Le Royaume de Bretonnie
Bienvenue en Bretonnie, manant(e) ! N'oublie pas, avant toute chose, de te présenter selon le Sainct Patron de Présentation dans la section prévue à cet effet : http://labretonnie.forumactif.com/t1-presentation-voici-le-patron-que-vous-devez-suivre



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Vent de l'Est

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baron de Havras
La lance impétueuse


Nombre de messages : 7975
Age : 32
Localisation : Quelque part entre Colombes et Paris à saper des tunnels
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Le Vent de l'Est   Dim 30 Jan 2005 - 6:19

Voilà un texte que j'avais l'intenantion d'ecrire depuis longtemps. Ayant une illumation tout à l'heure dans le métro sur la façon de le mettre en forme, et puisque je suis en vacances, j'ai décidé de m'y coller finalement. Comme les (rares Wink ) lecteurs de la "biographie" de mon personnage de Warhammer JDR ont pu le constater, cette biographie n'allait pas au delà de 2522... voici donc la suite de sa vie (qui cette fois-ci est totalement issue dece qui se trouve sous mon heaume).


Introduction :

"Pardonnez-moi, Monseigneur, souffla Chlodomir dans un dernier effort."

Le Baron de Havras se tenait au dessus de son compagnon d'arme, serrant fermement sa main dans la sienne. Autour d'eux gisaient nombre d'orques et de gueux tombés plus tôt. Percé de nombreux traits, le chevalier ne se relèverait pas et tout deux en etaient conscients.

" Les orques ont fuit. Nous sommes victorieux messire, dit-il en souriant."
- Oui, mon frère, répondit le Baron, les orques sont vaincus. Jamais on ne vit plus belle victoire dans les montagnes grises. Ces cuistres y réflechiront à deux reprises avant de revenir défier les chevaliers de Bretonnie.
- Quel malheur qu'aucun ménéstrel ne fut présent pour en faire la geste ajouta alors le noble chevalier avant de fermer les yeux pour la toute dernière fois.

Assurément, les chevaliers avaient accompli là un exploit digne d'être chanté, mais en ces temps troublés, alors même qu'Archaon et ses legions deferlaient du Nord, nul de devait plus se soucier des hauts-faits de héros anonymes.
La pluie tombait drue tout autour, changeant la terre en boue et mêlant le sang de l'orque à celui de l'homme.
Au milieu de ce tapis de corps et de membres tranchés se tenait le Baron Louis de Havras agenouillé aux côtés de son plus fidèle compagnon et ami.
Chlodomir avait prononcé ses dernières paroles, jamais plus son rire chaleureux ne retentirait dans les grands halls de L'Anguille et jamais plus les dames ne s'extasieront sur son jeu de lance... la guerre venait de reclamer un nouveau dû.

Louis resta un instant courbé par le poids de son chagrin, le visage figé dans une expression d'horreur.
C'est alors qu'un son retentissant dans son dos le tira de sa douleur silencieuse. Tout autour résonnèrent le bruit de sabots assourdis par le sol mou mais pourtant amplifiés par l'incroyable echo du défilé.
Ressentant le danger, le Baron empoigna Noredril, sa noble lame, et la hors tira du fourreau. Tournant la tête, il apperçut les deux chevaux qui approchaient. Les fixant un instant, il reconnut les blasons de Ganelon et Childebert.
En observant les gonfanons détrempés par les intempéries qui pendaient à leurs lances, il se rememora le jour de leur départ, quatre semaines auparavant.


Episode I : La motivation du Brave.


Le Baron Childebert de Berneval ouvrit la porte de l'Aula du château de Havras et entra dans la pièce, accompagné de tous ses vassaux encore valides depuis les derniers raids de kurgans qui n'avaient eu de cesse de s'intensifier depuis le début de l'hiver, soit une force de près de cinq chevaliers du royaume et trois de leurs cadets errants, pour la plupart puinés de ces mêmes familles.

Là attendait déjà le Baron de Havras, seigneur des lieux. Avec lui se trouvaient tous ceux qui lui avaient juré allegeance ou autrefois promis amitié et assistance. Childebert lui-même se trouvait dans ce dernier cas et en cette heure de troubles, son serment lui avait été rappelé.
Au total, une trentaine de chevaliers etaient présents. Parmis les plus remarquables pouvait-on trouver Odon le vieux, châtelain reputé pour sa hargne et sa haine des gobelins, Guillaume le Blond, victorieux à la bataille de la grève, le Comte Rollon à la hache, l'un des plus fameux seigneurs de tout l'Anguille, Chlodomir de Balevoie, grand jouteur respecté de tous, Baudoin à l'épée fidèle qui sauva le Duc Taubert à la bataille de Bloiseau et enfin Ganelon au bras de fer, seul seigneur d'une terre exterieure à l'Anguille de cette noble assemblée.

A l'arrivée de Childebert, le Baron de Havras quitta son siège et leva la main pour capter l'attention de l'assistance puis d'une voix calme dit:

"Nobles seigneurs, mes frères, vous n'êtes pas sans savoir que le roi est sur le point d'annoncer la Guerre Sainte, et déjà, les chevaliers du Graal se rassemblent pour prendre la route de l'Empire. La guerre est sur nous. Nous avons tous pu voir l'appel lançé dans les astres et depuis deux lunes mon sommeil est troublé par de mauvais songes, des songes me montrant mes compagnons nains de l'Est dans la tourmente... partout se rassemblent les chevaliers de Bretonnie et Taubert ne tardera pas à repondre à l'appel du Roi. Certains se sont déjà mis en route pour l'Est, sans attendre. Pour ma part, j'escompte partir avant la fin de cette semaine."

Un lourd silence pesa alors parmi les chevaliers pendant un instant avant que le Baron de Havras ne reprenne de plus belle.

"Tous vous me connaissez et à chacun d'entre vous je suis lié... voici là toute la force que j'ai pu rallier et je dois savoir aujourd'hui qui parmi vous me suivra dans mon entreprise."


A SUIVRE...


Dernière édition par le Mer 9 Mar 2005 - 1:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume de Rochebrune
Prévôt


Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: Le Vent de l'Est   Dim 30 Jan 2005 - 13:31

C'est sympathique, tout ça!

Ceux choses :

- le premier passage ne transmet pas assez d'émotions. Tu ne coupes pas tes phrases, du coup, j'ai lu la dernière réplique du mourant d'un trait, comme s'il eût été en pleine forme!

-J ne comprends pas bien la transition entre le premier et le second passage. c'est un "flashback", c'est ça? Si oui, il faut que ce soit plus excplicite. Si non,il faut aussi que tu montres lieux ce que c'est. Après la bataille? Avant? pendant ( Very Happy ) ? Enfin, bref, précise cette transition.

Sinon, pour le fond, et bah c'est très bien, un texte bien sympa. Et on attend la suite!

-Pour la Dame!-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron de Havras
La lance impétueuse


Nombre de messages : 7975
Age : 32
Localisation : Quelque part entre Colombes et Paris à saper des tunnels
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Re: Le Vent de l'Est   Dim 30 Jan 2005 - 18:36

Justement, tout ça est volontaire Laughing

Les réponses viendront plus tard Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sinople
Gueux


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Le Vent de l'Est   Jeu 3 Fév 2005 - 2:57

nan c'est bo mais je ne c'est pas si tu vas continuer mais si c'est le cas essaye de faire une petite bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrill
Eternel errant
Eternel errant


Nombre de messages : 796
Age : 33
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/12/2004

MessageSujet: Re: Le Vent de l'Est   Mar 8 Fév 2005 - 14:40

Encore une fois je suis séduit ! continue !!! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron de Havras
La lance impétueuse


Nombre de messages : 7975
Age : 32
Localisation : Quelque part entre Colombes et Paris à saper des tunnels
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Re: Le Vent de l'Est   Mer 9 Fév 2005 - 0:15

Oui, j'ai bien l'intention de continuer... en revanche, le début de semestre s'annonce dur, donc, je risque de mettre un peu temps pour ecrire la suite (le temps que ça se tasse).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WAR-AXE
Chevalier du royaume


Nombre de messages : 211
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 15/01/2005

MessageSujet: Re: Le Vent de l'Est   Jeu 10 Fév 2005 - 2:22

Je ne puis que t'inciter à continuer dans cette lancée ^^
Ca m'as tout l'air d'être bien sympathique tout ça ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron de Havras
La lance impétueuse


Nombre de messages : 7975
Age : 32
Localisation : Quelque part entre Colombes et Paris à saper des tunnels
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Re: Le Vent de l'Est   Mer 9 Mar 2005 - 3:16

C'est con, mais je ne suis motivé pour ecrire que quand j'ai eu une journée epuisante. Du coup, je pense que cela transparait dans la qualité de l'ecriture... mais, que voulez-vous ? Les artistes sont ainsi Laughing Wink (eh oui, même les pseudo artistes comme moi).


Episode II : Le temps du départ.

Cela faisait maintenant près d'une heure que Baudoin se tenait sur sa selle à attendre, le regard perdu dans le lointain. Derrière lui s'agitaient ses gens, une petite livrée d'hommes d'armes qu'il avait pu lever en ses terres pour l'accompagner dans cette entreprise. Plus loin, plus haut bien qu'ils fussent situés au même niveau sur la colline que les gueux, se trouvaient ses quelques vassaux. Ilot de noblesse perdu dans une masse de fumier.
Alors que le soleil se levait au loin, le chevalier prit conscience du froid environnant. L'hiver promettait d'être rude. Chaque souffle se muait instantanément en buée et son destrier pietinnait nerveusement le sol, changeant l'herbe verte en labour.
Le regard vide, fixant l'horizon, il laissa alors divaguer son esprit pendant un instant. Oubliant le froid mordant et ignorant le rafus provoqué par les hommes partageant leurs rations avant le départ, son attention se porta sur son propre equipement. Ne sentant plus réllement son corps, comme s'il eu s'agit d'une vulgaire enveloppe de chair sans lien avec sa pensée, il eu l'impression d'être comme libéré de toute contrainte physique pendant un court instant. Pourtant, cette illusion ne dura pas et le poids de son equipement se fit de nouveau sentir. Son haubert dont il avait oublié l'existence lui sembla alors incroyablement pesant tandis que son épée pendait lourdement à son coté.
Pendant que, dans son etat de rêverie, il s'emerveillait de toutes ces sensations pourtant familières comme s'ils les sentaient pour la première fois, sa main droite serrait fermement son heaume contre son corps et il s'efforçait, probablement inconsciemment, de rester stoïc, haut et noble comme pour se demarquer du reste des combattants.

Il ne se souvenait plus depuis combien de temps il se trouvait là, ni vraiment pour quelle raison.
En vérité, il ne s'etait pas ecoulé cinq jours depuis que le Baron de Havras leur avait exposé ses intentions et que tous repondirent à son appel au nom des valeurs de la chevalerie, même si cela lui semblait à présent bien lointain et confus.

Reprenant en une fraction de seconde conscience de sa situtation et de l'ennui que constituait une telle attente, il crispa sa main de senestre sur sa bride, prit une large inspiration et soupira.

"Seriez-vous donc las de la guerre avant qu'elle n'aie débutée ?" dit soudain une voix energique.
Tournant la tête, Baudoin vit s'approcher le vieux Odon, vétéran de nombreuses bataille et pourtant, toujours aussi prompt à reprendre les armes. Avec lui venaient quelques hommes de plus qui grossirent la garnison.

"Nous battre à la froide saison... ces culverts n'ont-ils donc aucun notion des codes en vigueurs dans les regions civilisées ?" repondit Baudoin alors que son corps se touvait parcouru d'un leger frisson.

- Làs ! si tous les ennemis de la chevalerie suivaient nos codes, nos épées seraient restées sans emploi depuis des éons.

- Ce n'est que trop vrai, seigneur Odon, pourtant, il ne me plait guère d'aller guerroyer dans une terre si lointaine à une saison où les loups même refusent de quitter leur tanière.

Après quelques minutes de silence et d'attente, les deux chevaliers et leurs gens furent rejoints tout-à-tour par Guillaume le blond et ses fiers chevaliers, Childebert et sa large troupe de paysans, Louis de Havras et Chlodomir, venant avec moult guerriers de pietaille puis Ganelon amenant avec lui une bonne compagnie d'archers. Peu après, une clameur accompagna l'arrivée de Rollon et de ses guerriers. En effet, ce dernier etait parvenu à faire plus que nul n'avait oser l'espérer. Dame Ermensende, damoiselle du graal, avait accepté de se joindre à leur entreprise.
Les chevaliers etaient maintenant au complet et avec eux venaient pas moins d'une cinquantaine d'hommes d'armes et une trentaine de tireurs. Leur quête pouvait commencer... et plus important que tout, il etaient desormais convaincus que la Dame serait avec eux.

Aucun prévôt ne parcourait encore les terres du duché pour annoncer la rassemblement de l'ost du Duc. Pourtant, quelques petites troupes isolés avaient déjà pris la route. De nombreux chevaliers du graal, guidés par la Déesse elle-même avaient pris la tête de forces de chevaliers errants et faisaient eux-aussi route vers l'Est.
Les forces des dieux Noirs goûteraient bientôt aux lances des justes.

_________________
Non, on ne fait pas que charger à Havras, on a aussi des sorciers !
Tremblez devant nos armées... et craignez ma potestas, car je suis votre suzerain !

"Le monde est quand même plus simple quand on le regarde à travers la visière d'un heaume."

Draw me like one of your french girls (par Toison d'or !):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragonfire
Saint vivant


Nombre de messages : 1400
Age : 43
Localisation : Baden (CH)
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: Le Vent de l'Est   Mer 9 Mar 2005 - 21:43

Je me régale, continue comme ca Razz !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Vent de l'Est   Aujourd'hui à 10:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Vent de l'Est
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Malhou, se réchauffe auprès vent Lvl.146 MAJ [20/11/10]
» Les passagers du vent.
» Le chevalier du vent
» [RESOLUE] Faire du vent
» petite question sur site de vent en angleterre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Bretonnie :: La Bretonnie : son histoire, ses chevaliers, ses châteaux :: Textes-
Sauter vers: