Le Royaume de Bretonnie
Bienvenue en Bretonnie, manant(e) ! N'oublie pas, avant toute chose, de te présenter selon le Sainct Patron de Présentation dans la section prévue à cet effet : http://labretonnie.forumactif.com/t1-presentation-voici-le-patron-que-vous-devez-suivre



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Le chant du désert] Préambule

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Arthas
Saint vivant
avatar

Nombre de messages : 1434
Age : 35
Localisation : Baronnie de Corgenon
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Mer 9 Juil 2008 - 16:53

A l'instar de ses compagnons qui s'escrimaient contre les peau vertes, Arthas se redressa et se retourna face à son adversaire. D'un geste sûr et puissant, il dirigea Auréa vers le cou de son ennemi, celui ci ne vit que l'éclair de la lame du chevalier. Sa dernière vision fut celle de l'armure d'Arthas qui enjambait son corps pour prêter main forte à ses compagnons...

_________________
Tremblez devant l'ire du Seigneur du Foroume et Roy du Frigo !
Spoiler:
 

En Route pour l'Histoire, le blog d'Arthas avec la participation ponctuelle du Baron de Havras
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.notrehistoire-mamemoire.blogspot.com
Dangorn de Castagne
Héros d'une Geste
avatar

Nombre de messages : 6201
Age : 31
Localisation : En exil dans le Middenland
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Lun 25 Aoû 2008 - 19:35

Loke s'élança sur son ennemi, bien décidé à le rosser sévèrement...

...et trébucha sur Eugène qui dormait encore profondément malgré les cris et les bruits autour de lui. Le vieux ménestrel fut réveillé en sursaut, il hurla quand ses yeux bouffis lui transmirent la vision d'une masse floue dotée de dizaines de bras et de jambes qui gigotaient devant lui (c'était ainsi qu'il voyait le combat).

Il essaya de s'enfuir, toujours emmitouflé dans son duvet, par petits bonds, vers la sécurité apparente de la forêt, en se frayant un chemin au travers des gobelins à l'aide de son luth, comme s'il s'agissait d'un gourdin.

_________________
Comte Dangorn de Castagne, chevalier du Graal, suzerain des châtelleries de Nandragon, de Mortauges et d'Espesses, sergent de la Confrérie des Mercenaires du Reikland, garde d'honneur de l'Impératrice de Cathay, Saint Vivant du foroume et coach de l'équipe de Blood Bowl des "Squires of Castagne".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron de Havras
La lance impétueuse
avatar

Nombre de messages : 7977
Age : 34
Localisation : Quelque part entre Colombes et Paris à saper des tunnels
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Mar 24 Mar 2009 - 2:51

Raganash regardait le scène, quelque peu épouvanté. Le coup avait l'air facile et il avait dû jouer de son autorité pour pousser ses camarades à attaquer ces humains, aveuglé par sa soif de butin. Granosh l'avait pourtant prévenu... mais Granosh n'était plus de toute façon. Cette sale sorcière s'était occupée de lui.
Le chef gobelin plaça ses doigts dans sa bouche et siffla pour appeler le reste de sa bande. S'il revenait au camp sans rien ramener après avoir perdu des hommes, il ne donnait pas cher de sa peau.
Cette humaine devait avoir quelques trucs de valeur sur elle. Il se chargerait d'elle de ses propres mains.
Il tira sa lame courbée et avança vers la damoiselle d'un air décidé.

Plus loin, Beren luttait férocement avec son adversaire. Il frappait encore et encore mais, pour une raison qu'il ne pouvait expliquer, aucune de ses attaques ne semblait déterminée à toucher sa cible. Ivre de rage, le chevalier de la Tour arma une nouvelle attaque et abaissa son arme avec une energie remarquable. Convaincu d'avoir tout simplement tranché son opposant en deux, Beren eut un léger sourire qui traduisait bien sa satisfaction. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il reçut un coup de pied dans son tibia gauche. Furieux, le chevalier accabla le malheureux peaux-vertes de coups plus violents et précis qu'avant, ce à quoi la créature ne pouvait riposter. Bientôt, le monstre s'affaissa, le bras gauche en miettes. Ayant croisé le regard du Bretonnien, la bestiole tenta de s'enfuir en rampant mais ne put aller bien loin.
Sentant le pied du chevalier appuyer sur sa jambe, le gobelin implora.

Non loin, Cyrill s'était débarrassé sans difficulté de son adversaire. Un gobelin n'était pas un opposant sérieux pour lui, il en était conscient, mais tandis qu'il regardait autour de lui, un petit verdâtre, plus fourbe que les autres, s'aggripa à son dos et tenta de l'étrangler. Incapable de s'en défaire, le chevalier errant commençait à s'asphyxier. L'idée même de mourir de la sorte lui était très difficile à supporter mais, dans sa position, il n'y avait rien qu'il pouvait faire. Cherchant du regard ses camarades, Cyrill le vit tous occupés. Il tenta d'appeler à l'aide mais aucun son ne pouvait sortir de sa gorge tant le gobelin serrait fort.
Malgré la différence évidente de carrure entre les deux ennemis, sa force ne semblait pas suffisante pour lui faire lâcher prise.
Avec un cri terrifiant, Arthas surgit de nulle part et trancha la créature d'un coup net.
Tandis que l'errant reprenait péniblement son souffle, son sauveur scruta les environs. Eugène plaisir avait réussi à prendre la fuite alors même qu'il était parti dans la direction des renforts ennemis... il avait vraiment une chance insolente. Loke aurait besoin d'aide sous peu, malgré tout, car quatre gobelins s'approchaient de lui. Toutefois, Mélisende riquait d'être en mauvaise posture d'ici peu de temps.
Si Cyrill ne se remettait pas sur pieds rapidement, l'un des deux devrait se débrouiller seul.

A seulement quelques pas, Loke venait de se vautrer lamentablement par la faute de ce crétin d'Eugène plaisir. Si l'idée d'étrangler le ménestrel lui vint bien à l'esprit, l'arrivée d'une poignée d'autres ennemis qui approchaient dans sa direction capta son attention.

_________________
Non, on ne fait pas que charger à Havras, on a aussi des sorciers !
Tremblez devant nos armées... et craignez ma potestas, car je suis votre suzerain !

"Le monde est quand même plus simple quand on le regarde à travers la visière d'un heaume."

Draw me like one of your french girls (par Toison d'or !):
 


Dernière édition par Baron de Havras le Mar 24 Mar 2009 - 4:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Guilhem de La Tour
Messie nazi brasseur de Mad Beer
avatar

Nombre de messages : 3270
Age : 30
Localisation : Quelque part entre Paris et Colombes, en train de creuser un tunnel pour atteindre la Sainte Cave.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Mar 24 Mar 2009 - 3:43

(HRP : Pleins de poutous à notre MJ.)

De son côté, Beren continuait de maintenir son gobelin à terre, sourd à ses cris suraigus dont il ne pouvait saisir le sens, mais qui traduisaient sans l'ombre d'un doute l'indicible terreur du peau-verte face à un si puissant et habile adversaire.

Se rappelant soudain qu'il tenait à sa merci un chétif gobelin et nom un dragon ou une manticore, Beren cessa de rêvasser et se hâta de faire sauter le chef de la créature d'un large et élégant coup d'épée, en s'assurant que ses compagnons l'avaient bien remarqué.

Il porta ensuite ses regards à l'entour. Il eut un pincement au coeur en voyant qu'Eugène avait disparu. Le malheureux ménestrel n'était pas taillé pour les combats, et Beren espérait vivement qu'il ne s'était pas jeté dans la gueule du loup en s'éclipsant de la sorte -s'il s'était bien éclipsé de son plein gré. Cependant, son écuyer fut vite chassé de son esprit ; Arthas venait de porter secours au jeune Cyrill et devait attendre qu'il se relève pour repartir au combat. Or Mélisende et Loke ne tiendraient pas longtemps sans quelque assistance.

Avec la noblesse et la vivacité d'esprit qui caractérisent tout chevalier de La Tour en pareille situation, Beren se rua aux côtés de Mélisende et laissa sans regrets à ses compagnons la tâche nettement moins exaltante de venir à la rescousse de Loke.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrill
Eternel errant
Eternel errant


Nombre de messages : 796
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/12/2004

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Mar 24 Mar 2009 - 16:01

Saisissant la main tendu du paladin, Cyrill se remit promptement sur ses jambes tout essouflé qu'il était. La mêlée engagée dans la pénombre du camp ne laissait voir que peu de choses.

Cyrill vît, cependant, Eugène fuir alors que Loke, au sol, était cerné par quatre gobelins aux intentions meurtrières. Laissant à Beren le loisir d'affronter le gobelin famélique qui voulait s'en prendre à Mélissende, il se jeta dans le cercle en hurlant, épée brandie et une fureur sévère à l'oeil.

La situation désespérée dont l'avait tirée Arthas l'avait enflammée et il brûlait de faire gouter à sa lame, enfin, le sang des peaux-vertes. Il se fendit en direction du plus proche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas
Saint vivant
avatar

Nombre de messages : 1434
Age : 35
Localisation : Baronnie de Corgenon
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Mar 24 Mar 2009 - 16:24

Après avoir dégagé et avoir relevé Cyrill, Arthas se joignit à son compagnon pour dégager Loke des peaux vertes qui l'entouraient. Devant la fougue du jeune errant, il ne pu masquer un sourire ; cet allant, cette hargne, elle était également sienne il y a quelques années déjà...

Il brandit son épée à la suite de Cyrill bien décidé à faire sauter de nouveau quelques têtes...

_________________
Tremblez devant l'ire du Seigneur du Foroume et Roy du Frigo !
Spoiler:
 

En Route pour l'Histoire, le blog d'Arthas avec la participation ponctuelle du Baron de Havras
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.notrehistoire-mamemoire.blogspot.com
Dangorn de Castagne
Héros d'une Geste
avatar

Nombre de messages : 6201
Age : 31
Localisation : En exil dans le Middenland
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Mar 24 Mar 2009 - 16:24

"Gnnniaaaak ! Le zumain s'fait la malle, attrapez-le !" cria Riknash de sa voix aigüe de gobelin. Krashuk se jeta sur le ménestrel mais reçu un coup de luth en pleine poire, les cordes lacérèrent son visage vert et sa nuque émit un craquement sinistre. Son corps tomba, inerte, aux pieds de Riknash qui était sur ses talons.

Eugène, fier de son exploit, brandit son instrument, prêt à faire subir le même sort à l'autre gobelin.

Mais le gobelin à terre se remit à brailler. Eugène se rendit compte que ce n'était pas la nuque du peau-verte qui avait émit le craquement, mais son luth dont le manche s'était brisé dans le choc.

"R'lève-toi feignass' !" fit Riknash en donnant un coup de pied à Krashuk. Les deux gobelins firent de nouveau face au roturier, mais celui-ci avait déjà quitté l'endroit, ayant laissé choir son luth endommagé et sa couverture.

Courant à perdre haleine, Eugène ne prit pas le temps de regarder derrière lui. Au bout de plusieurs minutes, essouflé, il osa s'arrêter derrière un tronc d'arbre, et réalisa qu'il s'était perdu.

_________________
Comte Dangorn de Castagne, chevalier du Graal, suzerain des châtelleries de Nandragon, de Mortauges et d'Espesses, sergent de la Confrérie des Mercenaires du Reikland, garde d'honneur de l'Impératrice de Cathay, Saint Vivant du foroume et coach de l'équipe de Blood Bowl des "Squires of Castagne".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrich O' Meriad
Chevalier du saint Graal
avatar

Nombre de messages : 797
Age : 41
Date d'inscription : 04/08/2006

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Mar 24 Mar 2009 - 22:53

Se relevant de sa chute en maugréant, LOKE fit face à deux peaux vertes et sentait la présence d’autres de leurs congénères dans son dos.

Il jugea rapidement que les ennemis étaient trop nombreux pour en venir à bout seul, il décida alors de gagner quelques précieuses secondes afin de laisser à ses amis le temps d’intervenir.

Il se mit alors à décrire d’amples moulinets avec son épée. Fendant l’air de mouvements amples dans une ronde menaçante, il vît que la bataille était loin d’être gagnée.

Pourtant s’est rassuré qu’il redoublait ses efforts, car sa tactique fonctionnait. En effet les gobelins hésitaient à l’attaquer et aucun n’était décider à porter le premier coup. L’épée émettait des sifflements peu engageants même pour un ennemi en surnombre…

Soudain il vît surgir comme il l'espérait un de ces compagnons d'armes, puis deux. Un gobelin tomba sous les coups, il se décida à passer à l'action et se lança dans un enchainement de coups rageurs ayant autant pour but de faire reculer que de blesser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron de Havras
La lance impétueuse
avatar

Nombre de messages : 7977
Age : 34
Localisation : Quelque part entre Colombes et Paris à saper des tunnels
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Mer 25 Mar 2009 - 1:28

Sans pitié, Cyrill et Arthas ne firent qu'une bouchée de leurs deux premiers adversaires et la charge subite de Loke termina de mettre en déroute les deux autres. Les trois hommes ne furent pas peu fiers de leur exploit sur le coup, même si la taille ridicule des cadavres qu'ils venaient de laisser sur le sol leur fit vite relativiser le haut fait.
Ceux qui n'avaient encore jamais eu de contacts avec les gobelins apprirent ce soir qu'ils étaient généralement grandement sous-estimés et manifestement très dangereux.

Tandis que Raganash approchait de dame Mélisende, Beren s'interposa d'un bond.

"C'est tôa ki va prend' puiske t'y tiens !" déclara le gobelin, avant d'engager le chevalier.
Il s'avéra assez rapidement que le petit verdâtre savait s'y prendre au moins aussi bien qu'un vétéran humain. Après seulement quelques instants, Beren avait déjà deux blessures à la jambe droite et une autre, plus profonde, à l'épaule gauche. Il n'avait, pour sa part, que pu cabosser le heaume trop grand de la créature.

_________________
Non, on ne fait pas que charger à Havras, on a aussi des sorciers !
Tremblez devant nos armées... et craignez ma potestas, car je suis votre suzerain !

"Le monde est quand même plus simple quand on le regarde à travers la visière d'un heaume."

Draw me like one of your french girls (par Toison d'or !):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrill
Eternel errant
Eternel errant


Nombre de messages : 796
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/12/2004

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Mer 25 Mar 2009 - 2:10

Cyrill resta interdit devant son succès. Beren semblait faire durer le duel. Sans doute répugnait-il à n'affronter qu'un seul gobelin. Il chercha du regard Eugène qui avait eu la saine idée de disparaître avant même que ses deux poursuivants ne le vissent. Il se dirigea donc derechef vers ses deux valeureux tueurs de rimailleurs :

"Hé vous qu'un ménestrel attire, que diriez vous de danser avec moi ?" Et d'un bond, il fut sur eux, sans même se soucier du danger que pouvaient représenter deux adversaires avertis, car nul ne le priverait du plaisir d'accrocher son verbe avec un si insolent gueux que son bon vieux Eugène...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron de Havras
La lance impétueuse
avatar

Nombre de messages : 7977
Age : 34
Localisation : Quelque part entre Colombes et Paris à saper des tunnels
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Mer 25 Mar 2009 - 3:18

Les deux gobelins se regardèrent, observèrent Cyrill puis se lançèrent un nouveau regard. Après un instant d'hésitation, ils se jetèrent sur le chevalier, l'un dans une attaque très aérienne et franchement grotesque, l'autre par le bas.
L'affaire fut vite réglée pour le premier qui s'empala lamentablement sur l'épée de l'errant mais, helas, le jeune homme ne fut pas en mesure d'ôter le maigre cadavre de sa lame assez rapidement pour frapper à nouveau et reçut un vigoureux coup de casque dans le genou, ce qui se révéla fort douloureux et le fit sautiller à cloche-pied assez longtemps pour permettre à son assaillant de le contourner pour prendre la poudre d'escampette.

Se retournant en grimaçant d'un air provoquant tandis qu'il continuait à courir, le gobelin agonit d'insultes son ennemi qui pestait et le menaçait de loin. Malheureusement pour le petit peau-verte, Gork et Mork n'étaient pas avec lui ce soir. Lorsqu'il heurta ce qu'il prit d'abord pour un arbre et tomba à la renverse, il fut trop sonné pour réaliser le mauvais pas dans lequel il se trouvait.
Face à lui, Arthas tâtait le fil de son épée d'un air sadique. En un eclair, la tête du pauvre petit être vola et alla se perdre dans un fourré à quelques pas de là.

_________________
Non, on ne fait pas que charger à Havras, on a aussi des sorciers !
Tremblez devant nos armées... et craignez ma potestas, car je suis votre suzerain !

"Le monde est quand même plus simple quand on le regarde à travers la visière d'un heaume."

Draw me like one of your french girls (par Toison d'or !):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrill
Eternel errant
Eternel errant


Nombre de messages : 796
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/12/2004

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Jeu 26 Mar 2009 - 16:30

"Beren, ne vous inquiètez pas ! Je vais retrouver Eugène !" Dit Cyrill, qui boitillant légèrement pris le chemin des bois à la recherche du ménestrel. Il s'inquiétait aussi de la possible présence d'autres gobelins embusqués dans les bois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Guilhem de La Tour
Messie nazi brasseur de Mad Beer
avatar

Nombre de messages : 3270
Age : 30
Localisation : Quelque part entre Paris et Colombes, en train de creuser un tunnel pour atteindre la Sainte Cave.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Jeu 26 Mar 2009 - 20:37

« Ah, vous êtes bien aimable ! » répondit Beren, qui ne parvenait toujours pas à passer la garde du gobelin. Il était manifestement tombé sur le meneur des peaux-vertes, et celui-ci savait se battre. Et par-dessus le marché, Mélisende ne semblait pas décidée à faire usage de sa magie une nouvelle fois.

« A plus tard, Cyrill ! Surtout, prenez votre temps ! » ajouta-t-il en redoublant d'efforts pour transpercer le gobelin de sa lame une bonne fois pour toutes.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulrich O' Meriad
Chevalier du saint Graal
avatar

Nombre de messages : 797
Age : 41
Date d'inscription : 04/08/2006

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Jeu 26 Mar 2009 - 22:43

Loke fit un rapide point de la situation et décida d'emboiter le pas de Cyrill. Son expérience de la forêt et son arc feraient des merveilles dans la chasse qui s'annoncait.

Il ne mis pas longtemps à rattraper l'errant et à prendre place à son côté, arc bandé, à l'affut du moindre bruit ou du moindre mouvement qui trahirait une présence étrangère.
Les deux compagnons échangèrent un regard furtif qui en disait long sur leur volonté d'en découdre rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghju-Ghju
Generosu Dunadore
avatar

Nombre de messages : 2796
Age : 33
Localisation : Corté
Date d'inscription : 01/11/2005

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Ven 27 Mar 2009 - 1:28

C'était la première fois que Mélisende se battait ainsi avec des compagnons d'armes. La Damoiselle du Lac savait que sa dernière heure n'était pas arrivée, ni celles de ses compagnons. Son esprit était calqué sur la ligne du temps, et, bien qu'elle ne sache évidemment pas la fin exacte des événements, elle arrivait à capter des certitudes sur ce qu'il se passait.

Relevant les yeux, elle vit que son vaillant défenseur, Beren, était blessé. La méprisable créature à l'origine de ce mal, le vil gobelin, ricanait en sautant autour du Bretonnien. Mélisende éprouva alors une colère qu'elle n'avait jamais ressentie jusqu'alors. Ses mains s'enveloppèrent d'une aura blanche et elle les braqua sur le peau-verte, qui devint paralysé. Profitant de ce court laps de repos, elle chuchota quelques mots dans la langue du peuple-fée, et les blessures de Beren arrêtèrent de saigner ne le firent plus souffrir.

Mélisende agrippa sa dague et se dirigea vers le gobelin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron de Havras
La lance impétueuse
avatar

Nombre de messages : 7977
Age : 34
Localisation : Quelque part entre Colombes et Paris à saper des tunnels
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Ven 27 Mar 2009 - 6:53

Tandis que le combat prenait une mauvaise tournure et que son ennemi sautait d'une manière provocante et parfaitement obscène autour de lui, Beren eut l'agréable surprise de sentir ses blessures soulagées par quelque miraculeuse magie.
Ainsi revigoré, il s'approcha de son adversaire manifestement paralysé et lui asséna un terrible coup d'épée qui lui éclata totalement la mâchoire.

Alors que la créature tentait de se réléver en emettant d'infâmes clapotis, Mélisende l'egorgea net, mettant fin à sa courte et pénible existence.

De leur côté, Loke et Cyrill mirent près d'une demie heure avant de remettre la main sur le couard menestrel qu'ils retrouvèrent planqué sous une souche. Ce dernier manqua de souiller ses chausses à leur arrivée mais fut finalement grandement soulagé de ne pas avoir définitivement perdu le reste de la troupe.
Ayant mit en fuite à l'aide de son arc le dernier gobelin trop curieux qui s'attardait dans les parages, Loke et ses deux compères regagnèrent la clairière.

Note du maître de jeu: Nous allons pouvoir clore le préambule. Je laisse soin à ceux qui veulent encore faire quelque chose ici, qu'ils veuillent fouiller les cadavres, discuter de la suite des événements ou quoique ce soit d'autre, de le faire. Après quoi je fermerai cette discussion et en ouvrirai une nouvelle pour éviter que les différentes parties du scénario fassent toutes 30 pages. Laughing

(P.S: J'ai hésité à faire faire un fiasco à Mélisende qui aurait changé tous les liquides dans un rayon de dix mètres en vomissure canine, car ça aurait bien fait chier le baron bis et ses bouteilles de vin de la Tour Laughing , cependant, je n'en ai rien fait. Mais ne vous attendez pas à ce que la magie roule toujours comme sur des roulettes Mr.Red )

_________________
Non, on ne fait pas que charger à Havras, on a aussi des sorciers !
Tremblez devant nos armées... et craignez ma potestas, car je suis votre suzerain !

"Le monde est quand même plus simple quand on le regarde à travers la visière d'un heaume."

Draw me like one of your french girls (par Toison d'or !):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrill
Eternel errant
Eternel errant


Nombre de messages : 796
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/12/2004

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Ven 27 Mar 2009 - 13:53

Le pauvre Eugène tremblait encore comme une feuille quand Cyrill le laissa en compagnie de Loke qui lui affirmait qu'il n'y avait réellement plus aucun danger pour le moment et qu'il pouvait revenir au camp.

"Ah ! Beren, je vois que vous avez passé outre votre hésitation et la garde de ce bougre ! Bravo ! Vive La Tour ! Puisse-t-elle est toujours verte ! Ne vous inquiètez pas, la seule victime des gobelins est mon genou et le luth de votre brave escuyer qui a bravement chargé à travers la foule de l'ennemi pour l'extirper des bois !

Ser Arthas, merci encore pour votre aide inespéré, cette canaille de gobelin a bien failli m'étrangler ! Ah rien telle qu'une bonne échauffourée ! Dame Mélissende allez-vous bien ? Vous me semblez bien pâle à la lueur des étoiles ?"

Cyrill rayonnait de bonheur visiblement et ne semblait guère être troublé par la fin prématurée qu'un sinistre peau verte avait failli lui infliger. Au contraire, cela lui donnait une verve sans retenue et il fit un petit pas de danse qui le fit grimacer, le crâne de la petit créature à défaut d'être plein était bien dure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas
Saint vivant
avatar

Nombre de messages : 1434
Age : 35
Localisation : Baronnie de Corgenon
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Ven 27 Mar 2009 - 14:27

Arthas considéra le jeune errant tout excité après cette escarmouche :

"Je n'ai fait que mon devoir de chevalier en vous sauvant de cette vermine mon jeune ami, vous eûtes été à ma place, vous auriez réalisé la même chose."

Puis contemplant le désordre du camp, il reprit :

"L'heure froide précédant l'aube est en train de passer, nous devrions rassembler nos bagages et repartir rapidement. Pansons nos blessures, prenons un rapide déjeuner, il reste encore plusieurs lieues à couvrir avant d'arriver à destination..."

_________________
Tremblez devant l'ire du Seigneur du Foroume et Roy du Frigo !
Spoiler:
 

En Route pour l'Histoire, le blog d'Arthas avec la participation ponctuelle du Baron de Havras
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.notrehistoire-mamemoire.blogspot.com
Baron Guilhem de La Tour
Messie nazi brasseur de Mad Beer
avatar

Nombre de messages : 3270
Age : 30
Localisation : Quelque part entre Paris et Colombes, en train de creuser un tunnel pour atteindre la Sainte Cave.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Ven 27 Mar 2009 - 22:11

« Nous faut-il déjà partir ? » demanda Beren qui nettoyait la lame de son épée en bâillant. « Après tout, rien ne presse. Nous venons à peine de livrer un bien beau combat en pleine nuit, aussi sommes-nous tous fatigués. Puis il fait encore sombre, nous risquerions de nous égarer. Ne pourrions-nous dormir encore quelques heures ? Non ?

Non ?

Bon, bon, soit, mettons-nous en route, alors. »

Renonçant à demander son aide à un Eugène manifestement secoué, Beren rassembla ses affaires et harnacha Doulce. Si les autres tenaient absolument à ne prendre aucun repos, grand bien leur fasse ! Mais lui, c'était décidé, replongerait dans le sommeil dès qu'il serait remonté en selle.

(HRP :

Le gentil baron de Havras a écrit:
J'ai hésité à faire faire un fiasco à Mélisende qui aurait changé tous les liquides dans un rayon de dix mètres en vomissure canine, car ça aurait bien fait chier le baron bis et ses bouteilles de vin de la Tour Laughing , cependant, je n'en ai rien fait.
C'est me pousser en à ressortir régulièrement. Laughing )

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dangorn de Castagne
Héros d'une Geste
avatar

Nombre de messages : 6201
Age : 31
Localisation : En exil dans le Middenland
Date d'inscription : 28/03/2005

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Ven 27 Mar 2009 - 23:26

Eugène se trouvait fort marri que son luth soit inutilisable. Il le tourna dans tous les sens pour essayer de trouver un moyen de le réparer, en vain. Morose, il monta sur sa mule qui avait miraculeusement survécut à l'affrontement, et se lamenta tout le chemin.

"Grand malheur ! C'estoit un héritage de ma famille depuis moult générations, nous avons vécu tant et tant d'aventures ensemble, et voici qu'il est brisé... Je me rends compte à présent à quel point nous estions inséparables... Heureusement il me reste encore mon flûtiau et mon tambourin."

Le ménestrel sortit alors de son sac sa flûte et commença à en jouer, sur un air triste que plus tard il appela "Deuil du musicien en fa dièse mineur".

_________________
Comte Dangorn de Castagne, chevalier du Graal, suzerain des châtelleries de Nandragon, de Mortauges et d'Espesses, sergent de la Confrérie des Mercenaires du Reikland, garde d'honneur de l'Impératrice de Cathay, Saint Vivant du foroume et coach de l'équipe de Blood Bowl des "Squires of Castagne".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Guilhem de La Tour
Messie nazi brasseur de Mad Beer
avatar

Nombre de messages : 3270
Age : 30
Localisation : Quelque part entre Paris et Colombes, en train de creuser un tunnel pour atteindre la Sainte Cave.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Sam 28 Mar 2009 - 2:51

« Allons, allons, brave Eugène, cesse de te morfondre et remercie les dieux d'avoir échappé aux gobelins ! » fit Beren, touché par la détresse de son malheureux écuyer.

« Quant à ton luth, il a connu une fin noble et héroïque qui bien était digne de lui, puisqu'il est mort au combat. Et point ne perds espérance, compain, car je saurai bien réparer cette perte qui t'advint à mon service. Lorsque nous aurons passé en Estalie, nous trouverons à n'en point douter quelque artisan assez habile pour remettre ton luth en état ; et si nul ne le peut, alors tu en recevras un autre à ta convenance et pourras ainsi continuer de nous charmer de ton chant.

Mais voilà assez de pleurs ! Réjouis-toi de notre victoire et compose donc quelques vers nouveaux pour la célébrer. Rappelle-toi qu'à moins que nous ne périssions bravement en Arabie, tu auras l'honneur de chanter ma geste devant la cour de mon oncle le baron Ferramand. »

(HRP : Tiens, si j'enlevais ce bonnet de Noël ? Laughing )

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron de Havras
La lance impétueuse
avatar

Nombre de messages : 7977
Age : 34
Localisation : Quelque part entre Colombes et Paris à saper des tunnels
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   Sam 28 Mar 2009 - 3:37

(Note du MJ: sur ces bonnes paroles...

FIN DU PREAMBULE


Je vous attends tous pour la suite, à Magritta)

_________________
Non, on ne fait pas que charger à Havras, on a aussi des sorciers !
Tremblez devant nos armées... et craignez ma potestas, car je suis votre suzerain !

"Le monde est quand même plus simple quand on le regarde à travers la visière d'un heaume."

Draw me like one of your french girls (par Toison d'or !):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Le chant du désert] Préambule   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Le chant du désert] Préambule
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» nano:ztag : ça sert à quoi ?
» Les points sur le forum à quoi ça sert ?
» [Tome I]: Le chant du guerrier.
» [BIONICLE] votre méchant de l'Air preferé
» [Code militaire] Titre I : Préambule

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Bretonnie :: La Bretonnie : son histoire, ses chevaliers, ses châteaux :: Role Play-
Sauter vers: