eurent la bénédiction de damoiselle Sophie ainsi que du seigneur Bérendert afin de mener la quête du graal. Tous les chevaliers partirent vers leur famille afin d’y déposer leur armoirie. Lorsqu’ils furent tous de retour le seigneur Bérendert leurs confiât une épée à deux mains.

Comme à son habitude Baldemar fut nommé capitaine du régiment et Kerdin lui fut nommé porte-étendard. Le seigneur Bérendert leur souhaita bonne chance pour leur quête qui ne serai pas une mince affaire.

Baldemar comencais à avoir de plus en plus de visions de la dame, ces visions les emmenaient dans beaucoup d’endroit à travers la Bretonnie. Au bout de plusieurs années Baldemar eu la plus forte de ses visions lorsqu’il en parlât avec ses compagnons « questeux » ils lui dire que eux aussi eurent cette même vision, pour Baldemar il n’y avait plus aucun doute la Dame les appelaient.

Cette vision montrait plusieurs images confuses mais elles étaient claires, ils devaient se diriger vers les cotes de Bordeleaux. Une armée était en formation le long de la cote afin de repousser des créatures mortes. Baldemar savait qu’affronter les rois des tombes était risqué, mais c’était la Dame qui les appelaient pour aller combattre ces viles créatures.

Lorsqu’ils arrivèrent ils furent immédiatement accueilli par le duc de Bordeleaux en personne qui formait l’armée pour repousser les rois des tombes. La bataille promettait d’être extrêmement difficile mis à part cela Baldemar fut positionné dans le centre de l’armée aux cotés d’une unité de saint chevalier du graal.

Lorsque l’armée des rois des tombes pris pied à terre elle fut vite encerclé par les chevaliers bretonniens, la stratégie était assez simple, le centre de l’armée conduite par le duc chargeait, alors que sur le flanc gauche une damoiselle conduisait les gueux qui faisaient pleuvoir des dizaines de flèches. Sur le flanc droit deux unités en Fer de Lance conduisaient une charge de flanc. Deux heures d’acharnement au combat ont permis au duc d’emporter la victoire…

Baldemar reprit le chemin avec ses chevaliers, il eu de nouveau une vision qui le mena en Moussillon, mais cette fois ci il n’y eu point de rois des tombes mais ils rencontrèrent un seigneur vampire sur un gigantesque dragon a moitié décomposé. Le vampire était accompagné de sa garde personnelle. Baldemar décida de mener le combat car ce serait pour lui une preuve suffisante de montrer son courage à la Dame.

Le combat semblait désespéré, comment allaient-ils réussir à occire ce dragon et comme si cela ne suffisait pas ils devait aussi battre la garde personnelle du vampire qui était venu ce réfugier en Moussillon le temps de reconstituer une armée. Mais Baldemar n’eu pas le temps de réfléchir à tout cela car la garde personnelle venait de sonner la charge.

Baldemar fort de plusieurs années d’expérience en terme de charges réussit a faire de la charge de leur ennemie un avantage, la garde personnelle du vampire fut terrassé, les lourdes épées broyèrent les misérables os des squelettes enfermé dans leurs armures lourdement facturé. Malheureusement Baldemar perdit un de ses chevaliers dans ce combat.

Le seigneur vampire furieux se maudit car il ne pensait pas que Baldemar et ses chevaliers réussirait à vaincre sa garde personnelle. Baldemar lança la charge ses chevaliers le suivirent, alors le dragon cracha des flammes, un chevaliers tomba en hurlant de douleur les autres chevaliers réussirent à esquiver les flammes du dragon. C’est alors que commença un interminable combat entre le vampire, son ignoble monture et Baldemar et ses nobles chevaliers……

Le dragon n’avait plus l’occasion de cracher ses flammes il risquerait de se brûler lui-même, le vampire se battait incroyablement bien, Baldemar eu un mal fou a esquiver ses attaques, les autres chevaliers s’occupaient du dragon pendant ce temps. Les coups pleuvaient, deux nouveaux chevaliers tombèrent terrassé par les coups du dragon. Mais c’est alors que Baldemar parvint à toucher son adversaire à la jambe, malgré la difficulté à manier son épée à deux mains Baldemar réussit à trancher la jambe du vampire, ce dernier hurlât de douleur. Le dragon fut distrait et Kerdin en profitât pour blesser à mort la vile créature.

Après la mort du seigneur vampire les chemins de Baldemar et de Kerdin se séparèrent, Kerdin eu une vision qui l’appelât en Quenelles, alors que Baldemar eu une vision l’appelant à la lisière de la foret de d’Arden.

Lorsque Baldemar arrivât à la lisière de la foret il eu de nouveau une vision, ses vision étaient de plus en plus rapproché, il continua à s’enfoncer dans la foret et tout à coup il vit le chevalier de Sinople, mais lorsqu’il arriva devant lui il le laissa passer sans rien dire et disparut comme il apparu il y avait quelques instants auparavant !

Baldemar avança et se retrouva dans une petite clairière avec un petit lac, la brume commença à se dissiper puis une main tenant le Graal s’éleva hors de l’eau. Bientop une femme entière sortit du lac et elle lui tandis le graal. Baldemar s’approcha de la Dame et trempa ses lèvres dans le saint graal !!!

La Dame disparut a l’instant même ou il trempa ses lèvres dans le graal mais pas de doute il avait bien but l’eau bénite par la Dame. Baldemar sortit de cette foret transformé, il se dirigeait à présent au près de sa famille afin de récupérer ses armoiries…




affraid oui oui je sai je sai c'est long Very Happy mais bon quand l'inspiration vien tongue


Dernière édition par le Lun 20 Juin 2005 - 10:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Rochebrune
Prévôt


Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: Baldemar   Dim 19 Juin 2005 - 14:14

j'ai fusionné tes messages dans un seul sujet. C'est plus lisible. Je n'ai pas le temps là, mais je lis dès que je peux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bérendert de Bastogne
Chevalier du royaume


Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Baldemar   Dim 19 Juin 2005 - 15:42

Ok pas de probleme

je conte rajouter la derniere partie sous peu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Baldemar   Aujourd'hui à 0:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Baldemar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Bretonnie :: La Bretonnie : son histoire, ses chevaliers, ses châteaux :: Textes-
Sauter vers: