Le Royaume de Bretonnie
Bienvenue en Bretonnie, manant(e) ! N'oublie pas, avant toute chose, de te présenter selon le Sainct Patron de Présentation dans la section prévue à cet effet : http://labretonnie.forumactif.com/t1-presentation-voici-le-patron-que-vous-devez-suivre



 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La bataille de Poitiers 1356

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
julien
Chevalier de la Quête
avatar

Nombre de messages : 250
Localisation : pres de lyon. marcy l'etoile
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: La bataille de Poitiers 1356   Ven 20 Jan 2006 - 13:39

La situation de Jean II le Bon est loin d'etre rose en 1356. L'humiliation des defaites de son pere, Philippe VI, à l'Ecluse, Crécy ou Calais, est toujours dans les esprits. En normandie, charles de navarre agite les nobles et en guyenne, le Prince noir, fils d'Edouard III d'angleterre, a lancé une nouvelle chevauchée. Parti de la région de Bordeaux, il parcourt le Perigord, le Limousin en ravageant et pillant les campagnes. Son plan est simple: amasser le plus de butin avant de remonter vers la Normandie, d'ou vient l'armée de son frere.

Face à cela, Jean II le bon, le roi "Chevalier", reuni son ost et des mercenaires suisses, allemands et ecossais, pour partir en hâte vers la Loire. Empechant la jonction des anglais, il poursuit le Prince noir qui recul en bon ordre. En arrivant pres de Poitiers, Jean II dépasse son adversaire en lui coupant ainsi le ravitaillement. Il veut la bataille et la victoire!! Nul offre de paix ne peut etre acceptée. De son coté, le Prince noir aimerait se passer d'un engagement. Acculé à Nouaillé, à deux lieux de Poitiers, il doit se resigner à la defense. Dès lors, chacun s'organise.

Comme leurs parents à Crecy, les anglais choissisent soigneusement leurs positions en s'appuyant sur des hauteurs, des escarpements, des forets, un ruisseau,... Chez les francais, le roi veut attaquer à tout prix. Il n'ecoute meme pas la sage proposition d'un de ses proches qui proposait d'affamer les anglais et d'attendre leur rédittion. Pour Jean II, seule la prouese de la chevalerie est capaable de relever l'honneur du royaume! D'ailleurs, le rapport des forces est encourageant pour les francais. Le Prince noir n'a que 7000 hommes dont 2000 archers alors que le roi Jean dispose, selon les sources, du double de combattants. Tout pousse le roi a la bataille. king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julien
Chevalier de la Quête
avatar

Nombre de messages : 250
Localisation : pres de lyon. marcy l'etoile
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: La bataille de Poitiers 1356   Ven 20 Jan 2006 - 14:09

Le dimanche 18 septembre, le temps passe uniquement aux preparatifs. Jour de la trêve de Dieu, on ne combat pas! La tactique francaise est mise sur pied. Une troupe de 300 chevaliers, l'elite, a pour role d'ouvrir les hostilités en detruisant les a rchers anglais. Derriere, le gros de l'armée combattra à pied. Les charges folles de Crecy ne doivent pas etre renouvellées. Les 3 lignes francaises se repartiront à la suite des autres. La premiere sera commandé par le dauphin, la seconde par le duc d'orléans, frere du roi, et la troisieme par le roi lui meme. ...Sans le savoir, le plan francais, judicieux sur le papier, les condamne au calvaire.
Les anglais, quand à eux, ont renforcé leurs positions avec de nombreux pieux fichés en terre.

Au matin du 19 septembre, le Prince noir pense eviter l'engagement. Ses hommes abandonnent les positions et prennent la route du bois de Nouaillé. Etonnés mais sans se poser de question, les français se jettent sur leurs adversaires...
Tous chevaliers se disputent l'honneur d'etre en premiere ligne. Les 300 chevaliers s'elancent! Arrivant sur les anglais...ils doivent franchir un marais. Les archers se retournent, se cachent n'importe ou et tirent à vue. En quelques instants, toute l'elite francaise succombe. Le combat commence mal. Voyant ce qui se passe, le Prince noir réorganise ses troupes et attend les francais.
Pour ces derniers, rien n'est perdu. Les 3 grandes batailles s'ebranlent en ordre de marche. Le suel probleme est le commandement. Les troupes du dauphin et d'orleans avancent comme bon leur semble. La mélée est terrible! Chacun pense à son honneur. Une multitude de combats singuliers s'engagnet. La pression est terrible!

Devant le danger, Jean II fait sortir ses 3 fils ainés du combat: le dauphin, anjou et berry. Il ne garde à ses coté que le jeune Philippe, futur duc de Bourgogne. Voyant cela, bcp decident de fuir mais la bataille continue. Le Prince noir comprend que tout se jour auturs du roi de France. Un contingent est envoyér contourner les francais. L'elan de ces derniers est coupé. A pied, Jean II a abandonné l'épée et se bat à la hache. Epaulé par son fils non loin de lui "Pere gardez vous à droite! Pere gardez vous à gauche!" il se bat en chevalier qu'il est. Le jeune prince philippe en tire son surnom du "Hardi".
Completement disloquées, les batailles francaises finissent par succomber. La fatigue gagne les deux camps et le roi est amené à se rendre. Amené devant le Prince noir, l'honneur du à son rang est tenu.

Le bilan de la journée est catastrophique: 4000 morts coté francais dont 2000 chevaliers et de noùmbreux prisonniers dont le plus prestigieux Jean II. La folle bravoure a été surclassée par le commandement anglais... Agé de 16 ans, le dauphin Charles va etre confronté à de graves crises interne. L'heure des troubles va commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La bataille de Poitiers 1356
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La bataille de Poitiers 1356
» Au fil de l'épée : Poitiers 1356
» Art de la guerre au Moyen-Age
» La Bataille de Poitiers , Dol vs Dajan
» Artillerie durant la bataille des Ardennes (1944)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Bretonnie :: Miscellanées :: Histoire-
Sauter vers: