Le Royaume de Bretonnie
Bienvenue en Bretonnie, manant(e) ! N'oublie pas, avant toute chose, de te présenter selon le Sainct Patron de Présentation dans la section prévue à cet effet : http://labretonnie.forumactif.com/t1-presentation-voici-le-patron-que-vous-devez-suivre



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Campagne pour l'Ireland

Aller en bas 
AuteurMessage
Myk
Paysan
avatar

Nombre de messages : 20
Localisation : Belfast
Date d'inscription : 15/06/2012

MessageSujet: Campagne pour l'Ireland   Jeu 28 Juin 2012 - 13:12

Alors que l’ile d’Ireland venait d’être découverte, plusieurs royaumes du vieux monde ainsi que de la Lustrie se sont lancés dans sa conquête. L’ile d’Ireland est parfaitement située entre le vieux monde et la Lustrie, ce qui permettrait un point de ravitaillement très intéressant pour quiconque voulant voyager entre les deux continents.

Quand la grande enchanteresse Caoimhe du Moussillon reçut une vision de la dame du lac, elle comprit qu’elle était partie en croisade pour les Terres d’Ireland et ses multiples richesses. La magicienne ainsi qu’une quarantaine de chevaliers s’en allèrent donc en croisade. Sir Simon la Bleve, champion de la dame, allait donc suivre la servante de la déesse comme il en avait l’habitude, accompagné également du Chevalier Sir Chalmar, célèbre porte étendard des chevaliers du Moussillon.

Les Bretonniens avaient débarqués sur le Nord Ouest de l’Ile, ils avaient pris le contrôle de 4 régions nommées : Donegal, Tyrone, Fermanagh et Leitrim. Ces régions étaient imprégnées d’une grande source de Magie que l’enchanteresse pouvait sentir dès son arrivée.

Les chevaliers ne disposant pas de port ils décidèrent de rapidement attaquer la région de Derry et son port, mais sur la route de la croisade de la dame se trouvait une armée d’Elfes noirs prête à agrandir leur réserve d’esclaves et de directement les envoyer à Nagarythe.

[img][/img]

Première partie :

Ma liste se trouve dans la section des listes d’armées à la seule exception de l’arme du Paladin qui remplace son épée par l’épée de Sigil. En face, on pouvait trouver un régiment de 40 lanciers puis un autre de 20, une Hydre, deux balistes, 15 gardes noirs et 5 cavaliers sur sang froid.

Je gagne le déploiement et commence à me placer. Ma première unité ira au centre, légèrement décalée sur la gauche, collée contre une colline. Le reste suivra de façon à avoir 3 colonnes. Mon adversaire place ses balistes sur son flanc gauche derrière un petit lac, ses sangs froids ainsi que ses 2 régiments de lanciers légèrement décalés sur sa gauche et son centre. L’Hydre ainsi que les 15 gardes noirs font face sur son flanc droit à mes chevaliers sur mon flanc gauche légèrement centré. Une Sorcière niveau 2 rejoignait un régiment de lancier (celui de 20) et le général se mit avec le second régiment prêt à se repaitre de la souffrance de ses ennemis. En plein milieu du champ de bataille se trouve une colline avec des cranes et des signes un peu bizarre. Si les Bretonniens s’emparent de ces terres ils feront en sorte de raser cette immonde colline.

Le temps que les chevaliers prient la dame pour sa bénédiction, les elfes s’étaient jetés dans la bataille avec l’Hydre et les gardes noirs fonçaient en avant. Les sangs froids commençaient à contourner le flanc droit Bretonnien tandis que les lanciers eux marchaient en direction des chevaliers. La magie elfe noir est très redoutée par la magicienne de la vie, mais grâce à son niveau et ses connaissances (niveau 4 et Loremaster), elle a de bonnes chances de déjouer les plans de la sorcière de l’ombre. Un très bon jet de magie (12) rendit fébrile les Bretonniens qui virent arriver sur eux un énorme sort (test d’initiative ou mort). L’enchanteresse sortit un miroir d’argent qui redirigea le sort sur la plaine tandis que la sorcière se sortait indemne des effets du miroir (1 sur le dé). Le reste de la magie Elf fut dissipé par la Bretonnienne. Une phase de tir moyenne vit 12 tirs elfes noir faire tomber un chevalier.

Le premier tour Bretonnien allait être plus simple. Les 3 régiments font une marche vers l’Hydre et les gardes noirs mais reste quand même à bonne distance (16 ps). La magie fut assez rentable garce aux êtres d’en dessous (6 gardes noir) ainsi que la résurrection d’un chevalier, sans oublier Trônes de vins qui ne sera pas dissipé le tour d’après, ce qui rendit joyeuse la magicienne. Le tir étant pour les faibles nous pouvons passer au second tour.


Le second Tour Elf devait être décisif. Les charges furent déclarées et toutes ratées (Hydre et garde noir). Les elfes de Nagarythe tentèrent de contourner les chevaliers pour les attaquer de dos. Les sangs froids continuèrent sur le flanc droit Bretonnien tandis que l’unité de la sorcière montait sur la colline. L’unité du général allait porter secours aux gardes noirs pour le tour suivant. La magie vit encore le gros sort de l’ombre passer sur un fiasco qui enleva un point de vie à la sorcière (si le miroir avait marché elle aurait été tuée…). Mais la dame du lac était avec nos preux chevaliers en ce jour de guerre car le sort déviât sur une zone ou personne ne se trouvait. Le fiasco eut la bonne idée de prendre les derniers dés de magie restants. La sorcière, avant de focaliser son énergie sur son sort le plus agressif, avait réduit le CC de mon unité principale (12 chevaliers, paladin, BSB, bannière de flamme) de 1. Les balistes n’étant pas à portée de tir, rien de plus pour le tour Elf.

Le second tour Bretonnien allait être destructeur, le Bus avec ma magicienne (général), mon Paladin et ma BSB voulait charger l’hydre avec la bannière de flamme éternelle mais aurait bloqué le passage au second régiment pour charger les gardes noirs. Le grand bus chargerait donc les gardes noirs qui, réduits à 9, ont de grandes chances de tous y passer, pendant que les autres chevaliers tenteront de terrasser l’hydre au résultat de combat. Le troisième bus fait une reformation pour faire face au sang froid et au régiment de lanciers ou se trouve la sorcière. La magie allait être des plus importantes; Avec le trône de vin toujours en jeu je m’apprête à bien booster mes chevaliers et pourquoi pas faire du mal a mon adversaire qui, avouons le, le mériterait bien. Je lance avec succès peau de pierre mais me fait contrer la régénération ainsi que les ronces qui auraient été très utiles sur les gardes noirs. Mine de rien les gardes noirs sont mal barrés avec mon unité à endurance 7. La phase de combat va se révéler dramatique pour les hommes de la dame. L’hydre réussit son test a seulement -1 et il reste un seul et unique garde noir face à mes autres chevaliers; Oui mais le petit est tenace……..et à portée du général. Mes deux unités se font donc engluer avec 40 lanciers et le général Elf qui regardent mon flanc les lèvres pleines de bave….. Mais bon, avec une endurance de 7, je me dis que j’ai quand même une petite chance…..

Le troisième tour pointe son nez et je ne suis pas non plus dans les choux. Comme attendu, la charge de son général sur mon flanc va faire mal mais je serre les dents. Une charge des sangs froids, ratée malgré un beau 11 sur mon troisième bus, me fait sourire. La magie allait être très dévastatrice pour nos amis du Moussillon. La sorcière Elf rassembla tous ses pouvoirs après avoir jeté un sort sur les chevaliers collés à l’hydre baissant leur CC de deux, pour lancer un seul et unique sort avec 6 dés. Le sort est tout simple il remplace la force de l’unité par sa valeur de commandement, c'est-à-dire 9………Mon adversaire jette ses dés et option un malheureux 16 qui permet au sort de passer. Je prends mes 5 dés et les jette…………14 en additionnant mon niveau de magie………Bon ,bon , bon. Pas de phase de tir car personne en vu des balistes. Le corps à corps verra Sir Simon succombé face au Duel avec le général adverse sans même lui enlever un petit point de vie (initiative 10). Mon unité perd le combat, fuit mais ne se fait pas rattraper (mais perd la bénédiction) comme elle fuit a travers l’hydre test de terrain dangereux obligé je perds un autre chevalier laissant l’unité à 6 (3 chevaliers, Enchanteresse, BSB, et champion). Pendant ce temps, l’hydre et les chevaliers se regardent dans les yeux sans rien se faire.

Je commence mon troisième tour avec un moral au fond des chaussettes et des jambes marshmallow. Ma troisième unité de chevalier charge les sangs froids qui en réaction fuient. Je réussis à rediriger ma charge sur son second pack de lancier mais la sorcière s’était fait la belle le tour d’avant. Ma magicienne se rallie et fait désormais face au flanc de l’hydre. Finalement tout n’est pas perdu car si je détruis l’unité de lancier je serai peut être capable de me charger des sangs froids juste derrière, j’essaye de reprendre un peu de courage et voila nos chevalier qui y retournent.
La magie sera déterminante. De plus Trône de vin est toujours la. Avec 6 dés de pouvoir en main je ne ferai pas de folie ; Je lance donc peau de pierre sur les chevaliers contre l’hydre une régénération a 4+ sur le Bus qui est à l’agonie et tente une ronce qui passe mais ne fera aucun dommage a l’hydre. Les combat se déroulent pas trop mal ; Je gagne le combat de 2 contre l’hydre qui tient et fait fuir les lanciers mais ………je n’arrive pas a les rattraper….. Laissant à mon adversaire une belle cible pour ces balistes.

Le quatrième tour a vu un adversaire prudent, pas de charge. Les sangs froid loupent leur test de commandement et fuyaient presque en dehors de la table, les lanciers eux se préparaient à recevoir une deuxième fois la charge des chevaliers. Le général sort du régiment de lanciers et vient se placer sur le flanc de ma magicienne et sa petite escorte. Pendant ce temps le régiment de lancier qui vient de voir le général partir en solo s’oriente de façon à charger les chevaliers au prochain tour. La magie consiste à dissiper le trône ainsi que les ronces. Les tirs des balistes tuent 3 chevaliers dans le régiment face au lancier qui décide de ne pas fuir devant tant de haine. Le combat entre les chevaliers et l’hydre voit l’hydre réussir un énième test à -1 (Ok le général a porte).

Mon quatrième tour sera celui de la révolte. Les Chevaliers rechargent les lanciers tandis que le reste du bus ou se trouve la magicienne charge l’hydre pour profiter de la bannière de flamme qui se trouve toujours dans le régiment. La phase de magie me verra relancer trône de vin et louper une résurrection donc fin de mon tour de magie. Les corps à corps voient l’hydre perdre le combat et fuir hors de la table tandis que les chevaliers sur les lanciers faisaient fuir de nouveau le régiment pour de nouveau ne pas arriver à le rattraper, me laissant une nouvelle fois avec un régiment à re-recharger et deux balistes à courte portée………..

Le cinquième tour Elf voit son général charger l’unité de l’enchanteresse ou ce qui l’en reste puis le régiment qui ne court pas charge les chevaliers qui avait poursuivi l’hydre. Il charge de flanc. Les sangs froids se rallient pendant que le second régiment de lanciers fait de même. La magie est toute dissipée par une servante de la dame en forme. Les tirs des balistes voient quelques chevaliers de plus périr mais ils tiennent bon. La phase de corps a corps voit ma BSB se frotter à son général dans un duel qui donnera 1 blessure partout. Les chevaliers perdent le combat de 1 à cause de la charge de flanc et des rangs Elf mais tiennent et se reforment.

A mon cinquième tour, les chevaliers qui ne sont pas engagés chargent pour la troisième fois un régiment de lanciers qui n’est vraiment pas fier mais qui décide de tenir. La phase de magie verra une peau de fer lancée sur l’unité ou se trouve le défi qui par la même occasion redonne un point de vie à la BSB qui se bat avec le courage du désespoir contre ce seigneur Elf noir. Je tente une ronce sur le régiment de ou qui se trouve contre le seigneur mais il est dissipé. Juste avant ces deux sorts, la magicienne avait relancé trône de vin dissipé durant le 5eme tour Elf noir. Les combats voient enfin les chevaliers écraser les lanciers restant sur mon flanc droit pendant que les autres chevaliers gagnaient leur combat mais les Elfes étant indomptables, ils réussirent leur test. Le corps à corps entre la BSB est le seigneur ne donna rien.

Dernier tour Elf ou les sangs froids tentent une charge sur les cavaliers restant du flanc droit, la charge loupera car elle avait besoin d’un double 6. La phase de magie vit un sort lancé en irrésistible qui donna CC 1 aux chevaliers face aux lanciers pendant que la sorcière s’en sortait bien avec seulement -3 a son niveau de magie donc niveau 0 et plus de dés de magie, donc Trône de vin était toujours la. Le tir vit les trois chevaliers du flanc droit restant périr sous les tirs de balistes. La phase de corps à corps donna une égalité pour les deux combats.

Mon dernier tour allait être décisif : Si je tue son général je gagne. Si je perds ma BSB ou un des deux régiments sans tuer son seigneur il remportera la victoire et à ce petit jeu la prêtresse Caoimhe allait être la plus forte. Mes unités étant déjà engagées, pas de charge nous passons directement à la magie ou la magicienne se retrouve avec trois dés et la sorcière 2 mais sans niveau de magie. Je prends mes 3 dés, lance ronce sur le régiment contre son seigneur, passe le sort, fin de la phase de magie, 2D6 touche de force 4 sur son seigneur et un magnifique 11 viendra à bout de cette aberration du vieux monde. Les chevaliers gagnent leur combat mais les Elfes tiennent encore et toujours.


La victoire est Bretonnienne, et la prophétesse dispose à présent d’un port et de la région de Derry. Résultat de la partie: Suite à ma victoire mon armée hait les Elfes noir (Normal), Sir Simon la Blev sera a -1 endurance pour la prochaine partie.


La bataille fut sanglante; Beaucoup de chevaliers du Moussillon sont tombés mais la victoire sur les oreilles pointues à la peau sombre reste une belle opération pour les servants de la dame du lac. Sir Simon la Blev s’était battu honorablement et reçut les soins de Caoimhe en personne qui réussit à sauver sa vie bien que le rétablissement sera long. Sir Chalmar lui avait une fois de plus développé sa notoriété car les chevaliers étaient persuadés que le seigneur Elf était tombé de sa main. Après quelques jours de repos La prophétesse et ses chevaliers se mirent en marche vers le sud et ses cotes pour prendre possession d’un second port et sécuriser l’ile. Sur la route, les éclaireurs apportèrent des nouvelles et elles n’étaient pas bonnes. Une armée d’Orcs et de Gobelins attendait de pied ferme les chevaliers et leur dame….





Dernière édition par Myk le Jeu 28 Juin 2012 - 18:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babali
Paysan


Nombre de messages : 36
Age : 22
Localisation : Ardèche
Date d'inscription : 05/12/2011

MessageSujet: Re: Campagne pour l'Ireland   Jeu 28 Juin 2012 - 13:36

Apparement ce devait être une belle bataille ( car tu as fais gagné nos bretonniens Laughing )

Et ton rapport est agréable et très compréhensible , vivement les photos !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Campagne pour l'Ireland
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Bretonnie :: Les Armées du Royaume :: Les batailles d'un lointain passé (WHB V8 et antérieures) :: Rapports de bataille-
Sauter vers: