Le Royaume de Bretonnie
Bienvenue en Bretonnie, manant(e) ! N'oublie pas, avant toute chose, de te présenter selon le Sainct Patron de Présentation dans la section prévue à cet effet : http://labretonnie.forumactif.com/t1-presentation-voici-le-patron-que-vous-devez-suivre



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mortifer von Tabbad : en Bretonnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Agilgar de Grizac
Parangon de vertu


Nombre de messages : 2303
Age : 21
Localisation : Pays de la choucroute
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Mortifer von Tabbad : en Bretonnie   Dim 18 Nov 2012 - 1:52

Agilgar : Garland, dites aux deux autres commandants de lancer la charge dans une demi-heure.

Garland : Vous avez une mine piteuse, Sire.

Agilgar : allez, grouillez-vous un peu.

(Garland envoie deux estafettes prévenir Maxence et Perceval. Les deux messagers reviennent)

Estafette de Maxence : Ils sont prêts, Sire.

Estafette de Perceval : Ils sont aussi prêts. Perceval précise que les ennemis sont 744 en comptant les 13 du commandement.

Agilgar : Fort bien !

Une demi-heure plus tard :

Agilgar : CHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARGEEEEEEEEEEEEEEZ !

Garland : CHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARGGEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEZ !

Maxence : CHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARGEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEZ !

*Perceval rentre à Grizac à fond de train*



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoyo1er_roi_des_yoyos
Chevalier errant


Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: Mortifer von Tabbad : en Bretonnie   Lun 19 Nov 2012 - 3:40

Au campement des impériaux.


Citation :
Code:
[img][/img]

les projectiles gnomiques frappent durement le campement.


knight who says ni N°1 : IIIIIIIIIIIII. Splaaaaaatch.


knight who says ni N°2 : IIIIIIIIII. Boing. Boing . Boing. splaaaaaatch.


Lieutenant Enguerran : Alerte, on nous tire dessus. Organisez la riposte, Caporal Kermit.

Caporal Kermit : chargez les cataputes! Feu!

Le Rat Blanc : Il veut dire des catapultes?

Lieutenant Maximilien : non, les cataputes. On charge des putes au lieu de mitraille, cela a tendance à davantage désorganiser les chevaliers de Bretonnie.


Capitaine Tulutte : Lieutenant Enguerran au rapport.

Lieutenant Enguerran : Capitaine, 2 bataillons ennemis font marche sur notre campement.

Au sud, une armée qui porte à la fois le drapeau des Seigneurs Von Tabbad, et celui de l'inquisiteur Torquemada De profundis. Le bataillon ne contient qu'une cinquantaine de soldats. Ils semblent transporter avec eux une sorte de portail en granit.

A l'est, une armée forte de plus d'un milliers d'hommes. Elle porte les bannières des Grizac et des Longueville. Ce sont eux qui ont fait appel à des projectiles gnomiques.

Capitaine Tulutte : Prévenez la main droite de l'empereur, nous aurons besoins de renforts. Une chance que l'armée impériale principale stationne à proximité.

Ernest, des informations complémentaires?

Ernest : Torquemada De Profundis est un inquisiteur renommé pour sa cruauté, et censé être mort il y a trois siècles. Les Longueville sont une petite famille de nobliau des environs. Les Grizac sont une famille de noble puissante et crainte. Enfin, les Von Tabbad, sont une vieille famille déchue, dont les rumeurs persistantes prétendent qu'elle fait appel à la nécromancie.

Capitaine tulutte : Où se trouve le Baron de Havras, Ernest, des informations?

Ernest : mes indicateurs m'indiquent qu'il a fait mouvement. Il se rapproche de l'armée impériale principale, qu'il devrait atteindre demain dans l'après-midi. Il est accompagné d'une ost puissante.

Capitaine Tulutte : Plan 18A vers l'est.

Lieutenant Enguerran : appliquez le Plan 18 A vers l'est

Caporal kermit : éventrez les barriques de vin. Libérez les prisonniers brigands vers l'est.

Le rat blanc : tout ce bon vin, quel gâchis.

Lieutenant Maximilien : rassurez-vous, c'est uniquement de la piquette qui pique.

Le Rat blanc : pourquoi les prisonniers portent un écriteau?

Lieutenant Maximilien : il est écrit dessus "brigand", c'est une idée du lieutenant Enguerran. il a constaté durant les premières confrontations, que les chevaliers bretons avaient du mal à faire la distinction entre paysan et brigand.

Le Rat blanc : Parce qu'il y en a une?

Lieutenant Maximilien : vous êtes con ou quoi? Bien sûr : l'écriteau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxence de Longueville
Saint vivant


Nombre de messages : 1298
Age : 40
Localisation : Paris, mais chut, c'est un secret
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: Mortifer von Tabbad : en Bretonnie   Lun 19 Nov 2012 - 11:43

Estafette de Maxence : Sire, l'ennemi fait usage de catapulte !

Maxence : Qu'importe les projectiles, puisque la Dame nous protège !

E : Ben, justement, en parlant de dame...

*Une femme court vêtue et maquillée de manière outrancière tombe sur les genoux de Maxence*

Prostitué 1 : Tu montes, beau cavalier ?

M : Plait-il ?

E : Par les dieux, il nous bombarde de péripatéticiennes !

P 1 : Pour quelques couronnes, je te ferai connaître des plaisirs insoupçonnés !

M : Dégages femme de petite vertu, mon coeur, mon corps et mon cul n'appartiennent qu'à notre doulx et bon seigneur : le baron de Havras !

P 1 : Bien ma chance, l'a fallu que je tombe sur un homo !

E : "Tombée" me semble en effet le terme approprié !

M : Je ne vous permets pas, espèce de dévergoyée ! Igor, renvoies-moi ça d'où ça vient !

*Igor renvoie la prostitué d'un geste ample*

Igor : Au revoir, gentille madame !

M : Igor, tais-toi !

E : Attention, un nouvel arrivage de filles de joie !

*Plusieurs prostitués atterrissent au milieu des rangs de chevaliers*

P 2 : Alors comme ça on est venu sans sa femme ?

P 3 : Tu caches une épée la-dessous ou tu es juste content de me voir ?

P 4 (à la voix légèrement plus rauque) : Tu aimes les films de gladiateurs ?

E : C'est terrible mon seigneur, tous les chevaliers n'ont pas votre sens de l'abnégation, ils risquent bien céder à la tentation et cet arrivage de stupre va bientôt décimer nos troupes !

M : Quelle stratégie de lâches, même selon les critères impériaux ! Mais, ne t'inquiètes donc pas, je crois avoir un moyen de retourner ça à notre avantage ! *Maxence met ses mains en porte voix et crie :* On a noté une recrudescence de chaude-pisse parmi les putes de l'empire !

*Les chevaliers repoussent alors violemment les diverses gourgandines*

Chevalier 1 : Et merde ! Pour une fois qu'on pouvait s'amuser !

M : Mais il y a un moyen radical de les guérir !

Chevalier 2 : Lequel ? Lequel ?

M : Il faut les baigner dans le sang de soldats impériaux !

E *à voix basse*: C'est trop énorme comme boniment, il n'avaleront jamais ce...

Les chevaliers en choeur : A MORT L'EMPIRE !

E : Ah oui, ils sont vraiment cons en fait !

M : Toujours miser sur la bêtise humaine, on est rarement déçu !

E : Mon seigneur, des brigands déboulent vers nous !

M : Tu es sûr, ils semblent n'être que des gueux !

E : Non, regardez attentivement : ils ont des panneaux indiquant qu'ils sont des brigands !

M : Très franchement, même avec le panneau, j'ai du mal à distinguer la différence ! Qu'importe : ils sont sur le chemin !
CCCCCCCCHHHHHHHHAAAAAAARRRRRRRRRGGGGGGGGGEEEEEEEEEZZZZZZZZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agilgar de Grizac
Parangon de vertu


Nombre de messages : 2303
Age : 21
Localisation : Pays de la choucroute
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Mortifer von Tabbad : en Bretonnie   Mar 20 Nov 2012 - 1:23

Agilgar : Morbleu ! Notre troisième bataillon est sans commandant ! Garland, allez vite en prendre la tête, sans quoi la bataille tournera à notre désavantage !

Garland :Oui, Sire ! (il s'exécute)

Du côté du bataillon de Garland :

Garland : Soldats, brûlez vite ces camps, avait que l'ennemi ne vienne riposter !

Du côté du bataillon d'Agilgar :

Agilgar : tuez-les tous ! Pas de quartier pour la racaille impériale et les nécromanciens ! (il décervèle un impérial d'un grand coup de taille)

__________________________________________________________


Petit point sur la bataille :

EDIT : en fait il est faux, Mortifer l'a corrigé, regaardez son post juste en dessous. Razz

Spoiler:
 


Magnifique, n'est-il pas ? Razz

Le camp de Mortifer est autour de son manoir, si j'ai bien compris. Si j'ai mal compris, ça serait sympa de me le signaler tout de suite. Laughing



Dernière édition par Agilgar de Grizac le Mar 20 Nov 2012 - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoyo1er_roi_des_yoyos
Chevalier errant


Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: Mortifer von Tabbad : en Bretonnie   Mar 20 Nov 2012 - 2:42

Mortifer : voyons voir le Plan de Bataille.




M :
Mmmmh. Je crois que je vais attendre avant de faire appel à mon joker. Gardons le portail de la mort sous bonne garde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoyo1er_roi_des_yoyos
Chevalier errant


Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: Mortifer von Tabbad : en Bretonnie   Mar 20 Nov 2012 - 2:47

Au camp des impériaux.

Capitaine Tulutte : Ernest, montrez-moi la carte globale de la région. J'ai besoin d'avoir une vision "hélicoptère".

Ernest regarde le capitaine Tulutte avec de gros yeux : hum, voici ce que nous avons.




Capitaine Tulutte : Mais, le Baron de Havras va se faire tuer. Il faut qu'on trouve un plan, Ernest!

Ernest : mais nous ne devions pas l'empêcher de nuire, capitaine?

Capitaine Tulutte : euh, oui, mais .... euh... le Rat Blanc pourrait prendre alors sa succession.

Ernest : quelle horreur!

Capitaine Turlutte : je ne vous le fais pas dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxence de Longueville
Saint vivant


Nombre de messages : 1298
Age : 40
Localisation : Paris, mais chut, c'est un secret
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: Mortifer von Tabbad : en Bretonnie   Mar 20 Nov 2012 - 21:41

Bandit 1 : Mais aïe ! C'est qu'ils font mal !

Bandit 2 : M'en parles pas ! Y en a même un qui m'a martifouetté !

Bandit 3 : Plains-toi : moi, j'ai été utilisé comme projectile par un zombi !

Maxence : IGOR N'EST PAS UN ZOMBI !

Igor : Je suis en étain !

B 1 : Oh non, revoilà ces malades !

B 2 : Moi, je dis que si les impériaux nous libèrent pour ça, ça en vaut clairement pas le coup !

B 3 : t'as raison ! FUYONS !

Les bandits en choeur : RETRAITE !

M : Estafette, sonnes le rassemblement, nous allons faire une charge irrésistible sur les impériaux !

Estafette : vous pouvez m'appeler Edgar, messire !

M : Edgar, c'est un drôle de nom !

E : Oui, mais comme dans les dialogues, vous avez commencé à me désigner avec un "E" majuscule, fallait bien trouver un nom qui commence par E pour ne pas larguer nos nombreux lecteurs et Ernest, c'était déjà pris !

M : bien alors : Edgar, sonnes le rassemblement, nous allons faire une charge irrésistible sur les impériaux.

E : Mais sieur, ils sont à plus de 12 pouces, on ne les atteindra pas avec 2 dés, et puis vous avez vu le nombre de rangs qu'ils ont, à coup sûr, ils vont être indomptables et ils vont nous enliser !

M : Foutrebleu, tu as raison, il faut amoindrir leur nombre à coup de trébuchet !

E : Oui, mais les trébuchets ont été réparti entre les divisions de sieurs Agilgar et Perceval !

M : Diantre ! Mais on a un autre moyen : a-t-on capturé de ces brigands ?

E : Plein, mais pourquoi ?

M : Igor, envoies les brigands vers les vilains messieurs là-bas !

I : Tout de suite, maître Maxence !

E : Attendez, il faut estimer la distance avant !

M : Mais non, ça c'était en V7, maintenant en V8, il n'y a plus d'estimation !

E : Ah, c'est plus pratique comme ça !

Bandit 4 : Rendons-nous aux bretonniens que tu disais, ils peuvent pas nous traiter plus mal que le font les impériaux que tu disais !

Bandit 5 : Ça va, ça va, comme si tu ne t'étais jamais trompéééééEEEEEEE... *vient d'être lancé par Igor*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agilgar de Grizac
Parangon de vertu


Nombre de messages : 2303
Age : 21
Localisation : Pays de la choucroute
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Mortifer von Tabbad : en Bretonnie   Mar 20 Nov 2012 - 22:18

Agilgar et Garland sont à présent côté à côte, avec leurs soldats, le bataillon de Maxence est un peu plus loin, ils sont séparés par une forte troupe de soldats impériaux. La bataille fait rage autour d'eux.

Bataille : Rage ! Rage !

Agilgar : Regardez cette grand tente rose ! C'est sûrement celle du capitaine, c'est là qu'ils retiennent Dudu prisonnier ! Allons prestement, soldats, et allons délivrer ce malmoulu des griffes de ces gueux infâmes !

Agilgar mène une dizaine de chevaliers commandés par Garland et autant d'hommes d'armes vers la tente, en se frayant un passage dans les lignes impériales.



Ils entrent dans la tente.

Agilgar : Ventrebleu ? Qu'est-il arrivé icy ?

Garland : C'est comme si.... quelqu'un avait vomi par terre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoyo1er_roi_des_yoyos
Chevalier errant


Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: Mortifer von Tabbad : en Bretonnie   Lun 26 Nov 2012 - 3:12

Mortifer von Tabbad : Tiens, j'ai l'impression qu'un détachement important d'impériaux quitte le camp.

Umbre : Tiens, cela ne ressemble pas à une fuite ni à une retraite.

Altier : Tiens, je soupçonne qu'ils partent à la rencontre de l'armée de l'Empereur.

Sir Galaad : Tiens, j'ai une petite faim.

M, U, A : Ta gueule Galaad.

M : mais que faites-vous là, Altier?

Umbre : Vous aviez disparu...

Sir Galaad : tu as été enlevé, et tu as réussi à te libérer?

Altier : Qu'il est con quand il est au naturel, celui-là.

Mortifer, Umbre, je suis en fait un agent du Baron De Havras. Un coup sur la tête m'avait fait oublié ma mission, et perdre quelque peu la tête.

Sir Galaad : ...

M : Quelle était la teneur de votre mission?

Umbre : Ca y est, les troupes de Maxence et d'Agilgar ont pénétré la tente du Capitaine des impériaux. Les impériaux sont repoussés ... du moins, la petite cinquantaine qui avait été laissée pour retarder les troupes de Bretonnie. Quel carnage! Voilà que les chevaliers se gorgent de vin. Et là bas, un petit groupe de chevaliers égorgent les impériaux et arosent les p*** de leur sang. Les troupes de Maxence et d'Agilgar sont complètement désorganisées. Il leur faudra plusieurs heures avant qu'elles soient à nouveau opérationnelles.

M : alors?

A : Le Baron de Havras avait peu d'espoir en cas d'affrontement direct entre les troupes des inquisiteurs et les impériaux. Il m'a missionné pour retrouver un certain Torquamada de Profundis et lui proposé un marché.

U : Comment diable pouvait-il savoir que vous étiez vivant, Mortifer?

M : je pense avoir donné le moyen de me contacter à l'arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père du Baron de Havras. Mais penser que cette information aie traversé toutes ces générations!

Quel est le marché, Altier?

A : Le Baron de Havras souhaite que vous fassiez apparaître la porte des morts au-dessus de la Nécropole d'Ismahal. Il prévoit d'y percuter l'armée de l'Empereur.

M : C'est une bonne idée, la nécropole est invisible aux yeux des mortels. Le piège serait parfait. Quelle serait le paiement de ma participation?

A : l'organisation d'un nouveau concile pour redorer les lettres de l'inquisition. Bien sûr, votre nom appartient au passé, malgré les bannières qui flottent aujourd'hui. Vous pourriez nommer le nouveau Grand Inquisiteur.

M : Je veux l'exclusivité sur les arrivages de hamsters femelles coquines.

A : 40%

M : 80%

A : 60%

M : 65%

A : bon, vous êtes dur en affaire, d'accord pour l'exclusivité.

M : alors le marché est acté. Je te tiens Dudule. Bientôt, tu seras à moi.

Gaetan, monte ma tente, j'ai besoin de calme pour préparer le sort de translocation gamma.

G : Ouiiiii.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxence de Longueville
Saint vivant


Nombre de messages : 1298
Age : 40
Localisation : Paris, mais chut, c'est un secret
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: Mortifer von Tabbad : en Bretonnie   Mer 28 Nov 2012 - 14:01

Maxence : DUDU !

Dudu : SQUICK !

Dans un même élan, voire un même orignal, Maxence et Dudu se mirent à courir au ralenti l'un vers l'autre sur un fonds de soleil couchant... Et ils coururent l'un vers l'autre, et ils coururent...

Garland : C'est long !

Agilgar : Je sais, mais c'est leur moment d'émotion, laisses-le leur !

Et Maxence et Dudu courent au ralenti l'un vers l'autre...

G : Je meus chez fier !

A : Force est de reconnaître que ça devient lassant !

Et ils coururent au ralenti l'un vers l'autre et quand ils furent assez proche, Dudu sauta vers la gorge de Maxence toute dents déployées, l'écume au bord des lèvres, Maxence ne dut sa vie qu'à ses prodigieux réflexes d'inquisiteur en interceptant le rongeur au vol.

A&G : DE QUOI ???

M : En quoi êtes-vous surpris ? Je vous rappelle que c'est un hamster enragé !

Igor : Comme c'est beau cette belle amitié entre un hamster sanguinaire et un maître sadique !

A : Igor, tais-toi ! Dis donc Edgar...

Edgar : oui, sieur Agilgar !

A : tu peux m'expliquer pourquoi les troupes que vous commandiez, toi et Maxence, vident le sang des cadavres ennemis dans des bassines remplies de prostitués impériales...

E : Euh... Comment dire... C'est une astuce de sieur Maxence pour contrer les fourberies impériales...

I : je comprends pas !

A : Sur le coup, moi non plus !

Éclaireur 1 : Sieur Agilgar, sieur Maxence, l'ennemi se dirige vers le nord ouest où il rejoigne une puissante armée impériale forte de plusieurs dizaine de milliers de soldats !

A : Foutrebleu !

G : Foutrevert !

M : Foutrerouge !

E : Foutrejaune

Perceval : force noire !

M&A&G : Ta gueule Perceval !

M : Tiens il est revenu, lui ?

A : Oui, mais qu'importe, nous ne sommes pas assez nombreux pour tenir face à une telle force !

Éclaireur 2 : Mes sieurs, je reviens de l'ouest, l'armée du baron de Havras se dirige par ici !

M : Oh le bon baron de Havras vient me sauver, je savais qu'il m'aimait en fait !

A : Je pense plutôt qu'il va affronter ces vils impériaux qui tentent de nous envahir.

P : BRETONNIE INDÉPENDANTE !

A : Pour une fois, je rejoins Perceval !

M : Alors allons lui porter secours en prenant à revers ces méchants !

Éclaireur 3 : Mes sieurs, je reviens du sud !

A : Qu'est que t'es allé foutre au sud ? je vous ai envoyé vers l'ouest et le nord !

E 3 : je sais bien, mais j'ai un sens de l'orientation qui laisse à désirer ! Mais j'y ai vu une chose étrange !

M : Eh bien parles !

E 3 : Une force de quelques hommes y est installé.

M : Et de quelle allégeance ?

E 3 : Ben c'est là que ça se complique, ils sont aux couleurs de l'inquisition !

M : Plait-il ? Mais c'est nous l'inquisition !

E 3 : Ben c'est pour ça que ça se complique !

M : Bon, on va vite faire un tour au sud pour savoir de quoi il en retourne exactement et puis une fois cela réglé, on partira vers le nord ouest pour aider le magnifique et sublime baron de Havras au corps si parfait et à l'esprit si agui...

A : Maxence, il faut que tu te calmes.

M : Euh oui, pardon ! En route...

E : Euh... Il y a un problème !

M : Quoi ?

E : Ben la troupe est disséminée, soit il se bourre la gueule avec une piquette infâme, soit ils honorent des gourgandines badigeonnées de sang, parfois même les deux à la fois : en gros, notre armée est paralysée !

A : Mais qu'est-ce qui m'a foutu un ban pareil !

M : mais il faut sauver notre beau baron et trouver qui sont ces imposteurs !

E : Sans armée, ça risque être compliqué !

Dudu : Squick !

I : Dudu dit qu'il peut remplacer l'armée !

M : C'est vrai maintenant qu'on a récupéré Dudu, les impériaux n'ont qu'à bien se tenir. Allons voir ses imposteurs en premier lieu !

A : Garland, restes ici et essayes de rassembler ses soiffards queutards puis envoies-les vers le nord ouest pour intercepter les impériaux, en espérant qu'on arrivera à temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoyo1er_roi_des_yoyos
Chevalier errant


Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: Mortifer von Tabbad : en Bretonnie   Jeu 13 Déc 2012 - 2:05

Mortifer von Tabbad est dans sa tente.

Mortifer : Mmmmh, voyons voir le manuel de règles de sorcellerie. Oui, la V1, celle-ci, de Descartes l'ancien. Translocation gamma. Sortilège de niveau 5. 22 points de magie. Composant... Mwouais, il ne devrait pas y avoir de problème. Un composant? De quoi s'agit-il? Une photo de hamster coquine.
What the fuck ?!?
Par la barbe des démons de l'infra-monde, mais comment vais-je trouver une photo de hamster coquine sur un champs de bataille?

Gaetan : vouloir jus hamster?

M : Tu as raison Gaetan. Nous avons...

Gaetan s'en va en courant pour presser une hamster.

Mor: Halte, Gaetan.

Gaetan revient en tremblant.

M : Tu va me ramener une hamster, trouve-moi des sous-vêtements féminins, et mets-lui. Et amène-moi l'appareil photo.

1 heure plus-tard.

Hamster : Quiiiiiiickkk???

M : Ne t'inquiète pas, je te rendrais riche et célèbre et tu passeras dans le prochain numéro de "hamster coquines"

Hamster : Quiiiiiiickkk...

A la une, à la deux, à la trois, ouisititi.

***flash d'appareil photo avec beaucoup de suie***

Maxence de Longueville : Pousse toi, le laquais. Qui ose brandir la bannière de l'inquisition? Je suis l'inquisition.

M : Ah, Max...

Ma : L'inquisition est unique, elle est belle et elle est ma patrie.

M : et c'est reparti!

Ma : et elle sert à quelque chose. Je crois que je vais étrenner mon fouet à pointe métallique.

M : ...

Ma : Mais. Mais. Mais. Mortifer, vous ici? Que faîte-vous? Où est l'inquisition?

Regard soupçonneux de Maxence et lubrique de Dudule


Ma : Et que faites-vous avec cette prostituée hamster?

M : euh, euh... je prépare un sort de nécr... Euh. J'arrondis mes fins de mois. Je suis envoyé spécial du magazine "Hamster coquine".

sir Galaad rentre, en toge.

Sir Galaad : si cela ne vous dérange pas, Mortifer. J'aimerai récupérer mes sous-vêtements. Je veux bien dépanner, mais je vais finir par attraper un rhume.

M : Ne me dis pas Gaetan, que tu les as emprunté à Sir Galaad?

Ma : c'est quoi cette histoire de sous-vêtements?

Rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrhh
Quiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiicccck

Sir Galaad : oh non, mais que font-ils? Oh, mes sous-vetements? Vous avez osé, Mortifer?

Maxence : non Dudule, que fais-tu. C'est une hamster de petite vertu!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxence de Longueville
Saint vivant


Nombre de messages : 1298
Age : 40
Localisation : Paris, mais chut, c'est un secret
Date d'inscription : 12/01/2011

MessageSujet: Re: Mortifer von Tabbad : en Bretonnie   Jeu 13 Déc 2012 - 15:23

*Entre dans la tente Igor sous un tonnerre d'applaudissement.*

Maxence : C'est quoi ces applaudissements ? D'où ça vient ?

Mortifer : C'est la production qui a rajouté des rires et des applaudissements enregistrés, ils disent que c'est pour souligner les effets comiques !

*Rires*

Max : Mouais... Je sens que ça va me gonfler ce truc...

Igor : Oh, Maître Mortifer !

Mor : Igor !

Max : je t'ai déjà dit d'arrêter de l'appeler maître !

*Rires*
Galaad : Maxence !

Maxence : Galaad !

Mor : Maxence !

Igor : Dudu !

Dudu : Squick

Mor : Galaad !

Max : Igor !

*Rires*

Max : Ils vont pas arrêter de rire, ces abrutis !

*Rires*

Max : Le prochain qui rigole, je le pends tête en bas au dessus d'un lac de lave avec en fonds sonore la bande originale de Titanic !

*Silence pesant*

Mor : Force est de reconnaître que c'est bien mieux ainsi !

Max : où en étions-nous ?

Mor : On était en plein hommage d'une scène mythique du Rocky Horror Picture Show !

Max : Exact, et il est temps d'y mettre un terme, ainsi qu'à tes maléfiques activités, car les trèssaincte et trèsnoble inquisition va enfin abattre sur toi sa très puissante et magnificence justice ! J'ai préparé pour toi, ô ignoble rejeton dépravé et chaotique, un nouvel instrument de torture : une machine à écarteler activée par des tortues sous stéroïdes ! Je vais pas te mentir Yoyo : ça risque piquer un peu !

Mor : N'y a-t-il pas des moments où tu arrives à te saouler tout seul ?

I : Tenez, maître, votre grimoire, je l'ai tout nettoyé pour vous faire une surprise !

Max : Non, mais qu'est-ce que tu fous, Igor ? Et arrêtes de l'appeler maître !

Mor : Mon bon Igor, comme tu m'as manqué ! Alors inquisiteur, on fait moins le fier depuis que j'ai retrouvé la source de mon pouvoir !

Max : Dudu, attaques !

D : Squick

I : Il dit qu'il est présentement occupé ! D'ailleurs, qu'est-ce qu'il fait avec la jolie dame hamster !

Mor : Ce n'est pas de ton age !

I : Je comprends pas !

Mor (une larme à l'oeil): comme tu m'as manqué Igor ! Dans mes bras !

I : Câlin !

Max : Eh oh : je vous rappelle que je suis là et que je cherche à te trucider, Mortifer !

Mor : Deux secondes, on n'est pas aux pièces ! Voilà, voilà : tes compagnons ne peuvent rien contre moi, et j'ai retrouvé l'intégralité de mes pouvoirs, tu es perdu Maxence !

Max : Que tu dis, Mortfifer ! Je ne suis pas devenu grand inquisiteur par hasard : j'ai subi un entraînement incroyablement dur et je suis parfaitement apte à gérer les individus comme toi !

Maxence et Mortifer se toisent. Altier rentre précipitamment dans la tente alors qu'ils se préparent à se lancer l'un contre l'autre quand :

Altier : STOP !

Max : Altier, n'aggraves pas ton cas en te mettant sur le chemin de l'inquisition, avoir suivi cet individu va déjà te valoir une sévère corr...

A : je suis là sur ordre du baron de Havras !

Max : Hein ? Quoi ? Qu'ouïs-je ? Mon beau suzerain à la silhouette de rêve ?

A : C'est lui qui m'a ordonné de renter en contact avec le représentant de la famille von Tabbad !

Max : Tu mens ! Mon superbe baron ne se commettrait point avec un si sinistre individu !

A : Il en va de la survie de la Bretonnie !

Max : Ah ?

I : Je comprends pas !

Mor : Il dit vrai, si tu veux que ton bien-aimé ne subisse pas une outrageante défaite et finisse ses jours dans un cachot de l'Empire, tu ferais bien de me laisser faire.

Max : Si c'est pour la survie de notre contrée, j'entends bien laisser ce sinistre individu en paix, mais racontez-moi de quoi il en retourne.

Altier commence à étaler les détails du plan de bataille du baron et de l'intervention des forces surnaturelles que commande Mortifer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoyo1er_roi_des_yoyos
Chevalier errant


Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: Mortifer von Tabbad : en Bretonnie   Ven 4 Jan 2013 - 2:20

Quelques heures plus tard dans la tente de Mortifer.

Igor : Capitaine? Euh... Maître Mortifer?

Mortifer von Tabbad : Hips. Oui, Igooooorrrrr?

Igor : les préparatifs sont terminés. Vous pouvez lancer la translocation gamma.

Maxence (avec une voix féminine) : Igor, arrête de l'appeler Maître! Mais pourquoi ai-je une voix de femme, à présent?

Altier : c'est peut-être la proximité prochaine du Baron de Havras?

Mortifer von Tabbad : Rassurez-vous, ce ne sont que les effets secondaires de la Translocation Gamma. Pourvu que les Klingons ne nous attaquent pas!

Maxence : c'est sympa ces costumes moulants, cela fait partie des effets secondaires également?

Altier : regardez Dudule, c'est le deuxième hamster géant de l'espace miniature. Qu'est-ce qu'il est cosmique dans sa combinaison rose brillant.

Dudule : grrrrRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR

ZZIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP


Mortifer : Igor au rapport.

Igor : translocation gamma réussie. Nous sommes sur l'ancien site de la Nécropole.

Mortifer : Maxence au rapport.

Maxence : Euh. Ah j'ai retrouvé moi ma voix virile. La porte est en place et semble avoir bien résisté au voyage.

Mortifer : Altier au rapport.

Altier : .....

Mortifer : Altier, au rapport!

Altier : chut, Chut. je suis caché.

Mortifer : Dudule au rapport.

Dudule : GRRRR. grrr. GRRR

Igor : Dudule dit que s'il arrive à retrouver Altier, il .va lui ..

Maxence : que c'est beau, cette belle amitié naissante.

Igor : Maître Mortifer, pourquoi Dudule...

Mortifer : Change de sujet, Igor!

Igor : Maître Maxence, pourquoi Dudule...

Maxence : Chut, tu risquerai de réveiller les braises qui dorment en Dudule.


[Dudule se regarde et devient tout rouge en faisant des bonds]

Dudule : Grout? GRRRR grrrr GRRRR grrrr

Igor : Dudule demande la durée des effets secondaires. Il dit qu'il égorgera tout le monde si ils ne disparaissent pas avant la fin des Chroniques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mortifer von Tabbad : en Bretonnie   Aujourd'hui à 4:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Mortifer von Tabbad : en Bretonnie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Mortifer von Tabbad : en Bretonnie
» OG VS Bretonnie VS Guerriers du chaos [3000]
» Équivalent bretonnie
» 3000+1000 vs Bretonnie(3000) et Elfes sylvains(1000)
» Comment bien démarrer une armée de la Bretonnie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Bretonnie :: La Bretonnie : son histoire, ses chevaliers, ses châteaux :: Textes-
Sauter vers: