Le Royaume de Bretonnie
Bienvenue en Bretonnie, manant(e) ! N'oublie pas, avant toute chose, de te présenter selon le Sainct Patron de Présentation dans la section prévue à cet effet : http://labretonnie.forumactif.com/t1-presentation-voici-le-patron-que-vous-devez-suivre



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tournoi de Dame Marie de Bastogne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baron de Havras
La lance impétueuse
avatar

Nombre de messages : 7976
Age : 33
Localisation : Quelque part entre Colombes et Paris à saper des tunnels
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Tournoi de Dame Marie de Bastogne   Mar 24 Jan 2006 - 5:27

Organisateur : uranus (et Dame Véronique au lancer de dés Wink )
Dates : du 17 au 22 janvier 2006
Règles :
Seuls les héros sont acceptés
- Coût max : 180 points
- combinaisons d'objets règlementaires
- pas le droit de chevaucher de monstres
- les chars sont acceptés avec leurs touches d'impact
- chaque combat dure trois tours (chacun charge puis initiative) les bretonniens sont considéres comme ayant priés
-pas de lanceur de sorts ni d'objet de sort.

Participants :

1) NIKO'RET grand chef gobelin : AGRAVAIN

2) Aymeric de Fonsegrives Paladin : ASTRABELL

3) Tiberias l'affable Paladin : BARON DE HAVRAS

4) Alcofribas Nasé Paladin : REYNALD DE CHATILLON



En l'honneur de Damoiselle Marie qui va bientôt entamer son voyage vers Pinsaguel, un grand tournoi est organisé en Bastogne, sa contrée natale.

La Paladin, Odilon le vertueux est chargé d'organiser les festivités. Celles-ci se dérouleront dans la ville d'Ortulan, réputée pour sa lice et ses marchés.

Les messagers et les bardes parcourent donc le vieux monde afin d'annoncer la nouvelle à tout qui veut l'entendre en vue d'attirer les meilleurs combattants car ce tournoi se doit de rester dans les mémoires de chacun.

Damoiselle Marie attend bien entendu un héros de Pinsaguel capable de relever le défi pouvant ainsi lui prouver qu'elle sera en sécurité à son côté durant son long voyage.

Quelques jours après l'annonce, un gobelin s'est présenté au comptoir de l'auberge du "Bouffon rieur" où avait lieu les inscriptions.

Il apostropha le Prévot Gustaf

- je sui Big Boss Niko'rêt et g vé gagné vot'concour!! Ki cé le chef, cé Niko'rêt!!!!! Je ve une tent et un garage pour moa et mes gars.

- Hola messire gob pas besoin de s'énerver. Je note donc grand chef NIKO'RET. Suivez moi, je vais vous montrer votre tente. Ah oui au fait, il vous faut un tente fumeur ou non fumeur .

- Et cé koi cet histoire de fumeur???? bah tanpi amèn moa !

Gustaf sourit et montra au chef gob ses quartiers pour le tournoi. NIKO'RET était le premier arrivé, il aurait donc tout le loisir de voir arriver ses adversaires.
Il était accompagné de tout un attroupement de ses congénères portant diverses instruments de musique rudimentaires. Ils se sont présentés comme étant la fanfare de NIKO'RET

_________________
Non, on ne fait pas que charger à Havras, on a aussi des sorciers !
Tremblez devant nos armées... et craignez ma potestas, car je suis votre suzerain !

"Le monde est quand même plus simple quand on le regarde à travers la visière d'un heaume."

Draw me like one of your french girls (par Toison d'or !):
 


Dernière édition par le Mar 24 Jan 2006 - 6:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron de Havras
La lance impétueuse
avatar

Nombre de messages : 7976
Age : 33
Localisation : Quelque part entre Colombes et Paris à saper des tunnels
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Re: Tournoi de Dame Marie de Bastogne   Mar 24 Jan 2006 - 5:31

Alors que NIKO'RET baillait aux corneilles, il sursauta à l'arrivé d'un gueux criant à qui voulait l'entendre :

- sire AYMERIC DE FONSEGRIVES est en chemin et fera sont entrée en ville dans 2 heures.

Gustaf se précipita à sa rencontre et ils mirent au point les préparatifs afin d'acceuillir le paladin comme il se doit.

"Aymeric de Fonsegrives est le Champion des intrépides Cadets de Catharie. Il est très épris de Damoiselle Marie de Bastogne dont il a fait la connaissance au Tournoi de Fourbulus. Etant le neveu du Comte Raymond de Catharie, celui-ci a arrangé ses fiançailles avec la ravissante damoiselle, qui n'est autre que la nièce de son vieil ami le Duc Uranus de Bastogne.
Raymond a donc décidé qu'Aymeric devait remporter un tournoi de première importance en Bretonnie pour se montrer digne d'épouser Damoiselle Marie et en a fait l'objet de sa Quête de Chevalier Errant. Fou de joie, Aymeric est aussitôt parti en Bastogne, bien décidé à remporter le tournoi avant de ramener sa fiancée en Catharie." (extrait de l'historique donné par Astrabell)

Des pétales de roses ont été dispersés sur la route principale de la ville et les trompettes résonnèrent à l'arrivée d'AYMERIC.

Gustaf partit à sa rencontre.

- Bienvenue mon seigneur, c'est avec joie que notre seigneur vous accueille en ses terres. Puisse la Dame du Lac diriger votre épée afin que vous remportiez le tournoi. Suivez moi, je vous montre les appartements qui vous ont été réservés au chateau.

- Merci à toi, bon serviteur, je te suis mais j'ai hâte de rencontrer Odilon et d'apercevoir Damoiselle Marie.

- Cela ne saurait tarder mon seigneur...

Le lendemain, alors que les préparatifs prenaient fin et que NIKO'RET dormait toujours, un homme de haute stature monté sur un puissant destrier fit son entré. Son cheval était chargé d'une plétore objets comme si ce chevalier n'était plus rentré chez lui depuis de nombreux mois.

- Faites annoncer TIBERIAS L'AFFABLE en quête du graal et toujours prêt à venir défendre l'honneur d'une Damoiselle du Lac. Ce tournoi fait partie des obstacles que je me dois de surmonter afin de me montrer digne de mon rang.

Gustaf se précipita.

- Bienvenue à vous noble chevalier, votre incription est retenue. Veuillez me suivre, nous vous avons péparer une magnifique tente à l'Est de la ville où vous serez bien tranquille.

Le regard de TIBERIAS fut attiré par les ronflements d'un petit être vert affalé près d'un char. Il ne put retenir un sourire en imaginant ce gobelin au combat....

Dans la même journée, alors que la fanfare de NIKO'RET faisait un rafus pas possible arriva en toute discrétion un paladin se présentant sous le nom de ALCOFRIBAS NASE. Comme TIBERIAS, il transportait avec lui un impresionnant équipement de voyage.
Il entra dans l'auberge, tous les regards se posèrent sur lui, il ôta son heaume et se présenta à comptoir.

- je suis le chevalier ALCOFRIBAS NASE. Je me présente au tournoi car j'ai appris qu'il était organisé en l'honneur d'une Damoiselle. Si je remporte celui-ci, ma quête s'achèvera peut-être.

Gustaf était impressionné par les nombreuses cicatrices présentes sur le visage du paladin prouvant qu'il avait participé à de nombreux combats.

- bien le bonjour mon bon seigneur et bienvenue dans notre belle ville. Si vous pouviez apposer votre sceau sur ce document pour confirmer votre inscription, je pourrais immédiatement vous montrer vos quartiers.

Une fois les formalités réglées, ALCOFRIBAS rejoignit ses quartiers.

_________________
Non, on ne fait pas que charger à Havras, on a aussi des sorciers !
Tremblez devant nos armées... et craignez ma potestas, car je suis votre suzerain !

"Le monde est quand même plus simple quand on le regarde à travers la visière d'un heaume."

Draw me like one of your french girls (par Toison d'or !):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron de Havras
La lance impétueuse
avatar

Nombre de messages : 7976
Age : 33
Localisation : Quelque part entre Colombes et Paris à saper des tunnels
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Re: Tournoi de Dame Marie de Bastogne   Mar 24 Jan 2006 - 5:35

Le grand jour était arrivé et Damoiselle Marie fit parvenir à son champion, Aymeric, un morceau d’étoffe qu’il accrocha autour de son cou.

Un monde fou a été attiré par l’événement et est impatient de voir les combattant en découdre. Le premier combat opposait Aymeric à Tybérias.

Les chevaliers se toisèrent, en un instant, Aymeric lança son destrier au galop et toucha à deux reprises son adversaire. Son armure lui permis d’éviter une blessure, mais la dame avait apparemment choisi son champion car elle n’accorda aucune protection au paladin (2 t , 2bl, 1sv, -1pv).

Malgré sa blessure tybérias riposta de son arme lourde, il avait une tresse de cheveux accroché au manche de celle-ci . La lame trouva facilement la faille dans la garde d’Aymeric qui fut touché et blessés à trois reprises. Son armure écarta un coups et une aura provenant de l’étoffe de Marie en détourna en autre. La troisième passe entailla le bras du champion qui retint un cri de douleur (3t, 3bl, 1sv, 1inv, -1pv).

Aymeric sortit son épée en frappa, mais l’armure de Tybérias s’avéra trop solide (2t, 1bl, 1sv). Ce dernier paressant fatigué par l’usage de son arme ne toucha qu’une fois son adversaire qui fut de nouveau sauvé par une aura magique (1t, 1bl, 1inv).
La combat se poursuit et le champion de Catharie maniait son arme avec brio sans toutefois parvenir à concrétiser (2t, 2bl, 2sv), Tybérias reprenait confiance sachant qu’il était bien protégé, cependant il se heurta également au harnois de son adversaire (2t, 2bl, 2sv).

Malgré sa volonté, Aymeric ne parvenait pas à prendre le dessus (2t, 2bl, 2sv) mais son adversaire non plus (2t, 1bl, 1sv).

C’est à ce moment, que Tybérias baissa sa garde, sans doute la fatique, Aymeric en profita pour lui enfoncer sa lame dans la jambe. Tybérias tomba au sol vaincu. (3t, 3bl, 2sv, -1pv).

La foule acclama son champion qui partit prendre du repos pendant que Tybérias était emmené à l’infirmerie.

La second combat du jour voyait s’affronter Niko’ret et Alcofribas. Une fanfare constituée de nombreux gobelins faisait une cacophonie pas possible certainement pour encourager leur chef. La foule quant à elle prit le parti du paladin.

Le gobelin monté sur son char chargea (2 touches d’impacts, 2bl, 1inv 3+, -1pv) puis attaqua sans parvenir à percer l’armure de son adversaire ( 2t, 1bl, 1sv). Alcofribas ne se remit pas de l’impact et malgré la tresse d’une damoiselle qui pendait à sa ceinture, il ne parvint pas à blesser son adversaire (1t, 0bl).

Niko’ret, encouragé par sa fanfare et voyant son adversaire trébucher tenta de porter coup fatal mais, l’insigne porté au coup du paladin semblait le protéger(2t, 1bl, 1inv 3+). Il riposta et parvint à trancher dans le gras du gobelin avec son arme lourde et lui arracha un cri de douleur (1t, 1bl, 0sv, 0inv, -1pv). Pendant un moment, la fanfare ki fè du brui s’arrêta mais repris de plus belle en voyant leur chef bouger et attaquer avec une ferveur décupler par sa blessure. Alcofribas fut surpris par la vitesse du gobelin qui lui portant en coup à l’aine qui le fit basculer de son cheval. Il était vaincu (2t, 1bl, 0sv, 0inv, -1v). On entendait plus que la fanfare de Niko’ret raisonné dans la lice.

Il était presque midi et le tournoi ne reprendra que vers 5 heures. Les spectateurs allèrent donc se restaurer et discuter le coup à l’auberge.

Le tournoi repris donc et le dernier combat du jour allait opposer les deux vainqueurs du combat précédent (les 2 autres sont à l’infirmerie).

Le tirage au sort avait désigné le gobelin comme chargeant lors de cette première joute. Les cris du public surpassèrent à peine la fanfare des gobelins surmotivée par le résultat de leur grand chef.


Niko’ret lança donc son char à pleine vitesse sur le paladin (5t impacts, 4bl, 3sv, 0inv, -1pv) et attaqua avec ferveur « triple 6 » (3t, 1bl, 1sv) sans toutefois tromper la garde du héros de Catharie qui en profita pour riposter (2t, 2bl, 2sv) mais l’armature du char protégeait bien le chef gobelin.

Aymeric était cependant plus rapide que son adversaire et reprit l’initiative du combat sans succès (2t, 2bl, 2sv). Niko’ret semblait invincible et eu un rictus mettant en valeur le 5 dents qui lui restait avant de se lancer dans une nouvelle passe d’arme (2t, 1bl, 1sv) aussi belle qu’inefficace.

Aymeric soufflait, la fatigue commençait à se faire sentir (3t, 1bl, 1sv) et ses attaques ne portaient pas. Le gobelin confiant tournait autour du paladin (3t, 0bl), mais trop sur de lui, il ne parvenait pas à blesser celui ci.

Le champion de la dame se demandait comment blesser son étonnant ennemi lorsqu’il vit un faille, Niko’ret regardait se fanfare pour leur demander de jouer plus fort, dans laquelle il s’engoufra immédiatement (3t, 2bl, 1sv, 0inv). Le gobelin hurla de douleur en sentant la lame lui traverser le bras. Il ne fut cependant pas ébranlé et riposta (1t, 1bl, 1sv) sans effet.

Aymeric avait repris confiance et trouva sans difficulté la faille dans l’armure d’un gobelin qui semblait épuisé.(2t, 2t, 1sv, Oinv, -1pv). Niko’ret était vaincu et la foule acclama le champion de Damoiselle Marie.

La journée était terminé et les valeureux comabatants allèrent se faire soigner. La suite des combat reprendrait dans 5 jours

_________________
Non, on ne fait pas que charger à Havras, on a aussi des sorciers !
Tremblez devant nos armées... et craignez ma potestas, car je suis votre suzerain !

"Le monde est quand même plus simple quand on le regarde à travers la visière d'un heaume."

Draw me like one of your french girls (par Toison d'or !):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron de Havras
La lance impétueuse
avatar

Nombre de messages : 7976
Age : 33
Localisation : Quelque part entre Colombes et Paris à saper des tunnels
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Re: Tournoi de Dame Marie de Bastogne   Mar 24 Jan 2006 - 5:37

Cinq jours étaient passés et le tournoi allait reprendre ses droits. Il faisait un temps de chien, il tombait des hallebardes. Ceci n’arrêtrait pas nos héros qui se présentèrent à Odilon pour connaître leurs adversaires.

La première rencontre allait opposer Tybérias à Alcofribas. Le sort désigna Tybérias pour lancer la charge. Celui s’élanca à toute allure sur son adversaire, la rage pouvait se lire sur son visage. Sa lame était guidée par la Dame et Alcofribas s’effondra sans même avoir pû esquisser le moindre geste (3t, 3bl, 0sv, 0inv 5+, 1inv 3+, -2pv). Tous les spectateurs n’avaient pas encore pris place et le combat était déjà terminé. Tybérias passa devant Damoiselle Marie et lui fit une révérence alors que le corps meutri de Alcofribas était emmené. Les potions de soins allaient être plus que nécessaire.

La deuxième rencontre opposait les ennemis de la veille à savoir le champion de Catharie et Niko’ret. Cependant, c’était au tour du paladin de charger et le gobelin serra les dents encouragé par la musik (bruit) de sa fanfare.
Aymeric lança son destrier à la rencontre du char, il abaissa sa lance au bon moment et percuta la poitrine du gobelin. Les hourras du public résonnèrent dans la lice puis moururent d’un seul coup. Du sang s’échappa de la blessure de Niko’ret et de tels attaques auraient terrassés un sanglier, cependant, un breloque pendant au coup du gobelin repoussa le coup mortel (3t, 3bl, 1sv, 1inv, -1pv). Contre tout attente le gobelin se releva et frappa. Etourdi par la charge qu’il venait d’encaisser, il ne parvint pas à atteindre le paladin (1t, 0bl).

Aymeric profita de sa charge initiale pour continuer à harceler la gobelin qui avait perdu ses moyens, il l’acheva du revers de sa lame enchantée(3t, 2t, 1sv, 0inv, -1pv).

Le public était début et il scandait le nom d’Aymeric alors que la fanfare de Niko’ret se retirait pour aller voir l’état de santé du chef qui avait été emmené dans sa tente.

Les deux vainqueurs du jour se rencontrèrent pour la plus grande joie de damoiselle Marie et du public amateur.

Cette fois, c’était au tour de Tybérias de lancer l’assaut, il présenta un tresse de cheveux à son adversaire, fit tournoyer son énorme épée à deux mains et chargea. L’impact fut terrible mais Aymeric fut sauvé une fois de plus grâce à la faveur de la dame du Lac « et aussi de dame véronique, mon épouse qui lance les dés » (3t, 3bl, 0sv, 2inv, -1pv).

Le champion de Catharie riposta (2t, 1bl, 1sv) avec la force d’un canari anémique.

Tybérias avait une arme lourde et Aymeric repris donc l’offensive cependant son adversaire était valeureux et la dame avait aussi décidé qu’il devait vivre (1t, 1bl, 0sv, 1inv6+). Voyant qu’il avait les faveurs divines, Tybérias riposta et il fit mouche envoyant le champion de Catharie au tapis (2t, 2bl, 0sv, 0inv, -1pv). Le public avait une nouvelle coqueluche, il se nommait Tybérias, il venait de remporter deux combats de façon très spectaculaire. L’inquiétude pouvait se lire dans les yeux de damoiselle Marie qui tentait en vain de la cacher.

Les combats étaient terminé pour aujourd’hui. Seul Tybérias était encore valide, les autres combattants se reposait dans leur quartier.

Il décida donc d’aller fêter sa victoire a l’auberge ou le vin et la bière coula à flot. Il garda toutefois une petite place pour un verre de bordeleau provenant d'un petit tonneau caché dans sa tente.

Le prochain jour de combat et prévu dans 2 jours.

_________________
Non, on ne fait pas que charger à Havras, on a aussi des sorciers !
Tremblez devant nos armées... et craignez ma potestas, car je suis votre suzerain !

"Le monde est quand même plus simple quand on le regarde à travers la visière d'un heaume."

Draw me like one of your french girls (par Toison d'or !):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron de Havras
La lance impétueuse
avatar

Nombre de messages : 7976
Age : 33
Localisation : Quelque part entre Colombes et Paris à saper des tunnels
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Re: Tournoi de Dame Marie de Bastogne   Mar 24 Jan 2006 - 5:39

Deux jours s’étaient écoulés et le soleil était revenu. La populace attendait impatiente de revoir ses héros.
Lorsque Alcofribas fit son entrée, une clameur parcouru le public, ils applaudirent le paladin qui allait rencontrer aujourd’hui le chef gobelin.

La fanfare ki fet du bruit rerpis le dessus à l’arrivée de Niko’ret sur son char.

Le paladin s’élança vers son ennemi l’arme lourde brandie (3t, 3bl, 1sv, 1inv6+ , -1pv). Les attaques du paladin étaient parfaites mais encore une fois le chef gob fut sauvé par le breloque qu’il portait au cou (merci dame véro).

Il profita de sa chance pour contre attaquer (1t, 1bl, 0sv, 0inv5+, -1pv) et blessé le héros à la hanche. Niko’ret profita de l’avantage pour poursuivre son attaque (1t, 1bl, 1sv) mais l’armure lourde sauva son porteur. Alcofribas repris ses esprits et frappa avec la précision du faucon fonda sur sa proie. Il ne laissa aucune chance à Niko’ret qui tomba inconscient hors de son char(3t, 3bl, 0sv, Oinv –3pv). Il allait mettre de temps à se remettre d’une pareille correction. Alcofribas fit un tour d’honneur et salua Dame Marie au passage.

Le moment était venu d’en découdre entre Tybérias et Aymeric. Chacun avait remporté une joute et ce combat était décisif pour leur honneur.
La foule était en délire à l’entrée des deux champions.

Aymeric frappa en premier, son équipement plus léger lui permettant de prendre l’initiative du combat. Malgré de belles passes d’arme, il ne parvint pas à trouver la faille dans l’armure de Tybérias(2t, 2bl, 2sv). Ce dernier leva son énorme épée toujours orné d’une tresse de pucelle et fit une véritable démonstration martiale frappa de taille et d’estoc. Aymeric n’eut pas le temps d’esquisser le moindre geste et un voile noire voilà son regard avant qu’il ne sente le contact de la terre sur son visage(3t, 3bl, 1sv, 0inv, -2pv). Tybérias releva son adversaire pour lui faire honneur, mais ce dernier était gravement blessé et rejoignit le pauvre Niko’ret à l’infirmerie. Décidément, la Dame avait décidé de sourire à ce héros qui se dit que de boire un bon verre de bordeleaux avant d’aller dormir fait du bien.

Les champions encore valide prirent quelques heures de repos et se restaurèrent avant le dernier combat du jour qui opposera Tybérias à Alcofribas.

Après avoir rendu visite à son champion blessé, Dame Marie revint à la lice afin d’assister au combat opposant les vainqueurs du jour.

Alcofribas s’élança au triple galop, son arme lourde s’écrasa sur l ‘épaule de son adversaire qui fut éclaboussé par son propre sang(3t, 2bl, 1sv, 1inv, -1pv). Après avoir laissé échappé un cri de douleur, Tybéris contre attaqua en enfonçant sa lame dans la jambe droite de son adverdaire qui faillit être désarçonné (3t, 2bl, 1sv, 0inv5+, -1pv).

Un nouvelle passe s’engageant, les deux hommes avaient une arme lourde mais alcofribas fut le plus rapide. Son épée ne trouva cependant pas la chair de tybérias qui semblait être protégé par une force surnaturelle(3t, 2bl, 1sv, 1inv). Il attaqué à son tour et ses coups bien que bien placés semblaient n’avoir aucune force (2t, 0bl). L’effet secondaire du Bordeleau sans doute.

Cette fois Tybérias repris l’initiative et toucha à deux reprise Alcofribas qui fut miraculeusement sauvé par son armure (double 6 à la save, on voit bien que c’est pas moi qui lance les dès) (2t, 2bl, 2sv). Alcofribas sut que sa chance était venue et trouva la faille dans la défense de son adversaire qui tomba au sol, sonné par un coup venant de l’atteindre à la teinte (2t, 1bl, 0sv, 0inv).

Alcofribas eut droit à un deuxième tour d’honneur alors que Tybérias se retira humblement.

Alors que Tybérias se battait, un membre de la fanfare des gobelins s’introduisit dans la tente du Baron sans se faire remarquer et siffla tout le bordeleau restant dans le tonneau. Il ressortit complètement bourré et s’en alla rejoindre ses camarade….

Le soleil se leva sur un nouveau de tournoi. De plus en plus de monde assistait aux festivités. Des cochons de laits étaient rôtis à la broche et la bière coulait à flot.

Tybérias étaient contrarié car il avait retrouvé son tonneau de bordeleau vide. En représailles, il avait congédié le gueux chargé de la surveillance de sa tente. Il était également allé porté réclamation auprès d’Odilon le vertueux qui ouvrit une enquête.

Pourtant, Tybérias devait reprendre ses esprit car il allait affronté un nouvel adversaire en la personne du grand chef Niko’ret qui ne semblait nullement impressionné.

Il lança son char à l’assaut du paladin espérant l’écraser, sous ses roues. Le contact fut terrible et on entendit le bois craquer sous le choc mais le char était plus solide qu’il en avait l’air. Tybérias fut presque jeté en bas de sa monture mais à nouveau, un étrange force lui permis de rester en selle (7t d’impact, 5bl, 2sv, 2inv, -1pv). Niko’ret attaqua alors mais le char avait été trop rapide pour lui, il ne parvint même pas à atteindre le héros (0t). Tybérias profita de cette bénédiction pour attaquer à son tour sans succès (2t, 1t, 1sv). Contre toute attente et à la grande surprise de Niko’ret, le destrier du paladin se cabra et blessa le gobelin à la tête (1t, 1bl, Osv, 0inv).

A peine remis de sa surprise il frappa. Apparemment le sabot du cheval lui avait fait très mal car il fut incapable de toucher quoique se soit (1t, 0bl). Tybérias pensait pouvoir en finir vu l’état de son adversaire mais c’était sans compter sur son armure qui repoussa l’attaque (1t, 1bl, 1sv). Encore une fois le destrier trouva une faille dans l’armure du gobelin qui fut lui aussi encore sauvé pas sa breloque (Merci dame Vero) (1t, 1bl, 0sv, 1inv 6+).

La chance avait choisi camp, Niko’ret était sous la protection de Gork et Mork car son coup pourtant anodin frappa la chair du paladin qui s’écroula (1t, 1bl, 0sv, 0inv).

La fanfare s’en donnait à cœur joie alors que le chef gobelin tournait autour de corps de son adversaire l’insultant de tout les noms d’oiseau qu’il pouvait connaître.

Odilon le vertueux fit son entrée dans lice et gifla le gobelin qui perdit l’équilibre et tomba au sol.

« Ceci est un avertissement, les combattants doivent se batte dans le respect de l’adversaire. Tout nouvel écart vous excluera définitivement du tournoi. De plus, nos enquêteurs on identifié un de vos sbires comme étant le voleur du tonneau de bordeleau du seigneur Tybrias. Il a été mis au arrêt. Le paladin Tybérias choisira le châtiment que le voleur subira. »

Le chef gobelin retourna dans sa tente sous les huées du public alors qu’Odilon aida le Paladin à se relever et regagner ses quartiers.

_________________
Non, on ne fait pas que charger à Havras, on a aussi des sorciers !
Tremblez devant nos armées... et craignez ma potestas, car je suis votre suzerain !

"Le monde est quand même plus simple quand on le regarde à travers la visière d'un heaume."

Draw me like one of your french girls (par Toison d'or !):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron de Havras
La lance impétueuse
avatar

Nombre de messages : 7976
Age : 33
Localisation : Quelque part entre Colombes et Paris à saper des tunnels
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Re: Tournoi de Dame Marie de Bastogne   Mar 24 Jan 2006 - 5:41

Quatre jours passèrent, ce qui fut bien nécessaire pour remettre les héros sur pied. L’affaire du vol du bordeleau faisait grand bruit et la fanfare ki fè du bruit n’osait plus trop se montrer. Le seigneur Tybérias n’avait pas encore pris de décision concernant le châtiment. Il préféra d’abord se rendre au tournoi où il allait affronter le chef gob.

La foule était venue en masse pour assister à la vengeance du paladin.
La fanfare pris place dans les gradins et se mis à jouer, heuuuu, à faire du bruit. Damoiselle Marie annonça l’ouverture des hostilités en lâchant un morceau d’étoffe dans la lice.

Tybérias chargea en direction de Niko’ret, en passant à proximité de l’étoffe tombée au sol, il effectua une prouesse équestre en la ramassant. Sans ralentir, il se redressa sur son destrier et frappa le gobelin de sa massive épée. La haine avait envahi l’esprit du paladin et il n’était pas question de manquer son adversaire. L’épée fendit l’air à la vitesse du faucon pèlerin et avec la force du taureau. Niko’ret fut jeté au sol et perdit connaissance (3t, 3bl, 0sv, 0inv). Même son char avait été endommagé par la puissance des coups du paladin devenu histérique. Le public fut stupéfait d’une telle fureur mais il se reprit pour applaudir le champion qui quitta la lice sans attendre.

La seconde rencontre allait opposer les paladins Aymeric de Catharie et Alcofribas. C’était la première joute entre ces deux champions et tout le monde était curieux de les voir à l’œuvre. Le sort désigna Alcofribas pour lancer les hostilités et c’est avec fureur qu’il s’élança au galop vers Aymeric. Le soleil était bas et le paladin fut ébloui au moment de frapper. Malgré la tresse de cheveux bénie qu’il possède, il ne parvint pas à blesser son adversaire(1t, 1bl, 1sv). Aymeric riposta avec la vigueur de l’ours en hibernation (1t, 0bl). Les combattants ne semblaient pas bien éveillé. Cependant, Aymeric repris l’initiative et après avoir jeté un regard vers sa belle fit une véritable prouesse. Il essaya la botte secrète que lui avait enseigné son vieux maître et terrassa Alcofribas qui n’eut pas le temps de lever sa lourde épée (3t, 2bl, 0sv, 0inv5+, 0inv3+). Le champion de Catharie était à nouveau victorieux malgré la charge de son adversaire. Damoiselle Marie lui envoya un baiser volant discret qu’il fut le seul à voir. Il regagna ses quartiers le cœur rempli d’espoir.

Les potions de soins avaient fait leur effet. Niko’ret et Alcofribas firent leur apparition. Cette rencontre déciderait du vainqueur de leur joute, chacun ayant remporté une manche. La fanfare hurlait de plus belle même si un de leur membre était sous les verrous. La foule était toute entière pour Alcofribas.

Le gobelin frappa en premier (1t, 0bl) sans aucun effet. Alcofribas feinta et cru blesser son adversaire jusqu’au moment où son arme fut repoussée par la magie du pendentif mystique qui sauva une fois de plus son porteur (2t, 1t, 0sv, 1inv6+). En retour, Niko’ret trouva aussi une ouverture mais l’attaque échoua grâce à la Dame du Lac qui veillait sur son champion(1t, 1bl, 0sv, 1inv5+). Voyant cela comme le signe de la fin de sa quête, Alcofribas redoubla d’ardeur et parvint à blesser Niko’ret qui ne dû son salut qu’à son armure (3t, 3bl, 2sv, 0inv, -1pv).

Le chef frappa enragé par la douleur. Sa force décuplée fendit l’armure du paladin au niveau du genou. Du sang s’écoula de sa plaie ce qui fit la joie de la fanfare qui reprit l’hymne de Niko’ret « si tes un vrai gobelin tap ton voisin, si tes un vrai gobelin tap to voisin, si tes un vrai gobelin, si tes un vrai goblein , si tes un vrai gobelin tape ton voisin »(2t, 1bl, 0v, 0inv5+, -1pv).

L’hymne ridicule ne déconcentra pas le paladin qui terrassa Niko’ret d’un puissant coup à l’abdomen (1t, 1bl, 0sv, 0inv, -1pv). Le champion fut déclaré vainqueur de leu rencontre. Les protagonistes regagnèrent leur quartier. Alcofribas allait-il voir enfin la fin de sa quête en remportant ce tournoi ? C’était en tout cas ce qu’il pensait.

_________________
Non, on ne fait pas que charger à Havras, on a aussi des sorciers !
Tremblez devant nos armées... et craignez ma potestas, car je suis votre suzerain !

"Le monde est quand même plus simple quand on le regarde à travers la visière d'un heaume."

Draw me like one of your french girls (par Toison d'or !):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron de Havras
La lance impétueuse
avatar

Nombre de messages : 7976
Age : 33
Localisation : Quelque part entre Colombes et Paris à saper des tunnels
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Re: Tournoi de Dame Marie de Bastogne   Mar 24 Jan 2006 - 5:43

Le dernier jour des qualifications était arrivé et les dernières rencontres se dérouleront aujourd’hui. Le ciel était clément et le soleil brillait.

Aymeric eut l’honneur d’ouvrir les combats de la journée en joutant face à Alcofribas.

Aymeric après avoir lancé un regard vers sa belle, leva sa lance et chargea. Son assaut fut couronné de succès car il blessa son adversaire à l’épaule (2t, 2bl, 0sv, 1inv5+, -1pv). Seule la bienveillance de la Dame du Lac lui permis de ne pas mettre pied à terre. Alcofribas repris ses esprits et frappa avec une maîtrise peu commune qui mit fin aux illusions d’Aymeric (3t, 3bl, 1sv, 0inv, -2pv). Il était sonné et ne pouvait pas reprendre le combat. La troisième manche décidera donc du vainqueur de ce duel.

Tybérias et Niko’ret se préparèrent pour leur assaut final.
Le gobelin attaqua le premier et prit Tybérias à froid qui ne put éviter la blessure ((2t, 2bl, 1sv, 0inv, -1pv). Ce dernier faisant fit de la douleur contre attaqua. Il parvint également à blesser son adversaire (3t, 1bl, 0sv, 0inv, -1pv). Le combat était serré et personne ne voulait lâcher le morceau. La fanfare se mit en branle avant l’offensive du chef ce qui eut pour effet de complètement le déstabiliser(0t). Tybérias, amusé par la piètre prestation de son adversaire attaqua tel un lion et le terrassa(3t, 3bl, 1sv, 1inv, -1pv). Son honneur était sauf et le vol de tonneau de bordeleau puni. La foule en délire acclama le champion qui était pourtant blessé.

Les prêtes et soigneurs firent leur office pour remettre les héros sur pied. Deux heures plus tard le combats reprirent.

Aymeric refit son apparition espérant retrouver un peu de son punch. Il avait peur de décevoir sa dulcinée. Niko’ret arriva également et il ne comptait pas se laisser faire.

Aymeric plus rapide frappa le premier, son épée enchantée trancha le jarret du gobelin qui ne pu retenir un cri de douleur (3t, 2bl, 1sv, 0inv, -1pv). Le destrier du champion de Catharie prit aussi de vitesse le grand chef qui contre toute attente tomba sous les coups de sabots de l’animal (1t, 1bl, 0sv1+, 0inv). Le combat fut de courte durée ce qui faisait les affaires d’Aymeric. Un peu de repos n’étais pas de refus. Décidément, Gork et Mork avait abandonné leur adorateur qui resta seul au milieu de la lice, le temps que la fanfare qui était arrivée en retard se rende compte que la rencontre était déjà terminée.

C’était au tour de Tybérias et Alcofribas de faire leur retour, les deux chevalier de la quête se toisèrent du regard avant d’engager les hostilités.

Alcofribas fut le plus prompt (3t, 2bl, 1sv, 0inv, -1pv) et fit couler le premier sang. Décidément, les armes lourdes étaient dévastatrices et même les armures bretoniènnes avaient du mal à résister.

La blessure de Tybérias décupla sa rage et frappa de toutes ses forces traversant l’armure de son adversaire comme du beurre. Alcofribas aurait dû être coupé en deux par de telles attaques cependant, manifestement quelqu’un veillait sur lui(3t, 3bl, 0sv, 3inv5+).

Tybérias reprit l’initiative, galvanisé par la douleur et la rage et cette fois même l’insigne qu’il portait au cou ne protégea pas l’infortuné Alcofribas qui s’effondra (2t, 2bl, 0sv, 0inv5+, 0inv3+). Décidément, Tybérias était béni et rien ni personne ne semblait pouvoir l’arrêter. Il ne put s’empêcher de faire un tour d’honneur et de passer à une buvette boire un litron de pinard.

Le dernier round de ces qualifications allait opposer deux champions du royaume de Bretonnie, les seigneurs Aymeric et Alcofribas. Cette rencontre était décisive pour désigner le finaliste qui allait accompagner Tybérias pour la joute finale.

Aymeric profita de la lenteur de son adversaire pour frapper, cependant il savait que les coups de tybérias étaient très puissant. Il pensa un moment en finir avec son adversaire tellement ses frappes avaient été parfaites. C’était sans compter sur l’insigne qu’arborait Alcofribas et qui semblait le protéger (3t, 3bl, 1sv, 0inv6+, 1inv3+, -1pv).

Bien que blessé, le paladin riposta, l’énorme épée bien que dirigée de main de maitre rebondit sur l’armure de son adversaire (3t, 3bl, 3sv).

Le champion de Catharie repartit de plus belle (2t, 2t, 2sv) mais là aussi, il fut arrêté par l’armure d’Alcofribas qui contre attaqua. Décidément, ce combat ne devait pas connaître de fin, les forgeron de bretonnie était vraiment très fort (1t, 1bl, 1sv).

La foule était partagée entre les 2 champions et le noms des héros étaient scandés.

Galvanisé par les cris, Aymeric feinta et para en tout sens. Ses attaques étaient d’une précision chirurgicales et finirent par avoir raison d’Alcofribas qui n’avait pas démérité (3t, 3bl, 1sv, 1inv3+).

Damoiselle Marie se leva et applaudit son champion, le célèbre Chevalier de Catharie. La foule hurla sa joie et un grand banquet allait être organisé.

En soirée, la fête battait son plein, les héros étaient fatigués mais fier de leurs prestations. Ils avaient été soignés mais les courbatures étaient là.

La boisson coulait à flot (ce qui plut à Tybérias) et les viandes, pains et fruits étaient disponible à profusion (ce qui plut aux gobelins).

En parlant des gobelins, un nouveau avait fait son apparition pour remplacer le membre de la fanfare arrêté. Il avait un air bizarre et semblait dormir tout le temp. Il était emmitoufler dans une cape noire et semblait se mouvoir avec difficulté.

Tout ce passa bien, il y eu des danses et des chants.

Au petit matin, chacun retourna dans ses quartiers pour prendre un repos bien mérité. Les finales se dérouleront dans 1 semaines, le temps de tout préparer et de convier des invités de marque

_________________
Non, on ne fait pas que charger à Havras, on a aussi des sorciers !
Tremblez devant nos armées... et craignez ma potestas, car je suis votre suzerain !

"Le monde est quand même plus simple quand on le regarde à travers la visière d'un heaume."

Draw me like one of your french girls (par Toison d'or !):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron de Havras
La lance impétueuse
avatar

Nombre de messages : 7976
Age : 33
Localisation : Quelque part entre Colombes et Paris à saper des tunnels
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Re: Tournoi de Dame Marie de Bastogne   Mar 24 Jan 2006 - 5:47

Les invités de marque étaient arrivés, même le Baron de Havras avait fait le voyage ce qui retarda un peu les préparatifs du tournoi qu’il allait organiser.

Malheureusement, ASTRABELL de Catharie n’avait pas pu faire le déplacement, trop occupé par le préparation du future mariage entre Dame Marie et Aymeric.

Les gradins étaient remplis plus que de raison et la fanfare de Niko’ret faisait un bruit infernal. Les gobelins étaient sous surveillance et quelques hommes d’armes et archers de Bastogne montaient la garde.

La première rencontre était la petite finale. Elle opposait Niko’ret à Alcofribas. Ce dernier gagna le tirage au sort et avait donc l’honneur de charger en premier.

Son destrier se cabra avant de se lancer à la rencontre du gobelin sur char. Malgré toute la bonne volonté du paladin, il ne parvint pas à blesser Niko’ret qui fut une fois de plus sauvé par son amulette miraculeuse (2t, 2bl, 1sv, 1inv6+). Le gobelin sortit son arme enchantée et entailla le bras du paladin (2t, 1bl, 0sv, 0inv5+, -1pv). Fort de son succès, il insista mais la fatigue le gagna et son arme s’écrasa mollement sur la cuisse du cheval (1t, 0bl).

Alcofribas fit demi tour pour avoir une meilleur position. Cette manœuvre audacieuse fut payante (2t, 2t, 1sv, Oinv, -1pv) car il blessa le chef gobelin. Le destrier faillit bien finir le travail avec un coup de sabot bien placé à nouveau détourné par l’artefact gobelin (1t, 1bl, 0sv, 1inv6+). « C’est pas la première fois »

Niko’ret était à cours d’haleine, peu habitué à de long combat (1t, 0bl). Le champion ne fit pas beaucoup mieux ne parvenant pas à percer l’armure de son adversaire (1t, 1bl, 1sv). Le combat s’éternisait et le gob semblait perdre espoir (1t, 1bl, 1sv). Alcofribas, mieux entraîné trouvait des failles dans la garde de son adversaire. Cependant, il ne parvint pas à percer son armure (2t, 2bl, 2sv). Dans un élan d’énergie, Niko’ret surpris le paladin qui fut une fois de plus par son insigne magique (3t, 3bl, 2sv, 1inv3+). Alcofribas cru le combat fini lorsqu’au dernier moment, la maudite breloque magique gob l’empêcha d’atteindre son but (3t, 3bl, 2sv, 1inv6+) « Et une invulnérable 6+ de plus. Qu’est ce qu’on dit à dame Véro ». C’est ce moment de doute pour le paladin que Niko’ret choisit pour porter le coup de grâce à son adversaire (2t, 2t, 1sv, 0inv3+, -1pv). Contre toute attente, il avait vaincu. La foule applaudit tout de même les combattants pour cette longue et passionnante joute.

La magie remis les protagonistes sur pied et le gobelin chargea.
L’impact fut une nouvelle fois terrible (encore un 6), mais malgré cela le paladin ne fut que blessé grâce à l’antique objet qu’il portait au coup (7t impact, 4bl, 0sv, 0sv5+, 3sv3+, -1pv). Niko’ret profita toutefois de son avantage pour achever son adversaire qui ne relèvera plus(1t, 1bl, 0sv, 0inv3+).

Niko’ret était victorieux et la fanfare se mis à jouer comme jamais. Le son semblait avoir un effet stimulant sur l’étrange gobelin habillé de noir. A un moment, ce dernier arracha ses guenilles, il hurla et de l’écume blanche lui coulait de la bouche. Ses yeux étaient injectés de sang. En fait, sa cape noire cachait un énorme boulet métallique attaché au bout d’une chaîne.

Les autres membres de la fanfare essayèrent de le retenir mais le gobelin fou se mit à tournoyer écrasant au passage deux de ses congénèrent. Il traversa la foule éclatant la tête de nombreux gueux qui se trouvait sur son passage. Il se dirigea vers la lice et se déplaçait d’une façon tout à fait incohérente. Son boulet était maculé de sang, de bouts de chaires et de morceaux de cervelles. Alors que le fou tournoyant se dirigeait vers Niko’ret qui prenait ses jambes à son, les archers le criblèrent de flèches.

Le fanatique s’écroula. Un mouvement de panique fut immédiatement calmé par Odilon le vertueux qui fit appel à son charisme légendaire. Le tournoi allait prendre un peu de retard mais seul quelques gueux et gobelins avaient trouvé la mort, rien de grave.

Une fois la lice nettoyée les deux héros firent leur entrée.

C’est Tybérias qui eut l’honneur de la charge initiale. Après un salut à Damoiselle Marie à son adversaire, il s’élança l’épée à la main. Malgré la présence d’une tresse de Damoiselle, le paladin se montra maladroit. De plus, le seul coup qui fit mouche fut détourné par une aura bleutée (3t, 1bl, 0sv, 1inv). Aymeric profita de sa chance pour attaquer mais la légendaire armure de tybérias résista(2t, 2bl, 2sv). Le champion de Catharie repris le combat sans plus de succès(3t, 2bl, 2sv). Tybérias avait repris son équilibre mais le combat semblait vouloir durer(1t, 1bl, 1sv). Les deux jouteurs étaient de même valeur.

Aymeric (2t, 1bl, 1sv)
Tybérias (1t, 1bl, 1sv)
Aymeric (3t, 2t, 2sv)
Tybérias (1t, 0bl)
Aymeric (1t, 1bl, 0sv, 1inv6+) « vive la dame du Lac »
Tybérias (2t, 2bl, 2sv)

Aucun des combattants ne trouvaient la faille et le combat continua. Ils étaient épuisé mais la présence de Dame Marie leur donnait du courage.

Aymeric profita d’une erreur de Tybérias pour le mettre au sol (3t, 3bl, 1sv, 0sv).

Le combat avait été héroïque et la foule sut applaudir en connaisseur se réjouissant du combat à venir. Après un peu de repos, la joute repris mais cette fois c’était au tour d’Aymeric de charger.

Il s’élança sous les hourras de la foule et abaissa sa lance (3t, 3t, 2sv,0inv, -1pv). L’impact fut terrible et le sang coula de l’épaule de Tybérias qui hurla de rage. Il riposta mais sa blessure le génait (1t, 1bl, 1sv).

Aymeric sentait la victoire proche, il multiplia le feintes et les frappes ce qui déstabilisa son adversaire. Sa lame enchantée fit mouche et la victoire était sienne (3t, 3bl, 2sv, 0inv, -1pv).

Le royaume de Catharie pouvait être fier de sont champion. Aymeric le chevalier errant mérita amplement le titre de chevalier du royaume que lui octroya le seigneur Uranus. Il était digne d’escorter Dame marie pour leur long voyage.

Alcofribas et Tybérias pensait bien avoir trouvé la fin de leur quête mais la Dame du Lac en avait décidé autrement et ils reprirent la route sans regarder derrière eux.

Niko’ret quand à lui, profita du repas offert puis s’en retourna dans sa contrée.

Le gobelin prisonnier fut remis au Baron de Havras qui décidera du châtiment à lui faire subir

_________________
Non, on ne fait pas que charger à Havras, on a aussi des sorciers !
Tremblez devant nos armées... et craignez ma potestas, car je suis votre suzerain !

"Le monde est quand même plus simple quand on le regarde à travers la visière d'un heaume."

Draw me like one of your french girls (par Toison d'or !):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron de Havras
La lance impétueuse
avatar

Nombre de messages : 7976
Age : 33
Localisation : Quelque part entre Colombes et Paris à saper des tunnels
Date d'inscription : 21/12/2004

MessageSujet: Re: Tournoi de Dame Marie de Bastogne   Mar 24 Jan 2006 - 5:58

Analyse de Saint Uranus :


Voici le résultat final :

Vainqueur :

Le champion de Catharie, Aymeric.

Ses points forts :

- une bonne sauvegarde d'armure
- la vertu de la confiance (vraiment incontournable et super balaise)
- épée de morsure qui limite les invulnérable de la bénédiction à 6 +

Ses points faibles :

- une petite force. Contre des adversaires à forte endurance ça risque d'être difficle.

Deuxième :

Le paladin Tybérias de Havras qui a fait honneur à son rang.

Ses points forts :

- bonne sauvegarde d'armure (2+ relançable)
- Bonne force (6 en permanence)
- Touche sur 2+ au premier tour du combat (tresse)

Ses points faibles :

- Arme lourde (frappe en dernier)
- Une fois l'effet de la tresse passé, difficulté à toucher le CC 5 mieux.

Troisième :

Niko'ret le grand chef gob qui nous a réservé de bonne suprise (avec un peu de chance Laughing )

Ses point forts :

- Touches d'impacts du char à la charge
- bonne sauvegarde 1+
- bonne force (5 en permanence)

Ses points faibles :

- petite CC (se fait toucher facilement)
- invulnérable 6+ (un peu léger)

Quatrième :
Alcofribas le chevalier de quête. Sans doute celui qui a eu le moins de chance.

Ses point forts :

- bonne force (6 en permanence)
- Touche sur 2+ au premier tour du combat (tresse)
- invulnérable 3+ pour son dernier point de vie (tu n'as vraiment pas eu de chance avec cette save)

Ses points faibles :

- faible sauvegarde d'armure (3+)
- Arme lourde (frappe en dernier)
- Une fois l'effet de la tresse passé, difficulté à toucher les CC de 5 ou mieux.




Réaction en Catharie :

En Catharie toutes les cloches sonnent, toutes les bandas (petites fanfares de gueux célèbres tout autant pour l'ambiance festive qu'elles dégagent que pour les hectolitres d'apéro qu'elles ingurgitent) répètent leur répertoire, on saigne les cochons à tour de bras en vu des banquets qui se préparent, des dizaines de tonneaux de Madiran sont mis en perce, le Corbières coule à flots, et les vieilles bouteilles d'Armagnac sortent de leurs caves. Chacun s'affaire dans l'allégresse afin que tout soit prêt pour les festivités colossales destinées à célébrer dignement l'événement de la victoire du Champion de Catharie et les épousailles d'Aymeric de Fonsegrives et de Dame Marie de Bastogne.

Evidemment, le Seigneur Uranus de Bastogne, oncle et parrain de Damoiselle Marie et son épouse Dame Véronique seront les invités d'honneur de la Féria de Catharie, et un grand tournoi sera organisé à cette occasion.

Des dizaines de messagers sillonnent déjà les routes (et les cieux) de Bretonnie, porteurs de la grande nouvelle : le tournoi est ouvert à tous ceux, quelle que soit leur race ou leur allégeance, qui se jugent assez forts pour l'emporter. Le vainqueur recevra en récompense une réplique du Bouclier de Brennus détenu depuis des décennies par la lignée des Comtes de Catharie (certains marchands Tiléens prétendent même que cette réplique, forgée par les meilleurs artisans Nains de la Forteresse de Karak-Lakaz, située au coeur des Voûtes, aurait les mêmes propriétés magiques que l'original. Mais il faudrait être stupide comme un Troll pour prendre pour argent comptant les boniments d'un marchand Tiléen ...). Quoi qu'il en soit, le vainqueur aura fière allure lors de ses futurs tournois lorsqu'il arborera ce magnifique bouclier, symbole de son habileté de jouteur. Et le prix subsidiaire (3 chariots bourrés à craquer de fûts d'Armagnac hors d'âge) a de quoi en allécher plus d'un ... On murmure que le Baron de Havras serait déjà en route pour Pinsaguel, la capitale du Comté de Catharie !

_________________
Non, on ne fait pas que charger à Havras, on a aussi des sorciers !
Tremblez devant nos armées... et craignez ma potestas, car je suis votre suzerain !

"Le monde est quand même plus simple quand on le regarde à travers la visière d'un heaume."

Draw me like one of your french girls (par Toison d'or !):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tournoi de Dame Marie de Bastogne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tournoi de Dame Marie de Bastogne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tournoi de Dame Marie de Bastogne
» [Seigneurie de Château-Renault] Dame-Marie-les-Bois
» [Niort 1458] Mariage de Messire Emeric et Dame Lisou
» Tournoi qualificatif ETC
» 12/09 Grand Tournoi Standard : From the Vault Relics

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Bretonnie :: En lice ! Concours et tournois :: L'arène-
Sauter vers: