Le Royaume de Bretonnie
Bienvenue en Bretonnie, manant(e) ! N'oublie pas, avant toute chose, de te présenter selon le Sainct Patron de Présentation dans la section prévue à cet effet : http://labretonnie.forumactif.com/t1-presentation-voici-le-patron-que-vous-devez-suivre



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un long diner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takeo
Gueux


Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Un long diner   Jeu 21 Aoû 2008 - 20:59

Je me lance pour la première fois dans une aventure bretonnienne, je conte faire une histoire simple, celle d'un banquet tout ce qu'il y a de plus normal, ponctué de nouvelle bretonniennes. Cependant je ne posséde pas le LA, il doit donc y avoir de nombreuses fautes de fluff. J'en suis désolé d'avance. Je m'excuse aussi pour les noms des personnages(tous plus pouris les un que les autres) mais bon, j'ai vraiment du mal la dessus. Voila, trève de palabre et je vous laisse juger.


Dernière édition par Takeo le Jeu 21 Aoû 2008 - 21:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeo
Gueux


Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: Un long diner   Jeu 21 Aoû 2008 - 20:59

« Pfouh, je vais encore arriver au château trempé… »
Je parcours la distance à découvert face au château en songeant délicieusement à la chaleur de la grande salle. Je m’engage sur le pont levis ou un garde m’interpelle. Je lui montre la pièce d’or permettant d’accéder à la cour du châtelain d’Alumbert. J’entre dans la cour du château d’où je monte dans mes appartements habituel. Je me sèche un peu, me change et attend l’heure du diner.
Lorsque celle-ci arrive, je descends lentement à la grande salle ou plusieurs seigneurs sont déjà attablés. Un héraut m’annonce au seigneur des lieux
« Le conteur Pern »
Je m’introduis dans la salle et salue respectueusement mon hôte.
« -Alors mon bon Pern, que deviens tu ? Cela fait bientôt deux ans que tu ne nous avais pas fait honneur de ta présence.
-Je faisais ce que j’ai toujours fait, je parcourais la bretonnie, vivant de mes histoires.
-Et que nous rapporte tu donc de ce voyage ? »
Tout en disant ces mots, Alumbert m’avait désigné ma chaise habituel, situé face à lui et aux autres nobles présent ce soir la.
« Tout d’abord seigneur, veuillez entendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takeo
Gueux


Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: Un long diner   Jeu 21 Aoû 2008 - 20:59

L’épopée d’Alucard.
Alors que les forces non vivantes attaquèrent Moussillon pour la première fois, un gueux nommé Alucard fuit aux premières hostilités. Il abandonna ses parents et ses cinq frères et sœurs. Il erra à travers la bretonnie, arriva jusqu’aux montagnes grises là, il les longea jusqu’a arriver à la lisière de la forêt du peuple fée.
La une étrange sensation l’envahit, il se sentit pour la première fois de sa vie à l’abri. Il entra dans la forêt et arriva à une clairière. Tout à coup, le poids de touts les sacrifices et de toutes les difficultés qu’il avait enduré jusque là s’abattit sur lui. Il se lamenta pendant sept jours et sept nuits sur son triste sort et sur sa famille.
A l’aube du huitième jour, un elfe le trouva étendu au sol, écrasé par la sommeil après sa longue veillée. Il le pensa mort et vint à lui. Il mit sa main sur la poitrine d’Alucard et, insuffla sa magie en lui. Alucard se réveilla, fringant, comme après une bonne nuit de sommeil. L’elfe, du nom de Lujan l’accompagna dans sa demeure. Là, Alucard âgé alors de quinze ans fut élevé pendant dix ans par les elfes. Il grandit comme un des leurs, il apprit leur langage et développa considérablement son agilité et sa vitesse. Il s’intégra totalement dans ce peuple d’adoption jusqu'à devenir un elfe sans oreilles pointu comme s’aimait à l’appeler Lujan.
Cependant, lors de sa vingt cinquième année, la nostalgie le prit et il voulu retourner dans son pays natal. Il fut raccompagné à la lisière de la foret par Lujan, lequel le laissa à l’endroit de leur rencontre. Alucard promit de revenir en Loren et partis. Il arriva au duché de Gasconnie ou il se présenta vêtue comme un elfe à la cour du seigneur Ahenar. Il raconta toute son histoire au seigneur, lequel rentra dans une colère incroyable pour cet homme qui avait osé fuir sa patrie pour fricoter avec le peuple fée. Ivre de fureur, il le jeta en prison.
Là, il rencontra une femme d’une incroyable beauté, Aliénor, la fille D’Ahenar, lequel la séquestrait par plaisir. Une nuit, Alucard, réussi à crocheter la porte de son cachot. Il n’eu cependant pas le temps de sauver Aliénor et dut une fois de plus, fuir en laissant la chose la plus importante de sa vie derrière lui.
Il repartit en Loren ou il demanda à ses amis elfes une armure et une épée de chevalier. Son peuple d’adoption lui offrit une lance, une épée, une armure lourde et même un destrier blanc immaculé. Les elfes avaient insufflé leur magie dans cet équipement et celui-ci ne pouvait pas se salir.
Il s’entraina ensuite à l’art de la joute pendant cinq ans. L’on dit que la Dame lui accorda sa bénédiction pendant cet entrainement.
Alors, vint le jour de la vengeance. Il retourna au château alors qu’une joute s’y déroulait. Le chevalier blanc, comme l’appelait ses concurrents, se défit de tous ses adversaires grâce à son adresse. Il provoqua alors Ahenar en duel. Au premier choc, les deux hommes tombaient et ils luttèrent pendant deux heures. Alors qu’Alucard venait d’acculer le seigneur, il enleva son heaume révélant son visage. « Toi, c’était donc toi, Alu… » Ahenar n’eut pas le temps de finir sa phrase, sa tète roulait déjà au sol.
Alucard n’eut cependant pas le temps de se réjouir de sa victoire. A peine son geste terminé, il fut poursuivi par tout les chevaliers du comté. Il dut fuir une nouvelle fois et se réfugia pour la dernière fois en Loren ou il se rétablit pendant un long mois du terrible combat. Puis il retourna au château, cette fois pour prendre la main d’Aliénor, laquelle n’avait pas passée une seule nuit sans rêver de lui.
Quand la nouvelle vint qu’un étrange chevalier avait tué son père, cette fois, les doutes n’était plus possibles, Alucard venait la sauver. Cependant, les semaines passant, son espoir diminuait. Son cousin avait pris possession des terres et ayant appris l’existence d’Aliénor, voulait l’épouser avant la fin du mois.
Quand Alucard arriva enfin sur les anciennes terres d’Ahenar, les noces étaient en train de se dérouler. Prit d’une rage meurtrière, il tua le futur mari d’Aliénor et réclama de droit la couronne et la main de la fille du seigneur qu’il avait tué. Il fit tant peur dans sa rage destructrice que tout lui fut accordé. Il s’empara des terres et épousa la belle Aliénor.
De leur union naquis deux fils : Orep et Tomas. Cependant Aliénor mourut en couche, plongeant Alucard dans le plus grand désespoir. Ses opposants politiques profitèrent de l’occasion, tuèrent ses deux fils et tentèrent de l’empoisonner. Cependant, la magie des elfes coulait encore dans son sang et il s’en sortit.
Il fut cependant jeté hors de son propre château. L’on raconte qu’il est retourné vers le peuple fée et que le chevalier blanc reviendra se venger, plus puissant que jamais…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enguerrand le guerroyeur
Hussard de Bretonnie


Nombre de messages : 2162
Age : 33
Localisation : Lille
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Re: Un long diner   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:17

Petite question, le nom d'Alucard ne viendrait-il pas de la saga des jeux vidéos Castelvania, et en particulier le sublime "symphony of the night", où Alucard apparait comme un vampire repenti,le fils de Dracula, combattant aux côtés des humains.
Je compte moi même un jour m'inspirer de cette saga pour créer une dynastie de chevaliers chasseurs de vampires (genre le clan Belmont) et aidé d'un vampire repenti (genre Alucard).

_________________
"Créfieu messire, n'oubliez point que le monde est rond comme cul de pucelle!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Takeo
Gueux


Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: Un long diner   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:21

Effectivement, j'ai adoré ce jeu et je me suis... comment dire... légèrement inspiré du nom d'Alucard. Tout comme Lujan viens de la trilogie de l'Empire et Takeo du Clan des Otoris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur de Stonehenge
Chevalier du royaume


Nombre de messages : 215
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 09/08/2008

MessageSujet: Re: Un long diner   Ven 22 Aoû 2008 - 14:36

J'avais lu aussi un bouquin où Alucard (subtil annagramme de Dracula) était un descendant repenti du sinistre vampire.
Le clan des Otori est un très bon bouquin aussi, je l'ai lu trois fois, moi qui suis plutôt hostile aux nipponeries en tout genre!
Pour en revenir à ton texte Takeo, l'histoire me plaît, c'est agréable, mais un seul truc me dérange un peu: les elfes de Loren lui donnent une armure lourde? C'est pas trop le genre de la maison, leurs propres seigneurs n'en portent pas! Sinon rien à redire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un long diner   Aujourd'hui à 0:25

Revenir en haut Aller en bas
 
Un long diner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les coups du sumo/match up Fei-Long
» Pirates Tueurs de Long Drong Sylver - Bardés de Pistolets
» [Moc] Takanuva avec un long coup
» Le grand marché de la baie d'Ha Long
» [Acceptée] Lydis... druidesse au long crocs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Bretonnie :: La Bretonnie : son histoire, ses chevaliers, ses châteaux :: Textes-
Sauter vers: