Le Royaume de Bretonnie
Bienvenue en Bretonnie, manant(e) ! N'oublie pas, avant toute chose, de te présenter selon le Sainct Patron de Présentation dans la section prévue à cet effet : http://labretonnie.forumactif.com/t1-presentation-voici-le-patron-que-vous-devez-suivre



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [IYAQCDPDLDDG] Chapitre III

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Baron Guilhem de La Tour
Messie nazi brasseur de Mad Beer
avatar

Nombre de messages : 3270
Age : 30
Localisation : Quelque part entre Paris et Colombes, en train de creuser un tunnel pour atteindre la Sainte Cave.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: [IYAQCDPDLDDG] Chapitre III   Mar 30 Mar 2010 - 1:07

Il y eut un moment de silence particulièrement lourd. Berthier avait cessé de remuer les doigts sur la garde de son épée et Leustant sentait le regard perçant de Gilles fixé sur lui.

« Cet homme ne me paraît ni fou ni malfaisant. » fit lentement Berthier. « Quoique tout ce qu’il raconte me semble extraordinaire. »

« Grotesque. » lâcha Gilles, s’animant soudain. « À l’en croire, le comte Albéric, notre sire Arnaud et Philibert du Montet, un chevalier de la Dame bien au-dessus de tout soupçon, tout ce monde-là a vendu son âme aux démons. Les faits demeurent : ces hommes ont fui Le Puech après avoir manqué leur meurtre. Outre la parole d’Arnaud, les cadavres de nos gens d’armes en témoignent, si vous êtes sceptique. Quant à ces folles rumeurs selon lesquelles le siège serait mis devant Massillargues, voilà longtemps que nous savons qu’elles ne sont que faux bruit bon à faire trembler les couards ou les imbéciles. »

« Autant de raisons pour que messire Leustant ait un procès équitable. » répondit Berthier qui semblait tiraillé entre la colère de voire Gilles défier son autorité et la crainte de s’opposer à un envoyé de son suzerain. « Un noble ne sera pas traité sur mes terres comme quelque serf voleur de bétail. Je réunirai les chevaliers de ma mesnie demain à la première heure. C’est la cour qui examinera sa version des faits et la vôtre, Gilles. D’ici là, rappelez-vous que vous êtes chez moi et que je suis le maître. »

« Vous êtes le maître, messire Berthier, et disposerez de cet homme comme vous l’entendrez. » reprit Gilles. « S’il est encore là demain, bien entendu. »

« Comptez sur moi. » fit Berthier entre ses dents.

« Si messire Leustant n’a rien d’autre à nous dire que ces contes de veillée, je pense que nous pouvons passer à l’autre, le fou dangereux, quoique sans grand espoir d’en tirer des paroles sensées. » dit Gilles en quittant la cellule.

« Tâchez de profiter de cette nuit de répit. » fit Berthier à Leustant. « Je ne sais ce que je dois penser de vos dires. Vos accusations sont extrêmement graves et vous ne semblez guère avoir de preuves pour les soutenir. Pensez à votre défense, ce soir. »

Il s’empressa de quitter la geôle pour suivre Gilles. Alors que la porte se refermait sur lui, Leustant l’entendit qui s’adressait au soldat en faction.

« Fais doubler la garde des cellules. Ne laisse personne approcher des prisonniers, et surtout pas les gens de messire de Corbès, est-ce clair ? Ces hommes ne doivent pas quitter leur cellule tant que je n’en aurais pas donné l’ordre. »

Il y eut un bruit de pas qui s’éloignaient, puis le silence revint. Leustant ne perçut rien de l’entretien de Berthier et Gilles avec Urien, qui avait sans doute été houleux. Quand vint le soir, la cellule se fit très vite obscure et il lui fallut réclamer une lanterne pour continuer de distinguer ses mains. Le seul événement notable de cette morne fin de journée fut une seconde visite du geôlier, qui vint lui apporter en guise de dîner une écuelle garnie de quelques navets et d’un morceau de mouton plutôt coriace. Un pichet de vin venait heureusement égayer le tableau, mais son séjour à Castelbrunet ne figurerait néanmoins pas parmi ses plus heureux souvenirs.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dangorn de Castagne
Héros d'une Geste
avatar

Nombre de messages : 6201
Age : 31
Localisation : En exil dans le Middenland
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: [IYAQCDPDLDDG] Chapitre III   Dim 4 Avr 2010 - 18:44

Leustant était un peu soulagé de voir qu'au moins Berthier semblait ne pas faire aveuglément confiance à Arnaud et à son vassal Gilles, il semblait un homme honnête et juste, désireux de connaître la vérité. Mais Leustant n'avait aucune preuve à lui apporter, d'ailleurs quelle preuve aurait pu démontrer ses dires de manière irréfutable ? Il aurait fallut que Berthier eût vu Philibert en pleine incantation pour croire une telle chose possible. Même Leustant n'en avait pas cru ses yeux la première fois qu'il avait aperçu le sire du Montet faire de la magie.

Par précaution, il n'avait pas sorti la dague cachée dans sa manche. C'était une chance inouïe qu'elle n'eût pas encore été détectée. Il devait la garder cachée jusqu'à l'issue de son jugement, et ne s'en servir qu'au moment opportun.

Si on lui liait les mains à nouveau, il pourrait s'en servir pour scier ses liens, tuer un ou deux gardes, voire le bourreau, et s'enfuir. Mais cela paraissait extrêment risqué, et sa monture lui avait été confisquée. Il n'irait pas bien loin.

Il n'y avait maintenant plus qu'à espérer que le procès se passerait bien et qu'il serait acquitté faute de preuves. Malheureusement Leustant savait bien, ayant vu son père à l'œuvre plusieurs fois lorsqu'il jugeait des gueux, qu'il est toujours possible d'inventer des preuves pour accuser quelqu'un qui gêne le pouvoir en place. Mais peut-être aurait-il droit à un jugement plus équitable, étant un noble de sang.

_________________
Comte Dangorn de Castagne, chevalier du Graal, suzerain des châtelleries de Nandragon, de Mortauges et d'Espesses, sergent de la Confrérie des Mercenaires du Reikland, garde d'honneur de l'Impératrice de Cathay, Saint Vivant du foroume et coach de l'équipe de Blood Bowl des "Squires of Castagne".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Guilhem de La Tour
Messie nazi brasseur de Mad Beer
avatar

Nombre de messages : 3270
Age : 30
Localisation : Quelque part entre Paris et Colombes, en train de creuser un tunnel pour atteindre la Sainte Cave.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: [IYAQCDPDLDDG] Chapitre III   Mer 7 Avr 2010 - 1:49


La bougie de la lanterne de Leustant était presque consumée. Dans la salle d’armes qu’il apercevait par le judas de sa porte, le soir tombait. Il entendait même le garde ronfler.

Leustant mâchait sa viande en pensant au procès du lendemain ; l’absence de preuves en sa faveur s’imposait douloureusement à son esprit. Il s’accorda une gorgée de vin. Dès qu’il l’eut avalée, il sut que quelque chose n’allait pas. Il se sentait vaciller et la pensée que Gilles de Corbès pouvait l’avoir empoisonné lui vint en un éclair. La tête lui tournait, sa vue se brouilla et il lâcha le pichet de vin qui vint se briser sur le sol de pierre.

***
Leustant faisait un rêve étrange dans lequel Onésime, chaussé de bottes gigantesques, le transportait dans ses bras à travers le duché tout entier, parcourant sept lieues d’un seul bond. Le rire du gnome résonnait encore à ses oneilles quand le contact froid de la pierre sur sa joue le réveilla.

Il se redressa et regarda autour de lui, complètement perdu. Ses souvenirs étaient dans la plus parfaite confusion. Il ignorait où il était et comment il y était arrivé. Sa première pensée fut qu’il s’était enivré la veille et qu’il s’éveillait avec une terrifique gueule de bois ; mais c’était absurde, bien entendu. Il fit un effort et tenta de retracer les événements troubles et mystérieux qui l’avaient mené en ce qui ressemblait à une grande cave, ou peut-être une crypte, obscure et lugubre. Ils avaient été arrêtés alors qu’ils s’apprêtaient à quitter les terres d’Arnaud. Il avait été séparé d’Urien et son procès devait se tenir le lendemain. Mais Leustant sentait que ce lendemain-là était loin derrière lui. Son dernier souvenir était le vin empoisonné se répandant dans la cellule. La suite était floue. Il lui semblait avoir été emporté en charrette, plus ou moins conscient mais incapable de résister ; de toute évidence, il avait été drogué.

Il se trouvait sans doute dans un entrepôt, car il distinguait dans la pénombre autour de lui des formes qui ressemblaient à des sacs. La seule lumière qui lui parvenait passait sous une porte, en haut d’une volée de marches. Les yeux rivés sur le fin trait doré, Leustant cherchait à estimer le temps qui s’était écoulé depuis Castelbrunet. À en croire la barbe qui ornait son menton, une bonne semaine, peut-être deux. Ses geôliers, quels qu’ils fussent, n’avaient sans doute pas accordé beaucoup d’attention à sa toilette. Sa dague était d’ailleurs encore à sa place après tout ce temps.

Alors que ses yeux s’habituaient à la faible lumière, les contours des sacs devenaient plus nets, jusqu’à ce qu’il soit impossible de se tromper sur leur véritable nature. Leustant sentit un léger frisson lui parcourir l’échine en comprenant qu’il s’agissait de corps de jeunes enfants, morts ou inconscients. Ils étaient une petite dizaine.

Leustant s’approchait de l’un d’eux quand il bougea soudain. C’était un jeune garçon, l’air terrorisé, qui venait de se plaquer contre un mur comme pour lui échapper. Les autres restaient immobiles alors que le garçon dévisageait Leustant en tremblant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dangorn de Castagne
Héros d'une Geste
avatar

Nombre de messages : 6201
Age : 31
Localisation : En exil dans le Middenland
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: [IYAQCDPDLDDG] Chapitre III   Mer 7 Avr 2010 - 3:11

Gardant sa distance (on ne sait jamais avec ces mioches, ils peuvent vous sauter dessus d'un moment à l'autre en chialant ou pire...), Leustant s'accroupit pour se mettre à hauteur des yeux du petit chenapan.

"Du calme petit, je ne te veux aulcun mal. Peux-tu me dire où nous sommes ?"

_________________
Comte Dangorn de Castagne, chevalier du Graal, suzerain des châtelleries de Nandragon, de Mortauges et d'Espesses, sergent de la Confrérie des Mercenaires du Reikland, garde d'honneur de l'Impératrice de Cathay, Saint Vivant du foroume et coach de l'équipe de Blood Bowl des "Squires of Castagne".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Guilhem de La Tour
Messie nazi brasseur de Mad Beer
avatar

Nombre de messages : 3270
Age : 30
Localisation : Quelque part entre Paris et Colombes, en train de creuser un tunnel pour atteindre la Sainte Cave.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: [IYAQCDPDLDDG] Chapitre III   Jeu 8 Avr 2010 - 1:01

Le garçon n’osa rien dire pendant quelques instants, peu rassuré par les paroles de Leustant.



« J’ai rieng fait, messire, je vous jure. » bredouilla-t-il enfin avec un fort accent gasconnien. « Je sais rieng du tout, je vous assure. Je sais pas pourquoi qu’y m’ont pris. Je suis de Casteljau, messire, y sont venus me prendre le jour que je menais les vaches boire au ruisseau, et y m’ont fait boire leur sale truc qui vous donne les jambes molles et que avec ça, ong fait tout qu’est-ce qu’y nous disent. Je vous jure que je sais pas oùsqu’ong est et même je sais pas qu’est-ce qu’y vont nous faire. Des fois, y vous donnent pas assez de leur sale drogue, et ong se réveille sans savoir rieng de ce qui s’est passé avant. Sûr que c’est ça qui vous est arrivé, messire, et à moi aussi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Guilhem de La Tour
Messie nazi brasseur de Mad Beer
avatar

Nombre de messages : 3270
Age : 30
Localisation : Quelque part entre Paris et Colombes, en train de creuser un tunnel pour atteindre la Sainte Cave.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: [IYAQCDPDLDDG] Chapitre III   Sam 24 Avr 2010 - 21:25

Alors que Leustant restait silencieux, un bruit de pas se fit entendre de l’autre côté de la porte. Le garçon sursauta et se jeta au sol en toute hâte, faisant mine d’être inconscient comme les autres enfants prisonniers. À mesure que les pas se rapprochaient, Leustant saisissait des bribes de conversation.

« …vraiment aucun danger ? » disait une voix.

« Ne soyez donc pas si timoré. » répondait une autre. « On m’a dit qu’il avait été parfaitement docile pendant tout le voyage. Ses sens sont endormis par la racine-de-fée. Si vous voulez vous amuser à lui agiter une arme sous le nez, vous verrez qu’il ne songera même pas à s’en saisir. »

« Tout cela est allé vraiment très loin. » reprenait la voix. « Le maître en veut toujours plus. Il y a belle lurette que le trafic est devenu impossible à dissimuler. Je vous avais prévenu que nous ne passions plus inaperçus. »

« Nous savons ce que nous faisons, apaisez-vous donc un peu, mon pauvre ami. » répondait la seconde voix. « L’entrevue de ce soir devrait nous apporter des réponses claires. Demain, nous saurons qui précisément est sur notre piste et nous en ferons notre affaire. »

Une clef grinça dans la serrure de la porte et empêcha Leustant de comprendre quelques mots.

« …veut bien coopérer. » fit la première voix. « Et pourquoi est-ce justement cet homme que nous offrons au Sonneur ? Il me semble que nous aurions au moins pu l’interroger avant de l’étriper. »

Un autre bruit de serrure résonna dans la cave.

« …rien à nous dire. Nous savons tout ce qu’il y a à savoir sur lui. En revanche, il s’est opposé aux projets du maître en toute connaissance de cause et avec acharnement, ce qui lui donne une grande valeur en tant que sacrifice. Et vous conviendrez que nous avons grand besoin des réponses du Sonneur. »

La troisième et dernière serrure grinça et la porte de la cave commença de s’ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Guilhem de La Tour
Messie nazi brasseur de Mad Beer
avatar

Nombre de messages : 3270
Age : 30
Localisation : Quelque part entre Paris et Colombes, en train de creuser un tunnel pour atteindre la Sainte Cave.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: [IYAQCDPDLDDG] Chapitre III   Dim 16 Mai 2010 - 0:48

(Bon, je relance le truc de ma pleine et entière autorité, même si je sais qu’être coincé tout seul dans le chapitre III, c’est marrant cinq minutes, mais guère plus. Laughing La délivrance approche, Dangorn, c’est promis. Razz )

Une vive lumière pénétra dans le caveau alors que la porte s’ouvrait en grand. Les silhouettes de deux hommes parurent sur le seuil. Leustant ne vit d’abord que deux formes noires se découper sur un fond lumineux, puis il distingua un personnage de haute taille, portant l’épée au côté comme un noble. De longs cheveux bouclés lui tombaient sur les épaules. L’autre était plus petit et plus ventru, vêtu d’une riche houppelande de velours cramoisi. Alors qu’ils descendaient la volée de marches qui séparait le sol de la porte, Leustant comprit pourquoi leurs visages lui paraissaient si étranges : tous deux portaient des masques.

L’homme à l’épée avança droit vers Leustant, lui saisit l’épaule et le releva sans grand ménagement. Il n’accorda pas un regard aux corps inanimés d’enfants qui jonchaient les dalles de pierres, mais son compagnon se pencha légèrement sur l’un d’eux, puis se détourna vivement, de toute évidence peu à son aise. Un troisième homme descendit dans la cave et entraîna Leustant à sa suite jusqu’en haut des marches. Le jeune Castagnet fit de son mieux pour dissimuler sa surprise quand il s’aperçut que la figure de son geôlier s’ornait d’un énorme bec de rapace.



Leustant fut conduit jusqu’à une assez grande salle voûtée, sans fenêtre mais éclairée par de nombreuses torches. Une demi-douzaine de personnages élégamment vêtus, tous masqués, formaient un cercle autour d’une petite table de pierre sans ornement. Quand Leustant arriva devant eux, poussé par le mutant à face d’oiseau, les deux hommes qui l’avaient tiré de son cachot rejoignirent le cercle. Sans un avertissement, tous se mirent à entonner un chant incompréhensible. Tout cela n’augurait rien de bon. Balayant à toute vitesse la pièce du regard, Leustant remarqua un escalier de pierre qui longeait l’un des murs. En haut des marches, le plafond était percé d’une trappe. C’était la seule issue qui offrît quelque espoir de fuite, mais l’atteindre paraissait presque impossible. Même si tous le croyaient apparemment drogué et incapable de résistance, Leustant n’en était pas moins seul face à cette bande de fous dangereux, avec en sus un horrifique homme-oiseau pour lui enserrer fermement le bras droit.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dangorn de Castagne
Héros d'une Geste
avatar

Nombre de messages : 6201
Age : 31
Localisation : En exil dans le Middenland
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: [IYAQCDPDLDDG] Chapitre III   Mer 9 Juin 2010 - 14:10

C'est à cet instant que Leustant se souvint de la dague qu'il avait cachée dans son tabard et que par chance nul garde n'avait détectée. De son bras gauche qu'il glissa discrètement dans son tabard, simulant un mal de ventre, il la saisit puis la sortit et la planta dans le poignet du mutant au large bec qui lui empoignait le bras droit. Profitant de l'effet de surprise de ce dernier, il lui plaça ensuite la dague sous son cou, en se positionnant derrière lui, se servant de sa main droite désormais libérée pour immobiliser les deux bras de l'homme-rapace.

"Que personne ne bouge ou je l'occis !" cria Leustant en se dirigeant vers l'escalier de pierre.

Arrivé à la première marche, il trancha la gorge du garde mutant, le laissant s'étouffer avec son propre sang, et monta jusqu'à la trappe en courant le plus vite qu'il pût.

_________________
Comte Dangorn de Castagne, chevalier du Graal, suzerain des châtelleries de Nandragon, de Mortauges et d'Espesses, sergent de la Confrérie des Mercenaires du Reikland, garde d'honneur de l'Impératrice de Cathay, Saint Vivant du foroume et coach de l'équipe de Blood Bowl des "Squires of Castagne".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Guilhem de La Tour
Messie nazi brasseur de Mad Beer
avatar

Nombre de messages : 3270
Age : 30
Localisation : Quelque part entre Paris et Colombes, en train de creuser un tunnel pour atteindre la Sainte Cave.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: [IYAQCDPDLDDG] Chapitre III   Ven 11 Juin 2010 - 4:47

Un moment de parfaite confusion avait régné sur l’assemblée de masques lorsque Leustant avait cessé de feindre la docilité et s’était libéré. Nul n’avait été capable de l’empêcher d’égorger l’homme à face d’oiseau, et quand les plus vifs eurent saisi ce qui se passait et commencé à réagir, Leustant avait déjà eu le temps de grimper quatre à quatre les marches qui menaient jusqu’à la trappe. Certains des officiants s’arrêtèrent net dans leur chant et d’autres hésitèrent, mais plusieurs étaient absorbés par leur tâche à tel point qu’ils ne semblèrent même pas remarquer le soudain réveil de leur victime.

Alors qu’il tentait désespérément d’ouvrir la trappe, Leustant entendit la voix furieuse de l’homme à l’épée qui était venu le tirer de sa geôle s’élever pour ordonner à ses compagnons de poursuivre le chant. Les voix vacillèrent encore un instant, puis le chant reprit.

Deux masques quittèrent le cercle, bientôt rejoints par deux autres hommes que Leustant, dans la confusion ambiante, ne put observer longtemps, mais dont la forme biscornue laissait deviner le pire. L’un d’eux monta les marches jusqu’à lui en grognant comme un mâtin. Leustant tenta une dernière fois d’enfoncer la trappe, mais elle était solidement fermée et résistait à ses efforts. Il n’eut d’autre choix que de faire volte-face et combattre son nouvel assaillant avec pour seule arme sa dague. L’escalier était trop étroit pour que ses quatre adversaires puissent l’attaquer de concert, ce qui lui laissait un maigre avantage. À ses pieds, les chanteurs masqués avaient resserré leur cercle autour de la table de pierre et leurs voix résonnaient à présent dans la salle avec une force surnaturelle.

Leustant reporta son attention sur l’homme qui cherchait à l’assommer. Sa face était celle d’un dogue écumant et son bras droit était d’une taille si immense que sa silhouette en devenait grotesque. Après avoir évité de lourds coups de poings, Leustant parvint à rassembler assez de sang-froid pour porter une seule botte, qu’il espérait fatale. Le mutant était repoussant, mais le jeune chevalier s’aperçut bientôt que pour un noble qui avait manié l’épée depuis son enfance, il n’était pas plus redoutable qu’un infirme. La dague lui perça la gorge et Leustant l’envoya dégringoler les marches d’un coup de pied. Les trois assaillants qui restaient redescendirent vivement pour l’éviter, mais l’un d’eux trébucha, heurté par le cadavre.

Ils s’apprêtaient à remonter à l’assaut quand un bruit des plus inattendus les figea sur place. Il semblait que des douzaines de clochettes s’étaient mises à tinter à l’unisson. Oubliant un instant le Castagnet, ils jetèrent un regard vers le cercle des chanteurs. Au-dessus de la table de pierre, une forme commençait à apparaître, voilée d’une sorte de brume mais bien visible.



Leustant sentit ses jambes flageoler et la nausée lui venir. Le souvenir de l’apparition du château des Espinaux était encore frais dans sa mémoire et il pouvait facilement deviner ce qui était en train de se produire. Au prix d’un violent effort, il parvint à détacher son regard de la forme naissante et s’aperçut qu’à part lui, tous restaient fascinés, même ses assaillants. Il disposait d’un court instant avant de devoir à nouveau se défendre. Il avait le temps d’essayer une dernière fois d’enfoncer la trappe, ou de descendre l’escalier pour tenter de regagner la geôle dont on l’avait sorti, et où il pourrait peut-être se barricader. Mais il n’avait qu’une poignée de secondes pour faire son choix, et les deux solutions présentaient aussi peu d’espoir l’une que l’autre.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dangorn de Castagne
Héros d'une Geste
avatar

Nombre de messages : 6201
Age : 31
Localisation : En exil dans le Middenland
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: [IYAQCDPDLDDG] Chapitre III   Dim 13 Juin 2010 - 16:40

La forme semblait de plus en plus tangible tandis que le chant étrange reprenait. La migraine devenait de plus en plus forte, et Leustant avait de plus en plus de mal à retenir ses hauts-le-cœur. Ce n'était peut-être pas la meilleure option mais il fallait que ce chant cesse, d'une manière ou d'une autre.

En désespoir de cause, il profita de l'hébétude de ses agresseurs pour dévaler les escaliers et planter sa dague dans le gosier du premier chanteur à sa portée, puis il se précipita vers un second cultiste chantant pour lui faire subir le même sort. Il espérait ainsi briser le rituel, en espérant qu'il n'était pas déjà trop tard, et qu'il parviendrait à esquiver les attaques des autres cultistes qui tenteraient sûrement de l'en empêcher.

_________________
Comte Dangorn de Castagne, chevalier du Graal, suzerain des châtelleries de Nandragon, de Mortauges et d'Espesses, sergent de la Confrérie des Mercenaires du Reikland, garde d'honneur de l'Impératrice de Cathay, Saint Vivant du foroume et coach de l'équipe de Blood Bowl des "Squires of Castagne".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Guilhem de La Tour
Messie nazi brasseur de Mad Beer
avatar

Nombre de messages : 3270
Age : 30
Localisation : Quelque part entre Paris et Colombes, en train de creuser un tunnel pour atteindre la Sainte Cave.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: [IYAQCDPDLDDG] Chapitre III   Dim 13 Juin 2010 - 17:59

Les hommes qui l’avaient assailli l’instant d’avant n’avaient pas même esquissé un geste quand Leustant était passé en coup de vent devant eux. Il fallut le cri du chanteur égorgé pour les tirer de leur extase. La voix de l’homme à l’épée, qui était manifestement le chef de l’assemblée, retentit une fois de plus dans la salle, et cette fois, Leustant comprit parfaitement ses paroles.

« Le cercle ! » hurla-t-il, comme pris de panique. « Ils sont sept ! »

Il montra du doigt la table de pierre, et Leustant regarda instinctivement dans la direction qu’il indiquait. La forme qu’il avait vue devenait floue et se tordait. La voix des chanteurs masqués tremblait à présent comme s’ils craignaient quelque désastre. Leustant lui-même sentait au fond de lui que les choses prenaient un très mauvais tournant. Une sensation de vertige irrépressible l’envahit, un voile tomba devant ses yeux, et avant de comprendre ce qu’il lui arrivait, il était à terre, sans avoir pu infliger plus qu’une égratignure au chanteur qu’il visait de sa dague.

Leustant tâcha de se relever péniblement, s’attendant à voir les contours flous d’un homme masqué s’approcher de lui, mais rien ne vint. Le vertige le quitta lentement et il vit que ses deux assaillants masqués avaient rejoint le cercle. Les chanteurs étaient maintenant neuf autour de la table de pierre, et leurs voix avaient repris de l’assurance ; ils n’accordaient pas un regard aux cadavres des deux mutants ni à leur compagnon égorgé, dont le sang continuait de couler sur le sol. Le regard encore trouble, Leustant chercha à tâtons sa dague, mais avant de l’avoir trouvée, il en sentit la lame froide contre son cou. Le dernier mutant qui avait survécu à ses attentions l’avait désarmé et le maintenait fermement à terre pendant que les neufs chanteurs poursuivaient leur cérémonie.

Au-dessus du petit autel de pierre, la forme floue redevenait de plus en plus nette et des images cauchemardesques, incompréhensibles, vinrent à l’esprit de Leustant. Il fit un violent effort pour reporter toute son attention sur le moment présent, mais ce ne fut que pour voir l’homme à l’épée le désigner du doigt d'une façon peu engageante. Le cercle s’élargit et Leustant fut traîné au pied de la table de pierre, sous le regard de la forme vague et pour l’instant muette qui s’agitait au rythme du chant.


ICI PREND FIN LE CHAPITRE III

Leustant sera-t-il tudé avec supplice et extraction de la cervelle par les talons pour satisfaire les appétits abjects de quelque esprit démoniaque venu du fond des âges ? Les culteux nazis arriveront-ils à leurs fins, quelles qu’elles soient ? Quel temps de cuisson pour réussir des œufs mollets parfaits ?

Ça aussi, vous le saurez dans le chapitre IV.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [IYAQCDPDLDDG] Chapitre III   

Revenir en haut Aller en bas
 
[IYAQCDPDLDDG] Chapitre III
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"
» Grimoire d'un Esprit de L'Ombre - Chapitre I - II - III
» Chapitre de motards / Désormais des black templars :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Bretonnie :: La Bretonnie : son histoire, ses chevaliers, ses châteaux :: Role Play-
Sauter vers: