Le Royaume de Bretonnie
Bienvenue en Bretonnie, manant(e) ! N'oublie pas, avant toute chose, de te présenter selon le Sainct Patron de Présentation dans la section prévue à cet effet : http://labretonnie.forumactif.com/t1-presentation-voici-le-patron-que-vous-devez-suivre



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Récit d'une bataille...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Turgon Malwesul
Paysan


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Récit d'une bataille...   Lun 7 Juil 2008 - 0:51

EPISODE 1

Henri L’Erudit :

En l'an 1920, voici le récit de la bataille des gués de Brienne. Les dates de ce combat sont inconnues, car les rares survivants ne purent préciser son époque. En effet, ils disent venir d'un autre temps, quand le Roi Charles gouvernait encore... Selon eux, ce dernier aurait lancé une expédition punitive contre des Orques qui ravageaient le sud de notre chère Bretonnie. On retrouve des traces de l’engagement dans quelques obscurs récits, mais ces écrits ne citent qu’une grande défaite ensanglantant le fleuve Brienne. Néanmoins, le duc de Gasconnie, me demande à présent de coucher par écrit tout ce que je sais. Malheureusement, je ne connais rien de la débâcle, et il me faudra chercher des survivants pour qu’il me raconte toute l’histoire… Ceci est donc un recueillement de divers témoignage, et je ne sais s’ils s’accorderont ou non, mon devoir n’étant que de rassembler les informations…


Charles de Melorne :

Il fait chaud… Très chaud… Quelle idée d’envoyer des chevaliers du Nord du pays en combat dans les pays du Sud… Mais s’il n’y avait que le soleil… Malheureusement, la cotte de maille et l’armure lourde brulaient la peau tandis que l’épée et la lance de cavalerie pesaient lourd sur le coté et dans ma main… Le capitaine ne nous avait pas permis d’emmener nos gueux avec nous, car nous devions nous hâter, et les miséreux ne courraient pas assez vite. Et pourtant, nous les entrainions à courir ! Que de joie éprouvais-je en lançant mes chiens de chasse à leur trousse ! Mais cela était bien, ça leur faisait les jambes, hormis pour celui qui les a vu arracher par les molosses… Il n’avait qu’à courir plus vite ! Ces bons souvenirs me faisaient quelques peu oublier la chaleur, bien qu’elle revint rapidement dans mon esprit… A ma droite et ma gauche, mes deux compagnons Henri de Relorne et Gaël de Guyorne éprouvait la même gêne, cela était visible aux grosses gouttes de sueur qui perlaient sur leur cou. Nous chevauchions depuis la matinée, et ne nous étions pas encore arrêtés pour manger. Je sentis mon ventre gronder, et dut réprimer la subite faim qui menaçait mon cheval. Devant nous, la troupe de chevalier, qu’ils soient du Royaume, comme moi, ou d’autre genre, soulevait un nuage de poussière nous étouffant. Si bien que le sable collait à nos visages, nous grattant sans que l’on puisse enlever nos heaumes. Que diraient les paysans s’ils voyaient nos têtes nues ? Assurément ce plaisir ne leur était pas accordé. Soudain sur le côté de la route, j’aperçus une armure. Puis, je constatai que ce n’était que le cadavre d’un chevalier errant mort d’insolation. Petite nature ! Cela valait mieux qu’il périt maintenant, il aurait fait un piètre chevalier du royaume. Henri dut parvenir à cette même réflexion, car je l’entendis clairement pousser un soupir. Mais cette mort prématurée nous permit de faire une halte, car nos généraux ne souhaitaient pas voir l’armée tomber en ruine si près de la bataille. Nous nous arrêtâmes près d’un fleuve que je ne connaissais pas. Les gueux n’étant pas là, nous dûmes nous même monter nos tentes ! Quelle honte ! Je me plaindrais à mon capitaine plus tard, car pour le moment, je ne souhaitais que manger, et être à l’ombre. Mes deux compagnons m’aidèrent à la tâche, et nous nous refugiâmes dans notre abri commun. Très vite, le gueux personnel du capitaine, le seul paysan de l’unité qui fut admis, vint nous apporter une outre de vin, et une cuisse de sanglier encore fraiche. Puis après le repas, le capitaine nous prévint que l’armée ne bougerait plus, car nous avions repéré l’ennemi, et nous l’attaquerions le lendemain. Il nous fallait donc nous reposer un maximum avant l’affrontement… Le vin et la bonne nourriture aidant, nous nous endormîmes rapidement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Turgon Malwesul
Paysan


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Récit d'une bataille...   Mar 8 Juil 2008 - 0:13

Vous en pensez quoi? (pas que j'ecrive la suite si ça vous plait pas ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eginhard
Chevalier errant


Nombre de messages : 110
Age : 28
Localisation : Centre,Orléans (45)
Date d'inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Récit d'une bataille...   Mar 8 Juil 2008 - 2:10

C'est bien mais néanmoins un peu fatiguant (dans le sens rébabrbatif) à la lecture. Peut-être devrais-tu espacer davantage ton texte pour la suite ou augmenter les retours à la ligne parce que là, il n'y en a aucun!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.compagniedeshautscoeurs.fr/
Eldred ami du peuple fée
Chevalier de la Quête


Nombre de messages : 405
Age : 27
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Récit d'une bataille...   Mar 8 Juil 2008 - 3:38

Eh bas c'est plutôt pas mal thumright

Je dirai que le gros inconvénient est que ton récit avance trés vite (ce qui est peut-être le but... scratch ), ce qui peut entraîné à terme, un manque d'idée nouvelle qui formerons une certaine répétition, qu'a remarqué le Sire Elido de Laumor; pour ma part je ne l'ais pas vraiment ressentis.
Donc essaye d'aller un peu moins vite, ce que tu peut faire en étoffant ton texte point de vue détail/environnement...etc Wink

Par contre, je trouve que tu vas un peu loin lorsque tu abordes les relations socials (si je puis dire) notament entre les chevaliers, en effet j'ai ressenti une sorte de mépris de la part de ton héros à l'égard de ce brave mais trop impétueux Errants décédé.
Je ne pense pas que les chevaliers tiennent se genre de relation distante... aprés, pour les gueux là ok, si tu veux que t'est/ton chevalier(s) soient vraiment le chevalier pure porc qui pense qu'au richesse et à et la gloire, donc honneur et tout ce qui se qui va avec c'est ton choix. (biensûr je caricature et extrapole mais bon...)

Pour conclure je dirais qu'il faudrait enrichir le récit et instorer une plus grande cohérence que celle déjà éxistante, sinon je trouve que c'est bien écrit et qu'il y a de l'idée.

+ 1 pour que tu fasses la suite salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alkandir
Chevalier du royaume


Nombre de messages : 175
Age : 30
Localisation : Douai
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Récit d'une bataille...   Jeu 20 Nov 2008 - 0:41

moi j'aime bien une suite serait pas de refus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thoms
Paysan


Nombre de messages : 34
Age : 21
Localisation : Lille
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Récit d'une bataille...   Lun 12 Jan 2009 - 21:18

une suite!
jolie texte farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Récit d'une bataille...   Aujourd'hui à 0:25

Revenir en haut Aller en bas
 
Récit d'une bataille...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Artillerie durant la bataille des Ardennes (1944)
» [hf] bataille des canonnières - je suis sur un bateau
» Bataille à la Couronne de Glace [Récit à compléter]
» Bataille en Albion
» Vente de soeurs de bataille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Bretonnie :: La Bretonnie : son histoire, ses chevaliers, ses châteaux :: Textes-
Sauter vers: